Dans la majeure partie du Canada, la popularisation du chauffage central automatisé attendrait l’arrivée du brûleur à mazout de conversion de style « fusil » à pulvérisation de combustible liquide sous haute pression. Ce brûleur ferait émergence à la fin des années précédant la Deuxième Guerre mondiale, avant de dominer le marché dans les années 50 et 60.

Durant cette période, la plupart des Canadiens, ceux qui appréciaient déjà le chauffage central, remplissaient à la main leur fournaise ou leur chaudière avec du bois de corde ou du charbon. Le brûleur de conversion au mazout avec son long museau (tube de flamme) était le summum de la créativité, de l’innovation et de l’entrepreneuriat, répondant à un marché affamé pour le chauffage automatisé, et qui semblait inépuisable à l’époque.

Fess était parmi les meneurs reconnus en recherche et développement de ce type de brûleur à mazout. L’explosion du marché s’est avérée un filon pour les fabricants canadiens et est à l’origine des années dorées de l’après-Deuxième Guerre mondiale de ce secteur.

APar conséquent, plusieurs petites entreprises e Pour en lire plus
Dans la majeure partie du Canada, la popularisation du chauffage central automatisé attendrait l’arrivée du brûleur à mazout de conversion de style « fusil » à pulvérisation de combustible liquide sous haute pression. Ce brûleur ferait émergence à la fin des années précédant la Deuxième Guerre mondiale, avant de dominer le marché dans les années 50 et 60.

Durant cette période, la plupart des Canadiens, ceux qui appréciaient déjà le chauffage central, remplissaient à la main leur fournaise ou leur chaudière avec du bois de corde ou du charbon. Le brûleur de conversion au mazout avec son long museau (tube de flamme) était le summum de la créativité, de l’innovation et de l’entrepreneuriat, répondant à un marché affamé pour le chauffage automatisé, et qui semblait inépuisable à l’époque.

Fess était parmi les meneurs reconnus en recherche et développement de ce type de brûleur à mazout. L’explosion du marché s’est avérée un filon pour les fabricants canadiens et est à l’origine des années dorées de l’après-Deuxième Guerre mondiale de ce secteur.

APar conséquent, plusieurs petites entreprises en démarrage sont entrées sur le marché de la conversion aux brûleurs à mazout, tirant avantage des stocks de pièces de rechange facilement disponibles. (Cela s’apparentait à l’explosion du marché de l’ordinateur, débutant dans les années 80, alors qu’une myriade d’entrepreneurs se sont retrouvés à produire des clones de l’ordinateur personnel de IBM.) Elles produiraient les moulages, moteurs, pompes, ventilateurs, coupleurs, transformateurs, divers raccords, réservoirs et contrôles requis par la vague de petits fabricants, distributeurs et grossistes de brûleurs à mazout supportant la technologie du jour en chauffage au mazout.
* Recherche des archives du HVACR Heritage Centre Canada (DSCB #26, HD1005N).
* Artefact historique de la HVACR Centre Canada T.H Oliver Collection Accession No. 2006.143.
* Fess Oil Burners of Canada, Fess Heat Service and Installation Manual (Toronto and Montreal: n.p., undated, circa 1952).

© 2011, HVACR Heritage Centre Canada. Tous droits réservés.

Brûleur à mazout de style « fusil »

Ce brûleur à mazout de style « fusil » à pression élevée destiné aux applications de chauffage automatisé était influencé par les tendances Art Deco des années 1950.

G. Leslie Oliver, Mark Dorlandt Photography.
Ron Shuker, Nigel Heseltine
vers 1930
© 2010, HVACR Heritage Centre Canada. Tous droits réservés.


Ce brûleur à mazout de conversion de type « fusil » a été désassemblé afin de présenter ses pièces et composantes

Ce brûleur à mazout de conversion de type « fusil » a été désassemblé afin de présenter ses pièces et composantes. Le développement et la mise en marché du brûleur à mazout de conversion deviendraient une force de stimulation majeure, popularisant le chauffage domestique central dans la majeure partie du Canada. Il était conçu pour facilement convertir les fournaises à bois ou au charbon alimentées à la main en fournaises à mazout automatisées.

G. Leslie Oliver, Mark Dorlandt Photography.
Ron Shuker, Nigel Heseltine
vers 1930
© 2011, HVACR Heritage Centre Canada. Tous droits réservés.


Un gicleur calibré avec précision vaporisait un nuage de mazout dans la chambre de combustion

Un gicleur calibré avec précision vaporisait un nuage de mazout dans la chambre de combustion où il était enflammé par une étincelle électrique à haute tension.

G. Leslie Oliver, Mark Dorlandt Photography.
Ron Shuker, Nigel Heseltine
vers 1930
© 2011, HVACR Heritage Centre Canada. Tous droits réservés.


Sous les influences de concepteurs industriels, le brûleur à mazout a adopté les lignes légèrement courbées du style Art déco

À partir des années 30, les équipements de chauffage central automatisé ont commencé à perdre leur aspect de machinerie industrielle. Sous les influences de concepteurs industriels, le brûleur à mazout a adopté les lignes légèrement courbées du style Art déco.

G. Leslie Oliver, Mark Dorlandt Photography.
Ron Shuker, Nigel Heseltine
vers 1930
© 2011, HVACR Heritage Centre Canada. Tous droits réservés.


Objectifs d'apprentissage

1) Qu’est-ce que l’expression « efficacité élevée » signifie si on l’applique aux fournaises et chaudières modernes, fonctionnant principalement au gaz naturel, au propane ou au mazout?

2) De quelle couleur doivent être les flammes provenant d’une fournaise ou d’une chaudière au gaz naturel, au propane ou au mazout afin d’assurer une combustion efficace?

3) Qui étaient les scientifiques ayant mélangé efficacement le gaz et l’oxygène dans un brûleur, méthode qui est toujours la base de la plupart des brûleurs d’aujourd’hui? Indice : Après plus de 100 ans, leur invention est toujours utilisée dans les laboratoires des écoles secondaires?

4) Quel est le nom de plus commun des brûleurs à mazout? Quelles sont ses caractéristiques?

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons