La vie dans l’archipel et le lac Saint-Pierre comme source d’inspiration

Extrait du poème « Patrie intime » de Nérée Beauchemin (1928)

« Mon rêve n’a jamais quitté
Le cloître obscur de la demeure
Où, dans le devoir, j’ai goûté
Toute la paix intérieure.
Et mon amour le plus pieux,
Et ma fête la plus fleurie,
Est d’avoir toujours sous les yeux
Le visage de ma patrie.
»
Nérée Beauchemin
1928
© 2013, Biophare. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons