Square Dominion

Gauche: Square Dominion

Droite: Le square Dominion depuis l'édifice du C.P. Montréal, QC. D'après Notman. 22 juillet 1999, 13h 10

Photographes: Gauche : William Notman, Droite : Andrzej Maciejewski
Musée McCord d'histoire canadienne

© Musée McCord d'histoire canadienne


Date/heure : 22 juillet 1999, 13 h 10

La photo originale a été prise de la tour de la garde Windsor par une après-midi d'été. Je n'ai pas eu de mal à trouver l'emplacement, car c'était le seul lieu en hauteur. Pour ajuster mes points de repère, j'ai compté les pierres d'un mur d'église et, pour établir l'heure, j'ai étudié les ombres sur la tour de l'église. Pour la première fois, j'ai vu les ombres s'étirer jusqu'à se mettre parfaitement en place, comme les morceaux d'un gros casse-tête. C'était, et c'est encore, un sentiment incroyable de pouvoir prouver l'évidence – que le soleil suit la même route et projette une lumière selon les mêmes angles, avec une immuable régularité.
Date/heure : 22 juillet 1999, 13 h 10

La photo originale a été prise de la tour de la garde Windsor par une après-midi d'été. Je n'ai pas eu de mal à trouver l'emplacement, car c'était le seul lieu en hauteur. Pour ajuster mes points de repère, j'ai compté les pierres d'un mur d'église et, pour établir l'heure, j'ai étudié les ombres sur la tour de l'église. Pour la première fois, j'ai vu les ombres s'étirer jusqu'à se mettre parfaitement en place, comme les morceaux d'un gros casse-tête. C'était, et c'est encore, un sentiment incroyable de pouvoir prouver l'évidence – que le soleil suit la même route et projette une lumière selon les mêmes angles, avec une immuable régularité.

© 2002, Musée McCord d'histoire canadienne. Tous droits réservés.

Carte

Cette carte de Montréal représente les endroits où les photographies de Notman et de Maciejewski ont été prises.

Musée McCord d'histoire canadienne

© 2002, Musée McCord d'histoire canadienne. Tous droits réservés.


Créés à l'époque victorienne, les squares publics sont des lieux de détente ombragés qui permettent, à la différence des parcs, d'admirer les paysages urbains environnants. Créé en 1870 dans le quartier le plus chic de la ville, le square Dominion est obligatoirement le lieu de passage des visiteurs de marque. En 1895, il est même en voie de devenir le cœur d'un nouveau centre-ville, qui s'ajoutera au quartier des affaires que nous appelons aujourd'hui le Vieux-Montréal. Tous les nouveaux secteurs, y compris les quartiers plus pauvres, tel Saint-Henri, ont leur square autour duquel s'installent établissements et notables locaux. Comme l'illustre la photo, ces squares sont généralement desservis par les nouveaux tramways électriques, de même que par les taxis d'été que sont les calèches (voir détail grâce à « Explorez »).
Créés à l'époque victorienne, les squares publics sont des lieux de détente ombragés qui permettent, à la différence des parcs, d'admirer les paysages urbains environnants. Créé en 1870 dans le quartier le plus chic de la ville, le square Dominion est obligatoirement le lieu de passage des visiteurs de marque. En 1895, il est même en voie de devenir le cœur d'un nouveau centre-ville, qui s'ajoutera au quartier des affaires que nous appelons aujourd'hui le Vieux-Montréal. Tous les nouveaux secteurs, y compris les quartiers plus pauvres, tel Saint-Henri, ont leur square autour duquel s'installent établissements et notables locaux. Comme l'illustre la photo, ces squares sont généralement desservis par les nouveaux tramways électriques, de même que par les taxis d'été que sont les calèches (voir détail grâce à « Explorez »).
Documents imprimés
  • Choko, Marc H. 1987. Les grandes places publiques de Montréal. Montreal : Éditions du Méridien.
  • Laplante, Jean de. 1990. Les parcs de Montréal : Des origines à nos jours. Montreal : Éditions du Méridien.
  • Marsan, Jean-Claude. 1994. Montréal en évolution : Historique du développement de l'architecture et de l'environnement urbain montréalais. Montreal : Éditions du Méridien.

© 2002, Musée McCord d'histoire canadienne. Tous droits réservés.

Parc Outremont

Située sur les flans du mont Royal, la ville d'Outremont, qui occupe désormais une situation centrale dans l'agglomération urbaine de Montréal, était considérée comme la banlieue montréalaise en 1910. La banlieue résidentielle constitue un milieu de vie particulièrement apprécié par la classe moyenne. Équipés d'un réseau de tramways, les quartiers périphériques attirent une population en quête d'un cadre de vie paisible, à l'écart du tumulte de la ville.

Anonyme
Musée McCord d'histoire canadienne - Don de Mr. Stanley G. Triggs

Encre de couleur sur papier monté sur carton - Photolithographie
8 x 13 cm
MP-0000.888.11
© 2002, Musée McCord d'histoire canadienne. Tous droits réservés.


Place Dominion!

La voiture du tramway s'avance sur les rails en longeant la place. Quelques passagers s'arrêtent ici tandis que d'autres grimpent à bord. Autrefois, les tramways étaient tirés par des chevaux. Depuis que le réseau est électrifié, la fréquence des tramways est beaucoup plus régulière, les voitures peuvent contenir un nombre grandissant de passagers et les trajets sont plus nombreux. Avec le temps, le prix du billet devient plus accessible et les ouvriers, dorénavant capables d'en débourser le coût, ne sont plus tenus de vivre à proximité de leur lieu de travail.
Place Dominion!

La voiture du tramway s'avance sur les rails en longeant la place. Quelques passagers s'arrêtent ici tandis que d'autres grimpent à bord. Autrefois, les tramways étaient tirés par des chevaux. Depuis que le réseau est électrifié, la fréquence des tramways est beaucoup plus régulière, les voitures peuvent contenir un nombre grandissant de passagers et les trajets sont plus nombreux. Avec le temps, le prix du billet devient plus accessible et les ouvriers, dorénavant capables d'en débourser le coût, ne sont plus tenus de vivre à proximité de leur lieu de travail.

© 2002, Musée McCord d'histoire canadienne. Tous droits réservés.

Tramway

Le toit arrondi de ce véhicule, appelé Montreal roof, caractérise les tramways fabriqués à Montréal entre 1896 et 1913.

Inconnu
Musée McCord d'histoire canadienne - Don de la succession de M. Omer Lavallée
vers 1900-1920
Bois
29 x 115 cm
M992.110.10
© Musée McCord d'histoire canadienne


L'utilisation de ce modèle réduit d'un type de tramway utilisé à Montréal au début du XXe siècle ne peut être établi. Il peut aussi bien s'agir d'une maquette démonstrative ou d'un jouet d'enfant que d'un objet de collection.

L'électrification du tramway, amorcée en 1892, a des effets sans précédent sur le réseau de transport public montréalais. Plus fiable que la traction animale, l'électricité permet de doter les véhicules de moteurs plus puissants. Ce progrès double, puis quadruple, la vitesse des tramways tout en augmentant leur capacité d'accueil. La perche sur la toit du tramway est un trolley, dispositif qui roule ou glisse sur des fils aériens et qui alimente le tramway en électricité.

L'influence de cette nouvelle technique va au-delà des services de transport public dans la mesure où l'aménagement d'un réseau de fils électriques permet aussi d'éclairer les rues de la ville.
L'utilisation de ce modèle réduit d'un type de tramway utilisé à Montréal au début du XXe siècle ne peut être établi. Il peut aussi bien s'agir d'une maquette démonstrative ou d'un jouet d'enfant que d'un objet de collection.

L'électrification du tramway, amorcée en 1892, a des effets sans précédent sur le réseau de transport public montréalais. Plus fiable que la traction animale, l'électricité permet de doter les véhicules de moteurs plus puissants. Ce progrès double, puis quadruple, la vitesse des tramways tout en augmentant leur capacité d'accueil. La perche sur la toit du tramway est un trolley, dispositif qui roule ou glisse sur des fils aériens et qui alimente le tramway en électricité.

L'influence de cette nouvelle technique va au-delà des services de transport public dans la mesure où l'aménagement d'un réseau de fils électriques permet aussi d'éclairer les rues de la ville.

© 2002, Musée McCord d'histoire canadienne. Tous droits réservés.

Tramway no 529

Cette photographie illustre un tramway circulant sur la rue Notre-Dame avec quelques passagers à bord.

Anonyme
Musée McCord d'histoire canadienne - Don de Mr. Edgar Tissot
vers 1906
Plaque sèche à la gélatine
20 x 25 cm
MP-1986.53.6
© 2002, Musée McCord d'histoire canadienne. Tous droits réservés.


En 1892, seulement 11% des ouvriers prennent le tramway quotidiennement. En 1901, ce pourcentage a grimpé à 41%. Plusieurs facteurs expliquent cette soudaine popularité. D'un côté, les tarifs n'augmentent pas avant 1910, ce qui n'est pas le cas des salaires des ouvriers, de l'autre, l'électrification du réseau, achevée en 1894, augmente la vitesse et la puissance des véhicules. Ces améliorations rendent le tramway plus attrayant pour les ouvriers désireux de vivre à quelque distance de leur lieu de travail.

En fait, l'électrification du tramway contribue à accroître l'étalement urbain de la population et contribue à la concentration des activités économiques.
En 1892, seulement 11% des ouvriers prennent le tramway quotidiennement. En 1901, ce pourcentage a grimpé à 41%. Plusieurs facteurs expliquent cette soudaine popularité. D'un côté, les tarifs n'augmentent pas avant 1910, ce qui n'est pas le cas des salaires des ouvriers, de l'autre, l'électrification du réseau, achevée en 1894, augmente la vitesse et la puissance des véhicules. Ces améliorations rendent le tramway plus attrayant pour les ouvriers désireux de vivre à quelque distance de leur lieu de travail.

En fait, l'électrification du tramway contribue à accroître l'étalement urbain de la population et contribue à la concentration des activités économiques.

© 2002, Musée McCord d'histoire canadienne. Tous droits réservés.

Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :
  • nommer les changements qui sont survenus au sein de la société canadienne en deux décennies (territoire, population, économie, etc.);
  • décrire en détails les changements qu’il ou elle est en mesure d’observer;
  • expliquer et émettre des hypothèses quant aux raisons qui pourraient justifier ces changements;
  • faire des liens entre les différences et les similitudes des deux époques.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons