C’est au début du XXe siècle que le carnaval du peuple est véritablement descendu dans la rue. Les habitants des divers quartiers organisaient leurs propres fêtes, montaient des tribunes pour les musiciens, décoraient et éclairaient les rues, organisaient des concours et remettaient des prix. D’innombrables fanfares et Cordões (groupes de personnes portant le même costume) défilaient dans les rues pour chanter et danser pendant les quatre jours de réjouissances.
Réseau canadien d'information sur le patrimoine

© 1999, RCIP. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons