Foi et action : l'Histoire de Marie de l'Incarnation

« Marie dit alors : ’’Mon âme exalte le Seigneur, et mon esprit tressaille de joie en Dieu mon Sauveur’’… »

Lc 1, 46-47

Marie Guyart est née à Tours, en 1599. Elle s’est mariée, a eu un enfant et est devenue veuve à l’âge de 19 ans. Pour subvenir à ses besoins et à ceux de son fils, elle dirigeait les affaires de son beau-frère. En 1631, elle est entrée chez les Ursulines de Tours et a choisi le nom de Marie de l’Incarnation. En 1639, elle s’est embarquée pour la Nouvelle-France afin d’aller y établir une mission ursuline au service des communautés française et autochtone. Son don des affaires en a fait un des bâtisseurs de la vie religieuse et civile de la Nouvelle-France. Son couvent est rapidement devenu indispensable aux colons français. Avec ses sœurs, elle a fondé l’une des premières écoles pour filles ainsi qu’un refuge pour les orphelins. Sa foi ardente en Jésus, la Vraie Image, lui a permis de contribuer au développement de la colonie et à l’épanouissement de plusieurs générations de jeunes femmes, dont certaines ont aussi embrassé la vie religieuse.
Réseau canadien d'information sur le patrimoine, The Provincial Museum of Alberta,

© 2000, RCIP. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons