La conquête de la région d’Oaxaca se fit d’une manière relativement pacifique, à cause des alliances formées par les autochtones avec les Espagnols en vue de vaincre leurs oppresseurs aztèques.

En 1529, Hernán Cortés fut nommé marquis de la vallée d’Oaxaca. Pour protéger ses domaines contre les colons espagnols, Cortés conféra le statut de ville à l’ancienne garnison des troupes aztèques dans la région, nommée Huaxyácac en langue aztèque.

Oaxaca, appelée Antequera pendant les temps coloniaux, fut peuplée par les mêmes groupes autochtones qui habitaient dans la vallée, les Zapotèques, les Mixtèques et les Aztèques, qui opposaient une image cristallisée de leur identité au nouvel ordre de vie qu’on leur imposait.

Le 25 avril 1532, la Couronne espagnole reconnut officiellement la ville d’Oaxaca, qui en très peu de temps acquit une grande importance à cause de sa position stratégique à mi-chemin entre les villes de Puebla et de Guatemala.

L’évangélisation de la région fut l’oeuvre des Dominicains, qui y arrivèrent en 1529. Il en résulta un syncrétisme religieux, c’est-à-dire une combinaison des croyances et des coutumes préhispaniques et catholiques. La notion d’une autre vie dans l’au-delà fut assimilée par les traditions autochtones, mais sous une forme conceptuelle modifiée.
Réseau canadien d'information sur le patrimoine

MEXIQUE
© 1999, RCIP. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons