La peinture recrée l'arrivée d'un groupe de réfugiés à une « gare » du chemin de fer clandestin.

Un groupe d'esclaves réfugiés est illustré arrivant à une « gare » (ou une maison sûre) du chemin de fer clandestin. Les « passagers » de ce soi-disant « chemin de fer » étaient des esclaves en fuite. Habituellement, ils se déplaçaient la nuit et souvent avec un guide (ou un « conducteur »). Les distances entre les gares étaient juste assez éloignées pour que le conducteur parte, à pied ou en wagon, et revienne en une seule nuit. À l'arrière de la peinture, l'artiste a écrit : « Cette image est peinte pour l'amour de ma chère femme Frances Augusta Webber-C.T.W. le 22 décembre 1891.» Le couple, qui vivait le long de la frontière du territoire esclavagiste, a peut-être participé au chemin de fer clandestin.

Charles T. Webber
Cincinnati Art Museum
1891
Huile sur toile
132.6 x 193.4 cm
Subscription Fund Purchase Accession #: 1927.
© 2008, Cincinnati Art Museum. Tous droits réservés.


Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons