Les phares comme source d’inspiration

« En pleine terre » de Germaine Guèvremont (1938)

« Au Chenal du Moine, on considère une sinécure la charge de gardien de phare : être fourni d’essence, de bois, outre le traitement et logement, la moitié de l’année. Mais cette fois, le « fanot » avait échu à un étranger, « un gros casque de Maska », disaient par dérision les gens du pays. »
Germaine Guèvremont
1938
© 2013, Biophare. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons