« For Cristes true love I do lyve and dye.
O true Valeyntyne is Oure Lord to me,
Al his body on the crosse he spredde,
And for that my soule his spouse shuld be. »

(C’est pour l’amour vrai du Christ que je vis et que je meurs. Mon Valentin est pour moi Notre Seigneur, Avec son corps écartelé sur la croix, Et pour ce sacrifice, mon âme sera son épousée.)

(John Lydgate, A Calendar, lignes 56-59)

Le mot « passion » est un terme grec qui signifie « souffrance ». Une bonne part du sens original est préservée dans notre usage de ce mot pour désigner les douleurs physiques associées aux derniers jours de la vie de Jésus, l’ardeur d’un amour naissant ou l’intensité des émotions qui accompagnent une mauvaise action. L’amour nous invite à oublier notre propre intérêt. L’amant aspire à se donner à l’autre, à faire tout ce qu’il peut pour combler l’être aimé. Les poètes et les philosophes croient que le sentiment humain le plus puissant est l’amour, et que la passion révèle un paysage de significations humaines englobant à la fois le caractère le plus animé de la vie et la poignante douleur de la mort.
RCIP
Provincial Museum of Alberta; Maison Saint-Gabriel; Cupids Museum; Fanshawe Pioneer Village; Musée Colby-Curtis - Société historique de Stanstead; Doon Heritage Crossroads; St. Marys Museum; British Museum, London, England; Bailey-Matthews Shell Museum, Sanibel, Florida, USA

© 2004, RCIP. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons