Dapoya II est un quartier du Nord de Ouagadougou au Burkina Faso, où beaucoup de familles d’origine malinké vivent.

Dans une des familles, il y avait un mariage. De loin, on entendait des notes de balafon et des sons aigus d’un instrument. Le rythme était envoûtant et la mélodie à faire rêver. Tous les gens y convergeaient et je ne pouvais pas y résister. Je m’introduisis dans la cour. Je me postais le plus près possible des musiciens pour mieux nourrir ma curiosité.

C’est là que j’ai pu voir pour la première fois, cet instrument majestueux, fait d’une caisse de résonance en calebasse, d’un long manche et de plusieurs cordes. Cet instrument est une kora.

Je n’ai pas hésité à choisir la kora, séduit par sa forme imposante, sa musique douce et berçante. C’est un instrument qui s’adapte à tous les types de musique. La kora a subi beaucoup de transformations du fait que les mélomanes sont de plus en plus exigeants, d’où la nécessit&eac Pour en lire plus
Dapoya II est un quartier du Nord de Ouagadougou au Burkina Faso, où beaucoup de familles d’origine malinké vivent.

Dans une des familles, il y avait un mariage. De loin, on entendait des notes de balafon et des sons aigus d’un instrument. Le rythme était envoûtant et la mélodie à faire rêver. Tous les gens y convergeaient et je ne pouvais pas y résister. Je m’introduisis dans la cour. Je me postais le plus près possible des musiciens pour mieux nourrir ma curiosité.

C’est là que j’ai pu voir pour la première fois, cet instrument majestueux, fait d’une caisse de résonance en calebasse, d’un long manche et de plusieurs cordes. Cet instrument est une kora.

Je n’ai pas hésité à choisir la kora, séduit par sa forme imposante, sa musique douce et berçante. C’est un instrument qui s’adapte à tous les types de musique. La kora a subi beaucoup de transformations du fait que les mélomanes sont de plus en plus exigeants, d’où la nécessité d’incorporer des outils modernes dans sa fabrication.

Le kora, c’est l’instrument traditionnel dont s’accompagnent les griots. Dans la classification organologique, la kora est une harpe-luth car elle possède à la fois certaines caractéristiques du luth (manche droit) et de la harpe (cordes perpendiculaires au résonateur). Elle est incontestablement le plus célèbre des instruments à cordes d’Afrique. Elle est connue, semble-t-il, depuis le début du moyen âge, mais son rayonnement date de l’empire du Mali (les années 1240). Elle a été utilisée pour chanter les héros dans des formes instrumentales très riches et émouvantes. Elle comprend : une grosse demi calebasse recouverte de peau de jeune veau ou de chèvre et tendue au moyen de lanières de cuir (maintenant de punaises ou de pointes). La peau est transpercée de deux hanses par lesquelles on tient la kora pour la jouer, et la calebasse transpercée d’un bâton traverse la peau en son milieu perpendiculairement au manche et aux deux hanses. Sur le manche sont montées les cordes (anciennement au nombre de 7 et actuellement 21) aux moyens d’anneaux de lanières de cuir de buf. Avec le perfectionnement de la kora, ces anneaux sont de plus en plus remplacés par des clés en bois très dur ou par des clés de guitare. Ces cordes jadis en peau torsadée sont maintenant en nylon.

Le koraïste, assis de préférence, les jambes croisées, la kora devant lui, tenue par les deux antennes, les pouces et les index libres pour bien attaquer les cordes. C’est le griot gambien Djeli Madi Woulendi qui a perfectionné la tessiture en la portant de 7 à 21 cordes. On raconte d’ailleurs qu’elle a été inventée en Gambie, à Talitodembakounda.

Pour maîtriser correctement la kora, il faut une dizaine d’années. Elle est très difficile à fabriquer et à accorder. La kora se joue au Mali, en Guinée, au Sénégal, en Casamance, en Gambie, et en Guinée Bissau. Elle est avant tout de culture mandingue, et c’est bien pourquoi ses divers accords se font en fonction des chansons mandingues.

Chaque peuple adapte à ses mélodies.

À l’heure actuelle les gammes existantes sont les suivantes:

1. La gamme SAOUTA (gamme casamançaise des socés) ayant le 4e degré haussé d’un ton chromatique. Même chose que la gamme antique hypo-lydienne.

FA SOL LA SI DO RÉ MI FA

2. La gamme MANDÉKA : gamme sensible courante dans le mandinge proprement dit : Niani, Kirina, Kangaba(SIGMA)

FA SOL LA SIB SO RÉ MIB FA

3. La gamme SIM’BI : nom d’une harpe arquée mandingue. Gamme la plus usitée dans les chants héroïques.

FA SOL LAB SI DO REB MI FA

4. La gamme SILABA : FA (mineur) SOL LA SIB DO RE MI

C’est la gamme de FA majeur.

5. La gamme TOMORA : FA (mineur) SOL LAB SIB DO RE MIB

© 1999, RCIP. Tous droits réservés.

Kora (harpe-luth)

Kora (harpe-luth)

La Direction du Patrimoine Culturel, Burkina Faso

Ouagadougou, BURKINA FASO
Calebasse, peau de chèvre, punaises, bois, clés de guitare et cordes de nylon
© La Direction du Patrimoine Culturel, Burkina Faso


La kora est l'instrument le plus représentatif de la musique des Malinke considérée à une échelle internationale. C'est la harpe la plus perfectionnée en Afrique. Ses 21 cordes donnent une amplitude de plus de trois octaves et produisent une échelle heptatonique. Des sonnailles fixées à l'extrémité du bois auquel sont attachées les cordes, précisent le timbre.

Le répertoire de la kora est en plein essor car il sert de source d'inspiration à des musiciens contemporains célèbres qui créent sans cesse de nouvelles pièces musicales. La kora peut être jouée seule ou associée à d'autres instruments tel que le xylophone, la guitare, le jenbé, etc. Au Mali, au Sénégal, en Guinée et en Gambie, la kora est surtout jouée par les griots.

La kora est l'instrument le plus représentatif de la musique des Malinke considérée à une échelle internationale. C'est la harpe la plus perfectionnée en Afrique. Ses 21 cordes donnent une amplitude de plus de trois octaves et produisent une échelle heptatonique. Des sonnailles fixées à l'extrémité du bois auquel sont attachées les cordes, précisent le timbre.

Le répertoire de la kora est en plein essor car il sert de source d'inspiration à des musiciens contemporains célèbres qui créent sans cesse de nouvelles pièces musicales. La kora peut être jouée seule ou associée à d'autres instruments tel que le xylophone, la guitare, le jenbé, etc. Au Mali, au Sénégal, en Guinée et en Gambie, la kora est surtout jouée par les griots.


© 1999, RCIP. Tous droits réservés.

Kora burkina baso : audio

Kora burkina baso : audio

Réseau canadien d'information sur le patrimoine
Canadian Heritage Information Network, Centre des recherches et études andalouses, Centre des musiques arabes et méditerranéennes Ennejma Ezzahra, Musée de la musique, Laboratoire de recherche des musiques du monde, Musée acadien de l'Université de Moncton, Canadian Museum of Civilization, Musée d'art et d'archéologie de l'Université d'Antananarivo, Musée ethnographique Alexandre Sènou Adande, Musée national du Mali, St. Boniface Museum, Lycée de langues étrangères Alexandre Dumas, Museum of the Romanian Peasant

© 1999, RCIP. Tous droits réservés.


Kora Mali : audio

Kora mali : audio

Réseau canadien d'information sur le patrimoine
Canadian Heritage Information Network, Centre des recherches et études andalouses, Centre des musiques arabes et méditerranéennes Ennejma Ezzahra, Musée de la musique, Laboratoire de recherche des musiques du monde, Musée acadien de l'Université de Moncton, Canadian Museum of Civilization, Musée d'art et d'archéologie de l'Université d'Antananarivo, Musée ethnographique Alexandre Sènou Adande, Musée national du Mali, St. Boniface Museum, Lycée de langues étrangères Alexandre Dumas, Museum of the Romanian Peasant

© 1999, RCIP. Tous droits réservés.


Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :

  • comprendre que la musique est un mode d’expression dans chaque culture;
  • comprendre que la relation entre les sentiments personnels et la musique transcende les frontières et les cultures;
  • acquérir du respect pour la musique issue de divers environnements culturels;
  • examiner les pratiques musicales traditionnelles dans certains pays de la Francophonie;
  • faire preuve de sensibilisation à l’égard des régions géographiques en reconnaissant les pays francophones;
  • connaître l’apport musical des divers groupes culturels dans leur propre collectivité;
  • comprendre que toute la musique du monde peut être organisée selon un système de classification standard.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons