Le chauffage par air chaud automatique, sous la forme d’un « climatiseur hivernal », fut d’abord commercialisé au Canada pendant la deuxième moitié des années 30. Son arrivée fut comme une bouffée d’air frais pour les gens prêts à passer à autre chose que la vie de subsistance, regroupés autour du poêle du salon ou de la bouche de chaleur.

Le climatiseur hivernal représentait la convergence de cinq technologies avancées de l’époque : premièrement, un brûleur au mazout de style fusil à vaporisation de mazout à haute pression, nouveau à l’époque; deuxièmement, un système de commande automatique consistant en des commandes de combustion, de sécurité et des limiteurs de température; troisièmement, un ventilateur soufflant à cage d’écureuil de haut volume, garantissant une circulation d’air chaud à travers la maison; quatrièmement, des filtres à air; et cinquièmement, un humidificateur à air chaud.

Plus qu’une simple fournaise à air chaud centrale, le climatiseur hivernal était un « système » complet. Le système, avec plusieurs parties constituantes, générait de la chaleur automatiquement et l Pour en lire plus
Le chauffage par air chaud automatique, sous la forme d’un « climatiseur hivernal », fut d’abord commercialisé au Canada pendant la deuxième moitié des années 30. Son arrivée fut comme une bouffée d’air frais pour les gens prêts à passer à autre chose que la vie de subsistance, regroupés autour du poêle du salon ou de la bouche de chaleur.

Le climatiseur hivernal représentait la convergence de cinq technologies avancées de l’époque : premièrement, un brûleur au mazout de style fusil à vaporisation de mazout à haute pression, nouveau à l’époque; deuxièmement, un système de commande automatique consistant en des commandes de combustion, de sécurité et des limiteurs de température; troisièmement, un ventilateur soufflant à cage d’écureuil de haut volume, garantissant une circulation d’air chaud à travers la maison; quatrièmement, des filtres à air; et cinquièmement, un humidificateur à air chaud.

Plus qu’une simple fournaise à air chaud centrale, le climatiseur hivernal était un « système » complet. Le système, avec plusieurs parties constituantes, générait de la chaleur automatiquement et la distribuait à travers la maison, changeant l’air plusieurs fois par heure. Le système incluait de nouveaux réseaux de conduits d’air rationalisés et à la fine pointe de la technologie, pour la distribution de l’air chaud, des bouches de chaleur pour la livraison d’air confortable vers chaque pièce, en plus d’un thermostat pour la pièce qui maintiendrait la température à l’intérieur d’une variation de plus ou moins 2°F.

Le système représentait d’importantes avancées en science appliquée, en conception technique, en développement des matériaux, en processus de fabrication et en méthodes de fabrication.

Dans un boîtier fermé moderne et arrondi, le climatiseur hivernal pouvait être placé dans un coin du sous-sol, libérant de l’espace pour d’autres utilisations comme l’établi ou la salle de lavage, ainsi qu’un espace pour le loisir et le divertissement appelé « salle de jeu ». Au-delà de son potentiel pour de nouveaux niveaux de performance et de confort, le climatiseur hivernal serait vanté comme étant la porte d’accès à un nouveau style de vie pour les Canadiens.
* Recherche des archives du HVACR Heritage Centre Canada (DCSB #4, HD1001M).
* Howard Air Conditioning Design for Canadian Conditions: Sales Bulletin 38-1, 1938

© 2011, HVACR Heritage Centre Canada. Tous droits réservés.

Un « climatiseur » d’hiver complet pour l’hiver comme pour l’été

Reconnue comme un « climatiseur » d’hiver complet pour l’hiver comme pour l’été, cette fournaise monobloc des années 1930 comportait des filtres à air, des contrôles d'humidité et de température, un ventilateur et un brûleur à mazout de style fusil. Elle fonctionnait au charbon, au mazout ou au gaz.

G. Leslie Oliver
Ron Shuker, Nigel Heseltine
vers 1930s
Toronto, Ontario, CANADA
Accession #2003.081.
© 2010, HVACR Heritage Centre Canada. Tous droits réservés.


Brûleur à mazout « Oil-o-Miser »

Conception aérodynamique, silencieux, efficace, fiable, sont quelques-uns des qualificatifs qui servaient à décrire le brûleur à mazout « Oil-o-Miser » offert par Howard Furnace and Foundries, destiné à sa fournaise.

G. Leslie Oliver
Ron Shuker, Nigel Heseltine
vers 1930s
© 2011, HVACR Heritage Centre Canada. Tous droits réservés.


L’accessoire d’alimentation inférieure au charbon pouvait être alimenté par une trémie, tel que représenté ici

L’accessoire d’alimentation inférieure au charbon pouvait être alimenté par une trémie, tel que représenté ici, ou automatiquement via un distributeur à soute.

G. Leslie Oliver,
Ron Shuker, Nigel Heseltine
vers 1930s
© 2011, HVACR Heritage Centre Canada. Tous droits réservés.


Cet ensemble de souffleur à haute pression avec roue de ventilateur à aubes inclinées vers l'avant, date de la fin des années

Cet ensemble de souffleur à haute pression avec roue de ventilateur à aubes inclinées vers l'avant, date de la fin des années 1930. Son moteur de ventilateur électrique sur support élastique, sur le côté droit, comportant une poulie de moteur ajustable à vitesse variable ainsi qu’une courroie d’entraînement en « V » réduisait la vibration, le rendant plus acceptable pour une génération qui n’était pas habitué au bourdonnement des moteurs, courroies et poulies.

Brochure, Howard Furnace and Foundries Ltd., T.H. Oliver Collection [detail]
G. Leslie Oliver, Ron Shuker, Nigel Heseltine
vers 1940
© 2011, HVACR Heritage Centre Canada. Tous droits réservés.


Gauche, filtre, centre, a roue de ventilateur à aubes inclinées vers l’avant, et, droite, un humidificateur

À gauche, la filtration, servant à éliminer la poussière présente dans l’air, était un nouveau concept en 1930. Au centre, la roue de ventilateur à aubes inclinées vers l’avant, produisait suffisait de pression d’air pour déplacer une large quantité d’air chaud à travers des conduites d’air horizontales, rendant possible le conditionneur d’air hivernal. À droite, les premiers humidificateurs fonctionnaient de manière similaire à une marmite pleine d’eau en ébullition sur le poêle du salon.

Brochure, Howard Furnace and Foundries Ltd., T.H. Oliver Collection [detail]
G. Leslie Oliver, Ron Shuker, Nigel Heseltine
vers 1940
© 2011, HVACR Heritage Centre Canada. Tous droits réservés.


Objectifs d'apprentissage

a) Comment est-ce que cette fournaise à air chaud fonctionne non seulement au mazout, mais également au charbon et au gaz (quelles modifications sont nécessaires)?

b) Qu’est-ce que la flexibilité de ce système avait à offrir à l’utilisateur, particulièrement durant les pannes d’électricité?

c) Quelles sont les caractéristiques partagées par ce système monobloc des années 1930 avec les fournaises monoblocs d’aujourd’hui, en termes de composantes, de contrôles et de taille de l’équipement?

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons