« Quelle grande ville nous avons livrée au pillage et à la destruction ! » [traduction]

Sultan Mahomet II

En 1453, après des années de conflits haineux entre musulmans et chrétiens, le sultan Mahomet II envahissait Constantinople, l’une des villes les plus sacrées de la chrétienté. Quand ses armées ont réussi à défoncer les murs de la ville, tout un pan de croyances chrétiennes sur la guerre commençait aussi à s’effondrer et à se dissoudre. Il fallut attendre presque 100 ans, mais dans la Confession d’Augsbourg, en 1530, les penseurs chrétiens ont adopté une approche de la guerre totalement opposée à celle qui avait prévalu au temps des Croisades. Les Croisades chrétiennes avaient glorifié l’idée de la guerre menée au nom du Christ; dans la Confession d’Augsbourg les chrétiens qui suivaient Luther affirmaient qu’il fallait distinguer les responsabilités du chrétien et de l’Église de celles du citoyen et de l’État. Les chrétiens pouvaient combattre, mais plus au nom de Jésus, le Prince de la Paix.
Réseau canadien d'information sur le patrimoine, The Provincial Museum of Alberta,

© 2000, RCIP. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons