Croyances et coutumes du temps de Noël

Malgré l’aspect communautaire de la fête de Noël, son caractère sacré resta fortement imprégné dans les traditions des francophones du Québec. Dans la culture populaire traditionnelle, la fête de Noël s’avérait particulièrement propice à l’émergence de nombreuses croyances. Transmises de génération en génération au moyen de la tradition orale, ces croyances concernaient principalement les animaux domestiques, la récitation des mille Ave, les pratiques divinatoires, le baiser sous le gui, la révélation des trésors cachés, la messe des trépassés et les funérailles du démon.

En France, parce que la nuit de Noël est une « Nuit des Merveilles », des choses extraordinaires pouvaient se passer.

En Bretagne, les morts revenaient dans leurs anciennes maisons pour prendre leur part du repas de réveillon le temps des douze coups de minuit. En Corse, les ancêtres transmettaient à leurs enfants ou petits-enfants le secret des prières rituelles pour se prémunir contre l’occhio, le mauvais œil.

La période de Noël a aussi donné lieu, chez les gens du peuple, à la formulation de plusieurs dictons sur la météorologie et la qualité des prochaines récoltes. Certains d’entre eux ont encore cours aujourd’hui.


Réseau canadien d'information sur le patrimoine
Mission de la recherche et de la technologie, Direction des Musées de France, Musée de la civilisation, Provincial Museum of Alberta, Musée national des arts et traditions populaires, Département de l'organisation des systèmes d'information,

© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons