L’histoire des quarante-sept Ronin - Une histoire vraie

En 1701, deux seigneurs furent désignés à la surveillance des envoyés de l’empereur durant une visite au Shogun. Le seigneur aîné, Kira, s’attendait à recevoir des cadeaux pour son aide avec l’étiquette à la cour. Insatisfait du cadeau, il insulta Asano qui blessa alors Kira avec son épée. La loi Samouraï interdisait de tirer l’épée dans le château d’un Shogun et Asano fut condamné au seppuku, ou suicide. Ses samouraïs perdirent leur statut, devenant des Ronin, ou des samouraïs sans maître. Quarante-sept de ces Ronin jurèrent vengeance.

Pour apaiser les doutes, ils se dissolurent et deux ans plus tard, ils se rassemblèrent à l’extérieur du manoir hautement surveillé de Kira. Pris par surprise, plusieurs gardes laissèrent tomber leurs épées pour prendre la fuite. Trouvant Kira caché dans une remise, les Ronin le tuèrent et apportèrent sa tête sur la tombe d’Asano avant de se rendre aux autorités.

On décida qu’ils auraient droit à la mort honorable de seppuku. Les quarante-sept Ronin connus sous le nom de Chushingura, ou Ligue de cœurs loyaux, furent enterrés près de leur seigneur Asano dans un temple de Tokyo où on peut encore voir leurs tombes.

La Galerie d'art du Grand Victoria
1701 - 1703
JAPON
© 2006, La Galerie d'art du Grand Victoria. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons