« L’amélanchier » de Jacques Ferron, 1970

« Pas très loin de la maison, de l’autre bord de la rue Saint-Laurent, qui était aussi la route nationale et le Chemin du Roi, se dressait une église aussi vaste qu’une cathédrale, orgueil de la ville et de la paroisse. »
Jacques Ferron
1970
© 2013, Biophare. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons