Au Canada, la production de cartes a débuté entre 1870 et 1880. Simples adaptations des œuvres de Krieghoff, Bartlett, Massicotte et d’Henri Julien, ces cartes montraient surtout des scènes hivernales d’activités typiques ou de sports. Jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale, cependant, bon nombre des cartes vendues au Canada provenaient encore de la Grande-Bretagne et des États-Unis.

L’habitude d’envoyer des cartes de vœux aux parents et amis pour le Nouvel An se propagea assez rapidement en Angleterre, en Allemagne et en Amérique. Après 1880, la carte de Noël vint remplacer progressivement celle du Nouvel An et prit son véritable élan grâce à une commercialisation à plus grande échelle. Les grands magasins commencèrent même à offrir des assortiments de cartes de souhaits à partir de leur catalogue.

En France, la carte de souhaits n’a pas connu ce « glissement » vers Noël et ne s’envoie pratiquement que pour offrir les vœux de la nouvelle année.
Réseau canadien d'information sur le patrimoine
Mission de la recherche et de la technologie, Direction des Musées de France, Musée de la civilisation, Provincial Museum of Alberta, Musée national des arts et traditions populaires, Département de l'organisation des systèmes d'information,

© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons