La santé est une préoccupation qui touche chacun d’entre nous. Tout au long de l’histoire, elle s’est manifestée dans la représentation artistique des corps : assaillis par la maladie et par la dévastation d’épidémies telle la peste ou la lèpre; révélés par les leçons d’anatomie ou les portraits d’individus atteints de maladie mentale, etc. Si, à la Renaissance, un pouvoir de guérison était attribué à certaines images, aujourd’hui, l’art nous met en face des fléaux que sont entre autres le sida et le cancer; il nous montre autrement l’univers pharmaceutique contemporain; il nous place devant un corps où s’inscrivent la souffrance et parfois la gêne. Les connaissances en biologie, en neurologie ou en médecine se répercutent dans les œuvres réunies ici et montrent comment s’estompe l’étanchéité entre art et science.
La santé est une préoccupation qui touche chacun d’entre nous. Tout au long de l’histoire, elle s’est manifestée dans la représentation artistique des corps : assaillis par la maladie et par la dévastation d’épidémies telle la peste ou la lèpre; révélés par les leçons d’anatomie ou les portraits d’individus atteints de maladie mentale, etc. Si, à la Renaissance, un pouvoir de guérison était attribué à certaines images, aujourd’hui, l’art nous met en face des fléaux que sont entre autres le sida et le cancer; il nous montre autrement l’univers pharmaceutique contemporain; il nous place devant un corps où s’inscrivent la souffrance et parfois la gêne. Les connaissances en biologie, en neurologie ou en médecine se répercutent dans les œuvres réunies ici et montrent comment s’estompe l’étanchéité entre art et science.

© Galerie de l'UQAM 2007. Tous droits réservés.

15 minutes d’insubordination

10 interventions multiformes réalisées sur une période d’un an au département de pharmacie de l’Hôpital général de Montréal ( 4 Interventions présentées : Interventions discrètes, Des macarons et des histoires, Ouvrez-moi - Help Yourself, Le calendreer ). Support variés

Caroline Boileau
Galerie de l'UQAM

© Caroline Boileau


Caroline Boileau s’intéresse à la figure du corps et réfléchit sur la notion de santé publique relativement aux croyances populaires et à de petites anecdotes qu’elle collecte. Le projet 15 minutes d’insubordination consiste en une série d’interventions réalisées durant les périodes de pause de l’artiste, qui est technicienne au département de pharmacie de l’Hôpital général de Montréal. Le projet s’est échelonné sur une période d’un an, mais ses prémisses remontent à 1998.

En prenant ainsi son environnement de travail comme matière première, l’artiste regarde autour d’elle pour voir les choses différemment, photographier des gestes, recycler des déchets, recueillir des souvenirs, coordonner des actions et faire de ses collègues de nouveaux complices. Les « 15 minutes d’insubordination » s’accumulent pour former des semaines et l’artiste y découvre une communauté au rythme bien particulier. Caroline Boileau s’infiltre dans le système très régulé et organisé d’une pharmacie d’hôpital, faisant de son processus d’expérimen Pour en lire plus
Caroline Boileau s’intéresse à la figure du corps et réfléchit sur la notion de santé publique relativement aux croyances populaires et à de petites anecdotes qu’elle collecte. Le projet 15 minutes d’insubordination consiste en une série d’interventions réalisées durant les périodes de pause de l’artiste, qui est technicienne au département de pharmacie de l’Hôpital général de Montréal. Le projet s’est échelonné sur une période d’un an, mais ses prémisses remontent à 1998.

En prenant ainsi son environnement de travail comme matière première, l’artiste regarde autour d’elle pour voir les choses différemment, photographier des gestes, recycler des déchets, recueillir des souvenirs, coordonner des actions et faire de ses collègues de nouveaux complices. Les « 15 minutes d’insubordination » s’accumulent pour former des semaines et l’artiste y découvre une communauté au rythme bien particulier. Caroline Boileau s’infiltre dans le système très régulé et organisé d’une pharmacie d’hôpital, faisant de son processus d’expérimentation l’objet même de sa création.

Chacune des interventions s’intitulent individuellement Interventions discrètes, Des macarons et des histoires, Ouvrez-moi – Help Yourself et Le calendrier.

© Galerie de l'UQAM 2007. Tous droits réservés.

Interventions discrètes

interventions photographiques, supports variés

Depuis toujours, je collectionne les jouets médicaux. Parmi ces jouets, il y a de petites figurines de plastique : médecins et infirmières avec lits d’hôpital, civières et chaises roulantes. Il y a aussi toutes ces panoplies d’instruments médicaux rangés dans de petites trousses de plastique et destinées aux enfants curieux. Durant ma période de pause, je mets en scène ces jouets dans mon espace de travail parmi les outils et médicaments. Je documente la scène. Les photographies semblent de prime abord banales sauf si l’on s’attarde aux détails, à ces petites scènes ludiques, des mises en abyme discrètes dans un lieu déjà surchargé de sens.

Trouvez l’erreur.

- Caroline Boileau
Interventions discrètes

interventions photographiques, supports variés

Depuis toujours, je collectionne les jouets médicaux. Parmi ces jouets, il y a de petites figurines de plastique : médecins et infirmières avec lits d’hôpital, civières et chaises roulantes. Il y a aussi toutes ces panoplies d’instruments médicaux rangés dans de petites trousses de plastique et destinées aux enfants curieux. Durant ma période de pause, je mets en scène ces jouets dans mon espace de travail parmi les outils et médicaments. Je documente la scène. Les photographies semblent de prime abord banales sauf si l’on s’attarde aux détails, à ces petites scènes ludiques, des mises en abyme discrètes dans un lieu déjà surchargé de sens.

Trouvez l’erreur.

- Caroline Boileau

© Galerie de l'UQAM 2007. Tous droits réservés.

Interventions photographiques, supports variés.

Caroline Boileau
2005 - 2006
© Caroline Boileau


macarons de couleur, 500 exemplaires

De cette banque d’interventions photographiques, je cherche à faire circuler les images à l’intérieur de l’hôpital. À partir de l’une d’elles, je conçois un macaron que j’épingle à mon sarrau. Je travaille normalement. À chaque personne qui s’y attarde, je lui en offre un gratuitement en échange d’une histoire. Pourquoi faites-vous ce travail? Décrivez-moi un moment ou un événement lié au travail et auquel vous repensez souvent. En premier lieu, leurs histoires m’ont été contées au creux de l’oreille, car le temps presse et on ne peut pas s’arrêter pour plus de quelques instants… Je retranscris leurs histoires durant ma pause en essayant de me souvenir des mots employés, du ton de la voix et de l’expression du visage. Mais j’aime bien le dessin de leurs mots sur le papier. Ainsi, je leur demande maintenant de m’écrire leurs histoires sur papier, sur un formulaire prévu à cet effet. Les histoires Pour en lire plus
macarons de couleur, 500 exemplaires

De cette banque d’interventions photographiques, je cherche à faire circuler les images à l’intérieur de l’hôpital. À partir de l’une d’elles, je conçois un macaron que j’épingle à mon sarrau. Je travaille normalement. À chaque personne qui s’y attarde, je lui en offre un gratuitement en échange d’une histoire. Pourquoi faites-vous ce travail? Décrivez-moi un moment ou un événement lié au travail et auquel vous repensez souvent. En premier lieu, leurs histoires m’ont été contées au creux de l’oreille, car le temps presse et on ne peut pas s’arrêter pour plus de quelques instants… Je retranscris leurs histoires durant ma pause en essayant de me souvenir des mots employés, du ton de la voix et de l’expression du visage. Mais j’aime bien le dessin de leurs mots sur le papier. Ainsi, je leur demande maintenant de m’écrire leurs histoires sur papier, sur un formulaire prévu à cet effet. Les histoires s’accumulent lentement, les macarons circulent maintenant dans quelques départements de l’hôpital, de la pharmacie jusqu’aux soins intensifs chirurgicaux.

© Galerie de l'UQAM 2007. Tous droits réservés.

Macarons de couleur, 500 exemplaires

Caroline Boileau
2005 - 2006
© Caroline Boileau


intervention auprès des employés de la pharmacie, trousse de photo maison : trousse de plastique transformée, appareil-photo jetable, instructions bilingues, photographie numérique couleur

installation dans l’isoloir : photographies numériques, boîtes-loupes en acrylique, loupe de lecture en feuille, carton-mousse

Je propose à mes collègues de participer à des études pharmaco-ludiques en leur demandant, par exemple, de photographier l’intérieur de leur pharmacie maison. Une trousse photo est passée de main en main. La pharmacie personnelle est un espace intime, secret qui accueille les traces des heurts, les problèmes avoués ou non, les souhaits et désirs somatiques. Mais que met-on dans une pharmacie maison lorsque l’on travaille dans une pharmacie d’hôpital? Chacune des photographies recueillies est numérisée, miniaturisée et insérée dans une petite boîte-loupe. Les boîtes sont ensuite encastrées en forme de grille dans une feuille de carton-mousse placée en vitrine Pour en lire plus
intervention auprès des employés de la pharmacie, trousse de photo maison : trousse de plastique transformée, appareil-photo jetable, instructions bilingues, photographie numérique couleur

installation dans l’isoloir : photographies numériques, boîtes-loupes en acrylique, loupe de lecture en feuille, carton-mousse

Je propose à mes collègues de participer à des études pharmaco-ludiques en leur demandant, par exemple, de photographier l’intérieur de leur pharmacie maison. Une trousse photo est passée de main en main. La pharmacie personnelle est un espace intime, secret qui accueille les traces des heurts, les problèmes avoués ou non, les souhaits et désirs somatiques. Mais que met-on dans une pharmacie maison lorsque l’on travaille dans une pharmacie d’hôpital? Chacune des photographies recueillies est numérisée, miniaturisée et insérée dans une petite boîte-loupe. Les boîtes sont ensuite encastrées en forme de grille dans une feuille de carton-mousse placée en vitrine. On doit observer ces petites boîtes lumineuses de très près, les images sont floues, imprécises, les secrets sont bien gardés, l’intimité préservée.

© Galerie de l'UQAM 2007. Tous droits réservés.

Intervention auprès des employés de la pharmacie, trousse de photo maison : trousse de plastique transformée, appareil-photo jetable, instructions bilingues, photographie numérique couleur installation dans l’isoloir : photographies numériques, boîtes-loupes en acrylique, loupe de lecture en feuille, carton-mouss

Caroline Boileau
2005 - 2006
© Caroline Boileau


impressions numériques sur papier photographique mat, 10 mois d’une année incomplète

100 x 32,5 cm chacune

J’ai conçu un calendrier où chaque mois représente la somme de jours travaillés dans un département humainement difficile, les soins intensifs chirurgicaux. J’ai superposé par transparence des rapports journaliers qui perdent en clarté plus le nombre de jours travaillés augmente. On ne peut déchiffrer les quelques mots que l’on parvient à lire car ce sont des codes, des abréviations de noms de médicaments qui nous renvoient aux traits d’un dessin. Il s’agit ici d’un processus doublement technique, d’une part dans le fait de recueillir soigneusement au chevet des patients la liste de leur médicaments, la concentration, le débit, l’heure de péremption et, d’autre part, de numériser chaque page de chaque rapport pour chacun des mois concernés. En fin de parcours, ces dessins numériques prennent étrangement la couleur d’ecchymoses. Étr Pour en lire plus
impressions numériques sur papier photographique mat, 10 mois d’une année incomplète

100 x 32,5 cm chacune

J’ai conçu un calendrier où chaque mois représente la somme de jours travaillés dans un département humainement difficile, les soins intensifs chirurgicaux. J’ai superposé par transparence des rapports journaliers qui perdent en clarté plus le nombre de jours travaillés augmente. On ne peut déchiffrer les quelques mots que l’on parvient à lire car ce sont des codes, des abréviations de noms de médicaments qui nous renvoient aux traits d’un dessin. Il s’agit ici d’un processus doublement technique, d’une part dans le fait de recueillir soigneusement au chevet des patients la liste de leur médicaments, la concentration, le débit, l’heure de péremption et, d’autre part, de numériser chaque page de chaque rapport pour chacun des mois concernés. En fin de parcours, ces dessins numériques prennent étrangement la couleur d’ecchymoses. Étrangement car les couleurs ne représentent pas un choix esthétique, mais sont plutôt le résultat combiné de la couleur du papier d’origine et du processus de numérisation par l’ordinateur.

© Galerie de l'UQAM 2007. Tous droits réservés.

Impressions numériques sur papier photographique mat, 10 mois d’une année incomplète.

Caroline Boileau
2005 - 2006
© Caroline Boileau


Caroline Boileau vit et travaille à Montréal. Elle détient un baccalauréat en arts visuels de l’UQAM et poursuit des études de maîtrise en arts plastiques à l’Université Concordia (Montréal) dans le programme Open Media. Sa démarche est imprégnée d’un intérêt pour le milieu médical et l’univers pharmacologique qui se traduit dans une pratique multidisciplinaire alliant le dessin, la vidéo, l’installation, l’intervention et la performance.

expositions (sélection)
2006 Mémoires sauvées du vent, 3e Impérial, Granby (Québec) 2004 La table du corps, Maison de la culture Côte-des-Neiges, Montréal (Québec) 2003 Carnets de voyages \ Diarios de viaje \ Travel Logs, Sala 1, Centro Cultural Antiguo Instituto, Gijón (Espagne) 2001 Ce que tu me racontes, ce que je te cache, Galerie B-312, Montréal (Québec)
Caroline Boileau vit et travaille à Montréal. Elle détient un baccalauréat en arts visuels de l’UQAM et poursuit des études de maîtrise en arts plastiques à l’Université Concordia (Montréal) dans le programme Open Media. Sa démarche est imprégnée d’un intérêt pour le milieu médical et l’univers pharmacologique qui se traduit dans une pratique multidisciplinaire alliant le dessin, la vidéo, l’installation, l’intervention et la performance.

expositions (sélection)
  • 2006 Mémoires sauvées du vent, 3e Impérial, Granby (Québec)
  • 2004 La table du corps, Maison de la culture Côte-des-Neiges, Montréal (Québec)
  • 2003 Carnets de voyages \ Diarios de viaje \ Travel Logs, Sala 1, Centro Cultural Antiguo Instituto, Gijón (Espagne)
  • 2001 Ce que tu me racontes, ce que je te cache, Galerie B-312, Montréal (Québec)

© Galerie de l'UQAM 2007. Tous droits réservés.

intervention artistique

Pratique se déroulant dans un cadre non artistique, tributaire de l’environnement le plus concret qui soit. L’intervention emprunte à la performance et à la notion d’in situ l’idée d’une expérience singulière, dont l’artiste ne maîtrise pas tous les paramètres.

santé publique

Concerne l’étude des déterminants physiologiques et psychiques liés à la santé d’une population, ainsi que les actions destinées à combattre et à prévenir les maladies. L’action des différents ministères canadiens de la santé couvre notamment les domaines liés à l’activité physique, à la nutrition, aux pandémies, à la santé environnementale, au système de distribution du sang, au tabagisme et à la vaccination.
intervention artistique

Pratique se déroulant dans un cadre non artistique, tributaire de l’environnement le plus concret qui soit. L’intervention emprunte à la performance et à la notion d’in situ l’idée d’une expérience singulière, dont l’artiste ne maîtrise pas tous les paramètres.

santé publique

Concerne l’étude des déterminants physiologiques et psychiques liés à la santé d’une population, ainsi que les actions destinées à combattre et à prévenir les maladies. L’action des différents ministères canadiens de la santé couvre notamment les domaines liés à l’activité physique, à la nutrition, aux pandémies, à la santé environnementale, au système de distribution du sang, au tabagisme et à la vaccination.

© Galerie de l'UQAM 2007. Tous droits réservés.

Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :
  • démontrer qu’il comprend le lien qui existe entre la science et l’art;
  • tenter d’expliquer l’état d’esprit de l’artiste au moment où elle a réalisé cette œuvre.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons