La récitation de mille Ave durant la journée du 24 décembre assurait, disait-on, l’obtention d’une grâce spéciale. Ainsi, tout en préparant son réveillon pour la nuit de Noël, la mère de famille manquait rarement de réciter ses mille Ave, car elle avait toujours une petite faveur à demander à la Vierge Marie pour un de ses enfants ou son époux.
Réseau canadien d'information sur le patrimoine
Mission de la recherche et de la technologie, Direction des Musées de France, Musée de la civilisation, Provincial Museum of Alberta, Musée national des arts et traditions populaires, Département de l'organisation des systèmes d'information,

© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons