Un cours d’eau peut-il être un symbole national? S’il s’agit du canal Rideau, la réponse est oui!

Constitué d’une enfilade de 47 écluses et de deux douzaines de barrages, le canal Rideau relie Kingston à la rivière des Outaouais, une distance de plus de 200 kilomètres. Construit entre 1826 et 1832, il demeure une merveille de l’ingénierie et la plus longue voie de navigation toujours praticable en Amérique du Nord, sans oublier qu’en hiver, il devient la plus grande patinoire du monde!

Mais ce site du patrimoine mondial de l’UNESCO est plus qu’une suite de faits et de données : le canal a défini une nation, créé une capitale et symbolise la volonté du Canada de préserver son patrimoine historique.

La ville d’Ottawa s’est développée au confluent des rivières Rideau, Gatineau et des Outaouais. Longtemps utilisées comme corridors de transport par les peuples autochtones, les voies de navigation menaient dans le vaste arrière-pays du Bouclier canadien. Après la guerre de l’Indépendance américaine, la Grande-Bretagne craignait que les voies d’approvisionnement longeant le fleuve Sai Pour en lire plus
Un cours d’eau peut-il être un symbole national? S’il s’agit du canal Rideau, la réponse est oui!

Constitué d’une enfilade de 47 écluses et de deux douzaines de barrages, le canal Rideau relie Kingston à la rivière des Outaouais, une distance de plus de 200 kilomètres. Construit entre 1826 et 1832, il demeure une merveille de l’ingénierie et la plus longue voie de navigation toujours praticable en Amérique du Nord, sans oublier qu’en hiver, il devient la plus grande patinoire du monde!

Mais ce site du patrimoine mondial de l’UNESCO est plus qu’une suite de faits et de données : le canal a défini une nation, créé une capitale et symbolise la volonté du Canada de préserver son patrimoine historique.

La ville d’Ottawa s’est développée au confluent des rivières Rideau, Gatineau et des Outaouais. Longtemps utilisées comme corridors de transport par les peuples autochtones, les voies de navigation menaient dans le vaste arrière-pays du Bouclier canadien. Après la guerre de l’Indépendance américaine, la Grande-Bretagne craignait que les voies d’approvisionnement longeant le fleuve Saint Laurent puissent facilement être coupées en cas de conflit avec les États-Unis. En 1826, le gouvernement de la Grande-Bretagne envoyait le colonel John By construire un parcours de transport de rechange reliant le Canada central à l’Atlantique en passant par Montréal.

Le colonel By et son équipe des Royal Engineers ont consacré les six années qui suivirent à tracer un audacieux parcours à travers le milieu sauvage, les marécages et le roc du Bouclier canadien. Les Canadiens français et les travailleurs irlandais qui venaient d’immigrer ont accompli la majeure partie du dur labeur. Des accidents et la maladie ont causé bien des décès.

Le canal a rejoint la rivière des Outaouais grâce à un dernier miracle de l’ingénierie : les écluses en escalier au pied de ce qui est aujourd’hui la colline du Parlement. Aux écluses, le canal Rideau se trouve à plus de 24 mètres au-dessus de la rivière. À défaut de solution, le canal se serait transformé en chute au terme de son parcours. Au lieu de cela, le colonel By a construit une suite de huit écluses en escalier actionnées par des treuils à manivelle qui montaient et descendaient les navires comme un escalier roulant à progression lente. Les tentatives de moderniser le mécanisme ont soulevé l’opposition des défenseurs du patrimoine; de nos jours, les écluses sont toujours ouvertes et fermées à la manivelle.

En créant ce corridor de transport reliant le centre et l’est du Canada, John By a réussi l’impossible, ou presque. Ses supérieurs britanniques ont sans doute célébré ce triomphe du génie militaire… Malheureusement pour le colonel By, des dépenses non autorisées ont amené le gouvernement britannique à le blâmer pour les dépassements de coûts du projet. Aujourd’hui, John By est considéré comme le héros ingénieux qui a créé la capitale du Canada, mais il a passé les dernières années de sa vie à tenter de blanchir son nom des accusations de mauvaise gestion financière.

Grâce à la ténacité du colonel By et à l’arrivée des travailleurs du chantier du canal, la petite ville forestière des berges de la rivière des Outaouais est devenue Bytown. En 1852, la collectivité en pleine expansion a été rebaptisée Ottawa et, quelques années plus tard, la reine Victoria a choisi Ottawa pour capitale de la province unie du Canada. La reine avait le choix entre cinq villes : Toronto, Montréal, Kingston, Québec et Ottawa. Mais les avantages d’Ottawa étaient évidents : la ville était située à la frontière du Haut et du Bas Canada; elle se trouvait à bonne distance de la frontière américaine et elle était facile d’accès, principalement grâce au canal Rideau.

© Commission de la capitale nationale. Tous droits réservés.

Photo du Musée Bytown et des écluses du canal Rideau, 2006

L’un des premiers édifices que John By a construit est le Commissariat, qui est aujourd’hui le Musée Bytown et la plus vieille structure de maçonnerie à Ottawa. Sur cette photo, on le voit du côté gauche des écluses en escalier avec, à l’arrière-plan, la rivière des Outaouais et le Musée canadien des civilisations.

Commission de la capitale nationale
vers 2006
© Commission de la capitale nationale. Tous droits réservés.


Photo des écluses du canal Rideau, 2007

À leur niveau le plus bas, les écluses semblent escalader la colline comme un escalier. Le Fairmont Château Laurier (à gauche) est un hôtel; le Musée Bytown (à droite) se trouve dans un édifice construit par John By. Les treuils qui ouvrent et ferment chaque écluse sont au premier plan.

Commission de la capitale nationale
vers 2007
© Commission de la capitale nationale. Tous droits réservés.


Le gouvernement de la Grande-Bretagne craignait que ses voies d’approvisionnement puissent être coupées si un conflit éclatait entre le Canada et les États-Unis. En vous servant des ressources de la bibliothèque et d’Internet, trouvez pourquoi les Britanniques craignaient cela. Avaient-ils de bonnes raisons de s’inquiéter? Appuyez votre opinion d’arguments dans un court texte expliquant le point de vue des Britanniques et explorez des solutions de rechange à un grand projet de construction comme celui du canal Rideau.
Le gouvernement de la Grande-Bretagne craignait que ses voies d’approvisionnement puissent être coupées si un conflit éclatait entre le Canada et les États-Unis. En vous servant des ressources de la bibliothèque et d’Internet, trouvez pourquoi les Britanniques craignaient cela. Avaient-ils de bonnes raisons de s’inquiéter? Appuyez votre opinion d’arguments dans un court texte expliquant le point de vue des Britanniques et explorez des solutions de rechange à un grand projet de construction comme celui du canal Rideau.

© Commission de la capitale nationale. Tous droits réservés.

Le canal Rideau sert-il encore de nos jours? Dessinez la carte du canal de Kingston à Ottawa et indiquez à quelles activités les gens en visite peuvent s’adonner le long du trajet. Imaginez la région dans 50 ans. De quoi aura l’air le canal dans l’avenir?
Le canal Rideau sert-il encore de nos jours? Dessinez la carte du canal de Kingston à Ottawa et indiquez à quelles activités les gens en visite peuvent s’adonner le long du trajet. Imaginez la région dans 50 ans. De quoi aura l’air le canal dans l’avenir?

© Commission de la capitale nationale. Tous droits réservés.

Durant sa vie, le colonel John By est passé du statut de héros à celui de vilain. On peut rappeler le souvenir de son ingéniosité et de son dévouement de nombreuses façons, par l’érection d’un monument comme par l’organisation d’activités spéciales. En classe, discutez des pour et des contre des monuments érigés en permanence par rapport à ceux des activités ou d’autres types de commémoration plus transitoires. En petits groupes, proposez une activité, un monument ou une autre forme de commémoration pour souligner les réalisations du colonel By.

Activité de remplacement : Nombreux sont les gens qui ont aidé le colonel By, y compris les travailleurs qui ont construit le canal et les Royal Engineers qui ont trouvé des solutions aux nombreux défis techniques. Suggérez une façon de commémorer leurs réalisations.
Durant sa vie, le colonel John By est passé du statut de héros à celui de vilain. On peut rappeler le souvenir de son ingéniosité et de son dévouement de nombreuses façons, par l’érection d’un monument comme par l’organisation d’activités spéciales. En classe, discutez des pour et des contre des monuments érigés en permanence par rapport à ceux des activités ou d’autres types de commémoration plus transitoires. En petits groupes, proposez une activité, un monument ou une autre forme de commémoration pour souligner les réalisations du colonel By.

Activité de remplacement : Nombreux sont les gens qui ont aidé le colonel By, y compris les travailleurs qui ont construit le canal et les Royal Engineers qui ont trouvé des solutions aux nombreux défis techniques. Suggérez une façon de commémorer leurs réalisations.

© Commission de la capitale nationale. Tous droits réservés.

Plusieurs raisons déterminent le choix des capitales du monde. En classe, remuez vos méninges pour en trouver quelques-unes. Certaines villes sont créées précisément pour être des capitales; d’autres sont les plus anciennes du pays ou celles qui connaissent le plus de succès. Réfléchissez aux raisons qui ont amené la reine Victoria à choisir Ottawa pour capitale. Quelles autres villes ont été envisagées? Imaginez que le Canada ait besoin d’une nouvelle capitale. Divisez-vous en cinq ou six groupes. Choisissez une ville qui pourrait être candidate, par exemple, Vancouver, Calgary, Winnipeg, Toronto, Montréal ou Halifax, ou suggérez un autre endroit (y compris une capitale construite expressément à cette fin). En équipe, discutez des avantages et des possibilités qu’offre votre ville. De quelle façon devrait-on prendre cette décision?
Plusieurs raisons déterminent le choix des capitales du monde. En classe, remuez vos méninges pour en trouver quelques-unes. Certaines villes sont créées précisément pour être des capitales; d’autres sont les plus anciennes du pays ou celles qui connaissent le plus de succès. Réfléchissez aux raisons qui ont amené la reine Victoria à choisir Ottawa pour capitale. Quelles autres villes ont été envisagées? Imaginez que le Canada ait besoin d’une nouvelle capitale. Divisez-vous en cinq ou six groupes. Choisissez une ville qui pourrait être candidate, par exemple, Vancouver, Calgary, Winnipeg, Toronto, Montréal ou Halifax, ou suggérez un autre endroit (y compris une capitale construite expressément à cette fin). En équipe, discutez des avantages et des possibilités qu’offre votre ville. De quelle façon devrait-on prendre cette décision?

© Commission de la capitale nationale. Tous droits réservés.

La construction du canal Rideau a d’abord et avant tout nécessité le savoir-faire de nombreux ingénieurs. Faites une recherche sur les aspects scientifiques de la construction du canal et présentez-les à votre classe. Préserver notre histoire est important pour se souvenir de notre passé, mais aussi pour apprendre de notre passé. Faites une recherche sur les sites du patrimoine mondial de l’UNESCO. Quels types de sites ont été désignés? Y en a-t-il près de votre collectivité? Rédigez un court texte sur un site canadien du patrimoine de l’UNESCO et expliquez pourquoi il a été désigné.
  1. La construction du canal Rideau a d’abord et avant tout nécessité le savoir-faire de nombreux ingénieurs. Faites une recherche sur les aspects scientifiques de la construction du canal et présentez-les à votre classe.
  2. Préserver notre histoire est important pour se souvenir de notre passé, mais aussi pour apprendre de notre passé. Faites une recherche sur les sites du patrimoine mondial de l’UNESCO. Quels types de sites ont été désignés? Y en a-t-il près de votre collectivité? Rédigez un court texte sur un site canadien du patrimoine de l’UNESCO et expliquez pourquoi il a été désigné.

© Commission de la capitale nationale. Tous droits réservés.

Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va:
  • en apprendre davantage sur les relations Canada–États-Unis, surtout au XIXe siècle;
  • se servir de leurs habiletés en cartographie pour tracer un parcours annoté;
  • en savoir davantage sur la planification d’un monument commémoratif;
  • comprendre que des endroits variés, y compris les voies de navigation et les paysages, peuvent refléter des facettes du patrimoine, de l’histoire et de la culture.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons