« Voici, je fais l'univers nouveau »

Ap 21, 5

Pendant la Renaissance, la civilisation européenne a découvert de nouvelles régions du monde et de l'esprit humain. Comme les voyages de Christophe Colomb avaient repoussé les frontières du monde connu, ainsi la redécouverte de la philosophie et de la littérature humanistes grecques ont repoussé les limites de l'esprit. Ce nouvel élan de la pensée européenne a provoqué un foisonnement de nouvelles idées sur Jésus, la foi chrétienne et le monde créé par Dieu. Le Jésus de la Renaissance était un symbole de la « Vita Nuova » (vie nouvelle). En insufflant une nouvelle vie dans leur lecture des Évangiles par un retour au Nouveau Testament grec, les penseurs de la Renaissance ont senti que le message spirituellement rédempteur du Christ faisait également surgir la vie en eux. C'est ce qui explique qu'au cours de la Renaissance des penseurs ont donné un nouveau souffle à la foi chrétienne et, ce faisant, vécu une véritable nouvelle naissance d'eux-mêmes et de toute la création participant à cette nouveauté de la vie.
Réseau canadien d'information sur le patrimoine, The Provincial Museum of Alberta,

© 2000, RCIP. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons