Deuxième extrait de « Tête heureuse » de Louis Caron, 2005

« On ne s’imagine pas. Sur les cartes, le lac Saint-Pierre n’est qu’un élargissement du fleuve Saint-Laurent, une étendue d’eau douce qui s’étale dans le parcours d’un des plus grands fleuves du continent nord-américain. Mais, c’est un évasement qui a des humeurs de mer intérieure, et les mers intérieures sont toujours les plus tumultueuses. Ça, on le sait seulement quand on y a navigué. »
Louis Caron
2005
© 2013, Biophare. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons