L'étude de notre histoire est un moyen essentiel pour comprendre comment certaines décisions peuvent influer sur les facteurs qui modèlent nos communautés. Observe les données historiques dans Un profil urbain en évolution en fonction des questions suivantes :

1) Quelle est ta ville préférée et pourquoi ?

2) Qu'est-ce qui te plaît dans le fait d'habiter Vancouver ?

3) Quelles sont les trois quartiers de Vancouver que tu préfères (par exemple : Kitsilano) et pourquoi?

4) Parmi les caractéristiques suivantes, choisis-en cinq qui, selon toi, rendent une ville agréable à habiter. Compare tes choix à ceux des autres. Vos choix sont-ils compatibles? (Stabilité, soins de santé, culture, environnement, éducation, infrastructure, taux d'imposition, criminalité, coût de la vie, etc.)

5) Penses-tu que Vancouver soit suffisamment "verte"?

6) Si le terme durabilité signifie "modifier l’activité humaine&nbs Pour en lire plus

L'étude de notre histoire est un moyen essentiel pour comprendre comment certaines décisions peuvent influer sur les facteurs qui modèlent nos communautés. Observe les données historiques dans Un profil urbain en évolution en fonction des questions suivantes :

1) Quelle est ta ville préférée et pourquoi ?

2) Qu'est-ce qui te plaît dans le fait d'habiter Vancouver ?

3) Quelles sont les trois quartiers de Vancouver que tu préfères (par exemple : Kitsilano) et pourquoi?

4) Parmi les caractéristiques suivantes, choisis-en cinq qui, selon toi, rendent une ville agréable à habiter. Compare tes choix à ceux des autres. Vos choix sont-ils compatibles? (Stabilité, soins de santé, culture, environnement, éducation, infrastructure, taux d'imposition, criminalité, coût de la vie, etc.)

5) Penses-tu que Vancouver soit suffisamment "verte"?

6) Si le terme durabilité signifie "modifier l’activité humaine de façon à pouvoir répondre aux besoins présents et futurs, tout en préservant les écosystèmes
naturels et la biodiversité", penses-tu que Vancouver est une ville durable?

 

Voici quelques activités à essayer en groupe.

 

1) La durabilité en débat

Description courte
Les élèves jouent le rôle de différents protagonistes dans un débat. Discutez des sujets proposés.

Quoi faire :
Choisissez comme sujet de débat une proposition sur laquelle les personnes ou les équipes doivent se prononcer pour ou contre. Par exemple : La durabilité devrait être la priorité principale de la société.

Vous pouvez organiser un débat traditionnel, en attribuant aux personnes un rôle dans lequel ils sont pour ou contre la proposition, ou vous pouvez attribuer à ces personnes une identité en particulier, comme intervenant, et les laisser décider de leur position dans le débat. Ainsi, ceux qui sont désignés comme des « entrepreneurs » pourraient soit appuyer la proposition s’ils disposent d’une nouvelle et prometteuse invention « verte », soit s’y opposer par crainte de se voir imposer de nouvelles taxes.

Le débat s’ouvre avec l’intervention du débatteur ou de l’équipe en faveur de la proposition, qui défend sa position avec des arguments tels que : « Nous devons arrêter de traiter la planète comme une décharge publique », « À ce rythme, il n’y aura plus d’épinette de sitka dans 24 ans » et « Nous devons pouvoir céder à nos petits-enfants un monde propre. » (6 minutes)

Le débat se poursuit avec le camp adverse, qui critique les arguments qui viennent d’être avancés. Il peut dire des choses comme « L’exploitation responsable des ressources et le traitement des rebuts n’équivalent pas à traiter la planète comme une décharge. » (3 minutes)

Ce même camp explique ensuite pourquoi, selon lui, la durabilité ne devrait pas être la principale priorité. Ses membres peuvent ainsi affirmer qu’« Il serait trop coûteux d’être totalement vert » ou que « Cela pourrait ruiner l’économie. » (7 minutes)

La partie en faveur de la durabilité critique alors les arguments présentés par la partie adverse. Ses membres peuvent ainsi souligner que « Certains entrepreneurs font déjà de l’argent avec des solutions vertes. » (3 minutes)

Ils continuent en réfutant tout ce qui a été dit précédemment. (4 minutes)

La partie adverse contre-argumente à son tour. (6 minutes)

Le débat se termine avec la partie en faveur de la proposition qui présente une ultime réplique. (3 minutes)

Un bilan suit, au cours duquel on détermine un « gagnant ».



2) Réfléchir à une utilisation durable de l’eau

L’eau est essentielle à la vie et elle joue un rôle vital pour les activités industrielles et commerciales. Bien que Vancouver soit une ville de pluie entourée par l’océan et des bras de mer, il est possible que l’eau doive être rationnée à certains moments, car notre capacité de stockage est limitée et notre vaste population est assoiffée. Les spécialistes du développement durable qui travaillent pour la Ville ont même pour tâche de déterminer, par exemple, comment tirer le meilleur parti des eaux de pluie qui ruissellent dans nos rues.

Selon le Greater Vancouver Regional District, la conception traditionnelle des rues prévoit l’écoulement des eaux de pluie sur le revêtement vers les égouts pluviaux, plutôt que leur absorption naturelle par le sol, ce qui peut réduire la quantité d’eau disponible pour les cours d’eau et la végétation environnants.
Une solution verte à ce problème consiste à permettre l’écoulement de l’eau de pluie vers des collecteurs spécialement étudiés situés autour des rues. L’eau de pluie est absorbée par le sol et permet de faire pousser de l'herbe, des buissons et des arbres. Des égouts pluviaux adaptés recueillent l’excès d’eau de pluie dans le cas de pluies abondantes.


Voici quelques activités qui t’aideront à mieux comprendre l’importance de l’eau pour les citoyens de Vancouver.


Section 1) Quelle utilisation faisons-nous de l’eau?
Avant d’aller plus loin, dresse la liste de toutes les choses que tu fais dans une journée et pour lesquelles tu as besoin d’eau. Estime le pourcentage de la quantité totale d’eau que représente chacune de ces activités. Trace un diagramme circulaire qui montre la proportion de chacune des utilisations.

Le Vancouverois moyen utilise l’eau de la façon suivante :
toilettes : 30 %
machine à laver : 23 %
douches : 14 %
robinets : 14 %
fuites : 10 %
bains : 6 %
lave-vaisselle : 2 %
autres : 1 %


Section 2) Quelle quantité d’eau utilisons-nous?
Dans une journée moyenne, chaque personne utilise environ 580 L d’eau à la maison et au travail (ce volume inclut tous les secteurs résidentiels, industriels, commerciaux, institutionnels et agricoles). La région dans son ensemble engloutit une moyenne d’un milliard de litres quotidiennement, ce qui remplirait à moitié le stade de BC Place.

Visite le site Web du Greater Vancouver Regional District pour en savoir plus sur l’utilisation de l’eau à Vancouver.
http://www.gvrd.bc.ca/water/index.htm [en anglais]


Section 3) Quelle quantité d’eau cela représente-t-il?

À quoi correspond, selon toi, un milliard de litres? Qu’est-ce que ça représente par rapport au volume d’un lac? Voyons ça de plus près.

Le lac Alouette est situé juste à l’est de Vancouver, dans le Golden Ears Park. Déterminons la quantité d’eau qu’il contient. Il a une superficie de 1644 hectares et une profondeur moyenne de 71 mètres. Multiplie ces deux nombres pour obtenir le volume total en mètres cubes. Multiplie ensuite par 1000 pour avoir le nombre total de litres. Tout un chiffre! Divise-le ensuite par un milliard de litres par jour pour trouver en combien de jours on utiliserait le lac au complet.



Section 4) Quelle quantité d’eau chaque habitant de la planète utilise-t-il?

Si tout le monde utilisait autant d’eau que nous, à Vancouver, combien de temps durerait le lac Alouette?

Pour le savoir, multiplie 580 litres par jour par la population mondiale, que tu peux obtenir sur http://www.worldometers.info/ [en anglais]

Divise le volume du lac Alouette par la quantité totale d’eau utilisée. Est-ce que le résultat te surprend?

On appelle la Terre la Planète bleue à cause de la grande quantité d’eau qui y est visible depuis l’espace. Le volume d’eau sur Terre demeure toujours approximativement le même, malgré les différents cycles par lesquels elle passe. Si environ 71 % de la surface du globe est couverte d’eau, 97 % de celle-ci est salée, ce qui laisse 3 % d’eau douce. Malheureusement, 2 % de cette dernière est sous forme de glace, de sorte que nous n’avons accès qu’à 1 % de toute l’eau de la Terre.

La quantité d’eau que les humains utilisent est phénoménale, surtout si l’on considère le faible volume disponible. Nous devons absolument y faire plus attention.


Section 5) Que se passe-t-il quand je tire la chasse d’eau?

Que se passe-t-il selon toi quand tu tires la chasse? Où est-ce que tout s’en va? Que se passe-t-il une fois à destination? Essaye de tracer sur papier quadrillé un schéma qui montre le processus de traitement des eaux usées, tel que tu l’imagines.


Consulte ensuite la brochure http://www.gvrd.bc.ca/sewerage/pdf/WhenIFlushBrochure.pdf [en anglais]

Y a-t-il quelque chose que tu ignorais à propos du processus de traitement et qui ne figure pas dans ton schéma? Y a-t-il quelque chose dans ton schéma qui devrait, selon toi, faire partie de la stratégie de traitement des eaux usées de Vancouver?


Section 6) Cours d’eau perdus

Le développement n’implique pas seulement le déboisement, il signifie aussi le remblayage et le recouvrement de cours d’eau. Cette perte d’habitats est dommageable pour les insectes, les oiseaux et les mammifères, mais c’est un désastre pour les poissons et les amphibiens.

Brewery Creek compte parmi les dizaines de « ruisseaux perdus » à Vancouver. Autrefois, il faisait partie d’une voie d’eau poissonneuse de 700 kilomètres et il est maintenant enfoui sous la terre rapportée et le revêtement de la chaussée. Notre désir de nous déplacer facilement d’un endroit à un autre interdit aux truites et aux saumons d’en faire autant. Le ruisseau pourrait revenir à la vie à la suite de l’action de groupes de pression pour lui permettre de «revoir la lumière». Cette renaissance n’aura lieu que si les gens croient que ces ruisseaux perdus peuvent ramener les poissons, embellir l’environnement, relier les pistes cyclables et les routes vertes et créer des espaces verts naturels, plutôt qu’artificiels.



Selon toi, quel est le pourcentage de cours d’eau perdus depuis 100 ans dans la vallée du bas Fraser? Pour le savoir, consulte les liens suivants [en anglais].

http://www.dfo-mpo.gc.ca/Library/229864.pdf
http://www-heb.pac.dfo-mpo.gc.ca/maps/loststrm/lostm1_f.htm

http://www.city.vancouver.bc.ca/commsvcs/cityplans/stillcreek/lostcreeks.htm


 

Liens supplémentaires :

Pour plus d’information sur le développement durable :

http://www.city.vancouver.bc.ca/Greaterdot_wa/index.cfm [en anglais]

Recherche dans « search stories and video » le terme « sustainability »

http://www.worldbank.org/depweb/french/modules/index.html


© 2007, Science World British Columbia. Tous droits réservés.

Objectifs d'apprentissage

Les questions suivantes sont conçues pour susciter la réflexion et la discussion en classe au sujet de l’interdépendance entre les facteurs environnementaux, sociaux et économiques qui peuvent contribuer à la santé et à la durabilité d’une collectivité.
Les élèves vont apprendre que l’analyse critique, la recherche et l’analyse des données historiques et des tendances actuelles sont de puissants outils de développement au service de citoyens engagés et conscientisés.


Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons