Tu aimerais faire de l’océan un endroit plus sûr pour les épaulards? Tu peux aider les chercheurs en supportant leur quête de savoir sur ces animaux mystérieux. Plus nous en savons sur les épaulards et autres cétacés, plus nous serons en position de les aider.

Si tu es sur la côte et que tu vois un cétacé, reste à une distance d’au moins 100 mètres et signale sa présence. Même sans être près de l’eau, tu peux aider en adoptant un épaulard!
Tu aimerais faire de l’océan un endroit plus sûr pour les épaulards? Tu peux aider les chercheurs en supportant leur quête de savoir sur ces animaux mystérieux. Plus nous en savons sur les épaulards et autres cétacés, plus nous serons en position de les aider.

Si tu es sur la côte et que tu vois un cétacé, reste à une distance d’au moins 100 mètres et signale sa présence. Même sans être près de l’eau, tu peux aider en adoptant un épaulard!

© Vancouver Aquarium Marine Science Centre 2006. Tous droits réservés.

As-tu vu une baleine, un dauphin, un marsouin ou une tortue de mer sur la côte de la C.B.? Si oui, tu peux le signaler de plusieurs façons:
Appelle 1-866-I-SAW-ONE (1-866-472-9663) Envoie un courriel à sightings@vanaqua.org Complète le formulaire web Si tu te trouves fréquemment sur l’eau et que tu vois souvent des cétacés, tu peux également demander un journal de bord pour noter toutes tes observations.

Quoi signaler

Apercevoir une baleine, un marsouin ou un dauphin dans la nature est non seulement une expérience extraordinaire, mais c’est aussi une opportunité d’aider les animaux observés. Voici quelques unes des informations que le réseau B.C. Cetacean Sightings Network requiert:
Pour en lire plus
As-tu vu une baleine, un dauphin, un marsouin ou une tortue de mer sur la côte de la C.B.? Si oui, tu peux le signaler de plusieurs façons:
  • Appelle 1-866-I-SAW-ONE (1-866-472-9663)
  • Envoie un courriel à sightings@vanaqua.org
  • Complète le formulaire web
Si tu te trouves fréquemment sur l’eau et que tu vois souvent des cétacés, tu peux également demander un journal de bord pour noter toutes tes observations.

Quoi signaler

Apercevoir une baleine, un marsouin ou un dauphin dans la nature est non seulement une expérience extraordinaire, mais c’est aussi une opportunité d’aider les animaux observés. Voici quelques unes des informations que le réseau B.C. Cetacean Sightings Network requiert:
  • QUEL animal as-tu vu? De quoi avait-il l’air? Quelle espèce? À quel point en es-tu certain(e)?
  • QUAND l’as-tu vu (date et heure)?
  • l’as-tu vu? Connaître la latitude et la longitude du site est idéal, mais tu peux également décrire l’endroit en relation avec un point de repère majeur, comme une île.
  • QUE faisait-il? Peux-tu décrire son comportement?
  • COMBIEN y en avait-il?
  • QUELLES étaient les conditions au moment de l’observation? Était-ce un jour dégagé et ensoleillé? Nuageux et pluvieux?

L’inédit

Le réseau B.C. Cetacean Sightings Network est aussi intéressé aux observations de tout comportement inhabituel, comme:
  • Des épaulards s’attaquant aux poissons dans les filets de pêche
  • De la prédation sur d’autres animaux
  • Des épaulards morts, flottant ou échoués

© Vancouver Aquarium Marine Science Centre 2006. Tous droits réservés.

Gros plan d'une tortue de mer verte

Photo : T. Westman

© Vancouver Aquarium Marine Science Centre 2006. Tous droits réservés.


Le B.C. Cetacean Sightings Network piste aussi les tortues de mer. Si tu vois une tortue de mer au large de la côte du Pacifique, empresse-toi de les avertir!

Le B.C. Cetacean Sightings Network piste aussi les tortues de mer. Si tu vois une tortue de mer au large de la côte du Pacifique, empresse-toi de les avertir!

© Vancouver Aquarium Marine Science Centre 2006. Tous droits réservés.

Ce que nous connaissons des épaulards provient essentiellement du travail acharné des chercheurs. Quand on pense qu’il y a à peine 30 ans, les gens avaient aussi peur des orques que des requins!

Il y a encore beaucoup à découvrir à propos des épaulards, comme par exemple où ils vont en hivers et pourquoi la moitié des nouveaux-nés meurent avant même leur premier anniversaire.

Tu peux aider les chercheurs à répondre à ces questions en adoptant un épaulard. En plus d’une photo de la baleine que tu choisis, tu recevras sa biographie, un certificat d’adoption, et des mises à jour sur son état.

Pour plus d’informations sur le Programme d’adoption d’un épaulard, incluant une liste d’épaulards que tu peux adopter, consulte leur site web.
Ce que nous connaissons des épaulards provient essentiellement du travail acharné des chercheurs. Quand on pense qu’il y a à peine 30 ans, les gens avaient aussi peur des orques que des requins!

Il y a encore beaucoup à découvrir à propos des épaulards, comme par exemple où ils vont en hivers et pourquoi la moitié des nouveaux-nés meurent avant même leur premier anniversaire.

Tu peux aider les chercheurs à répondre à ces questions en adoptant un épaulard. En plus d’une photo de la baleine que tu choisis, tu recevras sa biographie, un certificat d’adoption, et des mises à jour sur son état.

Pour plus d’informations sur le Programme d’adoption d’un épaulard, incluant une liste d’épaulards que tu peux adopter, consulte leur site web.

© Vancouver Aquarium Marine Science Centre 2006. Tous droits réservés.

Nous aimons les épaulards, mais il est possible de les aimer un peu trop. Des visiteurs viennent de partout dans le monde pour voir nos baleines et toute cette attention peut être nuisible si l’on ne prend pas garde. Le bruit des moteurs de bateaux peut déranger les épaulards qui utilisent des sons pour communiquer et trouver leur nourriture. Les lames des hélices peuvent les blesser, si les observateurs s’approchent de trop près.
Pour s’assurer que nous ne dérangeons pas les baleines, les experts ont établi une liste de suggestions pour les observateurs de baleines. Par exemple, ils demandent aux plaisanciers de rester à une distance d’au moins 100 mètres des baleines et de ne pas se placer sur leur trajet.

Si tu participes à une expédition d’observation de baleines, choisis un opérateur qui respecte les recommandations. Tu pourras ainsi jouir de ta rencontre avec les épaulards, sans trop les déranger.

Une liste complète des recommandations pour l’observation des baleines peut être trouvée sur le Pour en lire plus
Nous aimons les épaulards, mais il est possible de les aimer un peu trop. Des visiteurs viennent de partout dans le monde pour voir nos baleines et toute cette attention peut être nuisible si l’on ne prend pas garde. Le bruit des moteurs de bateaux peut déranger les épaulards qui utilisent des sons pour communiquer et trouver leur nourriture. Les lames des hélices peuvent les blesser, si les observateurs s’approchent de trop près.
Pour s’assurer que nous ne dérangeons pas les baleines, les experts ont établi une liste de suggestions pour les observateurs de baleines. Par exemple, ils demandent aux plaisanciers de rester à une distance d’au moins 100 mètres des baleines et de ne pas se placer sur leur trajet.

Si tu participes à une expédition d’observation de baleines, choisis un opérateur qui respecte les recommandations. Tu pourras ainsi jouir de ta rencontre avec les épaulards, sans trop les déranger.

Une liste complète des recommandations pour l’observation des baleines peut être trouvée sur le site web du réseau B.C. Cetacean Sightings Network.

© Vancouver Aquarium Marine Science Centre 2006. Tous droits réservés.

Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :
  • se familiariser avec le vocabulaire employé en biologie;
  • évaluer les répercussions des êtres humains sur la biodiversité et identifier les moyens de préserver la biodiversité;
  • décrire comment des actions personnelles peuvent aider à la conservation des ressources naturelles et à protéger l'environnement dans leur région;
  • démontrer une compréhension de la nature dynamique des écosystèmes.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons