Les Inuits doivent leur survie à une connaissance approfondie de la mer et de ses incessantes mutations. Les chasseurs doivent en plus connaître l’habitat et les comportements particuliers des mammifères marins, des oiseaux et des poissons qui peuplent les mers arctiques.

Certaines espèces, telles le phoque annelé et le phoque barbu, se retrouvent un peu partout tandis que d’autres, telles le morse, le bélouga et l’ours blanc, ne se retrouvent qu’à certains endroits et à certains moments de l’année.

Nous, les Inuits, avons acquis la connaissance particulière des déplacements et des comportements animaux. Grâce à cette connaissance, à notre habileté et à nos techniques de chasse, nous pouvons récolter avec succès les ressources de la mer en toute saison.

Le savoir traditionnel inuit est détenu collectivement. Lors des expéditions de chasse, ce sont souvent les femmes qui connaissent le mieux les routes et les abris. D’autres connaîtront les endroits propices ou les moeurs Pour en lire plus
Les Inuits doivent leur survie à une connaissance approfondie de la mer et de ses incessantes mutations. Les chasseurs doivent en plus connaître l’habitat et les comportements particuliers des mammifères marins, des oiseaux et des poissons qui peuplent les mers arctiques.

Certaines espèces, telles le phoque annelé et le phoque barbu, se retrouvent un peu partout tandis que d’autres, telles le morse, le bélouga et l’ours blanc, ne se retrouvent qu’à certains endroits et à certains moments de l’année.

Nous, les Inuits, avons acquis la connaissance particulière des déplacements et des comportements animaux. Grâce à cette connaissance, à notre habileté et à nos techniques de chasse, nous pouvons récolter avec succès les ressources de la mer en toute saison.

Le savoir traditionnel inuit est détenu collectivement. Lors des expéditions de chasse, ce sont souvent les femmes qui connaissent le mieux les routes et les abris. D’autres connaîtront les endroits propices ou les moeurs particulières à certaines espèces. Acquisition du savoir et chasse sont des efforts collectifs. Cette importance du groupe est du reste confirmée par le fait que les Inuits partagent les ressources de la chasse.

© 2000, RCIP. Tous droits réservés.

Phoques

Les phoques annelés sont des nageurs habiles qui possèdent un odorat très développé.

Photo offerte par Parcs Canada.

© Parcs Canada


Pouchoir

Danse marine.

Kananginak Pootoogook
Photo offerte par la West Baffin Eskimo Co-op, Cape Dorset, Nunavut.
1994
Gravure sur pierre / pochoir
© la West Baffin Eskimo Co-op, Cape Dorset, Nunavut.


Photo

Les ours blancs chassent principalement dans la mer et sur la banquise. La palmure de leurs pattes en fait de puissants nageurs.

Photographie d'Eric Loring.

© Eric Loring


ourse avec ses petits

« Attiqtaliq » (Ourse avec ses petits).

Kananginak Pootoogook
Photo offerte par la West Baffin Eskimo Co-op, Cape Dorset, Nunavut.
1997
Gravure sur pierre
© la West Baffin Eskimo Co-op, Cape Dorset, Nunavut.


bélouga

L'arrivée des bélougas au printemps est un moment fébrilement attendu.

Photographie de W. Kemp

© W. Kemp


Bélouga adulte avec son petit.

Bélouga adulte avec son petit.

Aoudla Pudlat
Photo offerte par la West Baffin Eskimo Co-op, Cape Dorset, Nunavut.
1994
Lithographie
© la West Baffin Eskimo Co-op, Cape Dorset, Nunavut.


tropeau de morses

Un morse peut atteindre 3,50 mètres et peser 1 200 kilos.

Photographie d'Eric Loring.

© Eric Loring


morse

Morse adulte surveillant un petit.

Mayoreak Ashoona
Photo offerte par la West Baffin Eskimo Co-op, Cape Dorset, Nunavut.
1984
Gravure sur pierre / pochoir
© la West Baffin Eskimo Co-op, Cape Dorset, Nunavut.


Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :
  • expliquer ce qu’une « connaissance particulière » de la mer et de ses ressources apporte aux Inuits ;
  • nommer et identifier certains des animaux qui font partie de l’écosystème de l’océan Arctique.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons