Vous demandez-vous à quoi ressemblait la traite des esclaves? Imaginez la cale noire et humide d’un bateau où des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants sont enchaînés ensemble dans la quasi noirceur. Ils ne peuvent pas bouger. Ils ne peuvent pas se lever, mais ils gisent là pendant près de deux mois pendant que le bateau tangue et roule en route de l’Afrique vers les Amériques. Gémissant, pleurant, vomissant, ces personnes, jusqu’à 12 millions d’entre elles sur une période de 400 ans, faisaient partie du mouvement de masse de personnes le plus horrifiant d’un continent à l’autre que l’histoire a connu. Elles étaient des victimes de la traite européenne des esclaves en Afrique.

L’esclavage a existé pendant des milliers d’années presque dans le monde entier. Les anciens Grecs et Romains réduisaient à l’esclavage des prisonniers de guerre, ainsi que des populations entières de vaincus. L’esclavage est toujours présent dans certains pays. Mais, la traite européenne était particulièrement horrifiante. Elle a commencé dans les années 1400, lorsque les bateaux portugais ont commencé à naviguer le long de la côte de l’Afrique et qu’on a découvert les races noires. Au cours des quatre siècles qui ont suivi, beaucoup de générations d’êtres humains ont été enlevés et envoyés au Brésil, dans les Caraïbes et, plus tard, lorsque la Grande-Bretagne y a pris part, en Amérique du Nord. Des millions d’entre eux sont décédés à la suite de maladies, du désespoir ou de la violence avant d’arriver de l’autre côté de l’océan. Il y a quelque 200 ans, les Européens ont commencé à prendre conscience de l’horreur et à protester.


Janet Uren (WordImage Inc.)
Maggie Fawcett, Claire Brodie, L'agence Parcs Canada. Direction générale du multiculturalisme / Ministère du patrimoine canadien

© 2008, Musée virtuel du Canada. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons