Deuxième extrait de « Le bonhomme Sept-heures » de Louis Caron, 1978

« On se rendait sur l’Île Plate, toujours la même, où mon père avait installé notre campement. C’était une île plate, comme son nom l’indiquait, où il ne poussait que des liards. »
Louis Caron
1978
© 2013, Biophare. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons