Fabrication d'un chapeau haut-de-forme

Du XVIe au début du XIXe siècle, les peaux de castor étaient très recherchées car on les utilisait pour la chapellerie. Durant cette période, le castor a tellement été piégé que sa population a connu une chute dramatique. La réalisation d’un chapeau prenait environ sept heures et comportait une trentaine d’étapes. On retirait en premier les poils plus longs, les jarres, pour ne conserver que la couche inférieure très dense de poils courts fins et soyeux (la bourre) qu’on feutrait.
Biophare
Musée québécois de culture populaire

© 2013, Biophare. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons