La naissance du carnaval du peuple de Porto Alegre est associée à la culture des quartiers noirs de la ville. Ces quartiers connaissaient des frontières spatiales et culturelles bien définies et suscitaient un véritable sentiment d’appartenance chez les habitants. Dans les ruelles du centre-ville et dans les quartiers avoisinants, les citoyens d’origine africaine célébraient le carnaval à leur façon, introduisant de nouveaux rythmes et de nouvelles danses.
Réseau canadien d'information sur le patrimoine

© 1999, RCIP. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons