Les Haïdas savent que, pour que la nourriture revienne chaque année, l’environnement doit être respecté.

« Chaque fois qu’on récoltait de la nourriture, on exprimait sa gratitude, car la nourriture donnait la vie et était respectée comme la vie elle-même. »
-John Yeltatzie, clan Gaawaas de l’Aigle, 1996.

L’exploitation forestière et minière nuit à l’océan et aux rivières autant qu’à la terre !

La santé des Haïdas dépend de celle des rivières et des forêts.

Il faut préserver le fragile équilibre de la nature pour que les générations futures puissent encore tirer leur nourriture de la mer.
La Communauté de Haïda Gwaii
le Bureau du développement économique et des ressources patrimoniales du village d'Old Massett, le Musée de Haida Gwaii à Qay'llnagaay, et le parc national de Gwaii Haanas,

© 2009, CHIN-Canadian Heritage Information Network. Tous droits réservés.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons