Il y a encore de l’or en Nouvelle Écosse

Les mines d’or de la Nouvelle Écosse – À quelle profondeur s’enfoncent elles?
Aucun des gisements d’or de la Nouvelle Écosse n’est considéré comme « épuisé » selon les normes de l’industrie minière. Les activités d’extraction d’or passées de la province se sont limitées aux filons proches de la surface. Les galeries ne sont allées au dessous de 200 mètres, une profondeur considérée comme peu importante dans l’extraction minière moderne, que dans quelques mines. Les galeries de mine d’or les plus profondes ont atteint 305 mètres à Caribou, dans le comté d’Halifax, et dans les mines Brookfield, dans le comté de Queens. Cela s’explique principalement par le fait que les techniques minières à l’époque bénie de l’extraction en Nouvelle Écosse, de la fin des années 1800 au début des années 1900, n’étaient pas suffisamment au point pour permettre une extraction économique plus profonde.

Les mines d’or de la Nouvelle Écosse – Peuvent elles être plus profondes?
Les filons de quartz aurifère des gîtes de la Nouvelle Écosse s’étendent beaucoup plus profondément que les profondeurs ayant fait l’objet d’extraction. Dès 1903, l’éminent géologue de la Commission géologique du Canada E. R. Faribault a reconnu la très étroite similarité des gîtes d’or primaire de la Nouvelle Écosse avec ceux des champs aurifères de Ballarat-Bendigo en Australie, qui ont fait l’objet d’extraction à des profondeurs dépassant 1 200 mètres.  Il est reconnu que les gîtes de la Nouvelle Écosse s’étendent à des profondeurs similaires et recèlent collectivement autant d’or.

Les mines d’or de la Nouvelle Écosse – Que se passe t il maintenant?
La valeur de l’or a grimpé à des sommets historiques ces dernières années – entre 1 600 et 1 700 $ l’once troy; on prévoit qu’elle demeurera à ces niveaux ou qu’elle continuera à grimper dans l’avenir prévisible. Cette situation a créé une ruée mondiale vers la découverte d’autres gisements et la Nouvelle Écosse hérite de sa part de l’activité. À l’heure actuelle, plusieurs sociétés minières explorent activement nos gîtes d’or. Deux gisements, Moose River et Dufferin Mines, ont franchi le processus d’approbation des évaluations environnementales de la province et le démarrage d’activités minières est proche. Plusieurs autres gîtes font l’objet d’exploration avancée et on a déjà trouvé des réserves d’or exploitables. Les prospecteurs de la province sont par ailleurs très actifs; beaucoup ont effectué des découvertes qu’ils ont cédées en vertu d’options à des sociétés d’exploration. La Nouvelle Écosse pourrait très bien se diriger vers sa prochaine ruée vers l’or.
  
Musée des beaux arts de la Nouvelle-Écosse, Dian Day, Susan Sellers, Rita Wilson
21e siècle
Nouvelle-Écosse, CANADA
© 2013, Art Gallery of Nova Scotia. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons