Le shinto - Kami no michi – « La voie des dieux »

Bien que le shintoïsme soit une religion japonaise, son nom est dérivé de deux mots chinois : shin, devin, et tao, la voie. Selon la croyance, les dieux, ou kamis, habitaient dans les rochers, les montagnes et les rivières. Il explique la création du Japon et lie l’empereur à la lignée divine du kami.

Le shintoïsme fait la promotion de l’harmonie entre le peuple, la nature et le kami. Il n’a pas de fondateur connu bien qu’il y ait un code de valeurs encourageant la propreté, la purification et le renouveau. Le shintoïsme croit dans le kuni-hito, où la solidarité de groupe est préférée à l’identité individuelle. Étroitement associé au bouddhisme, qui offre le confort de la vie après la mort, le shintoïsme voyait cependant la mort comme la fin de l’existence. De là le dicton « Né shintoïste, mort bouddhiste ».

Le shintoïsme n’a pas de services réguliers, autres que les festivals, puisque les gens doivent vivre quotidiennement par le shintoïsme et offrir leurs remerciements lorsqu’ils en sentent le besoin. Le shintoïsme possède plusieurs festivals, dont la plantation du printemps, la récolte de l’automne ainsi que le Nouvel An, le plus important.

La Galerie d'art du Grand Victoria

JAPON
© 2006, La Galerie d'art du Grand Victoria. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons