"Theatre Row" à Granville en 1951

"Theatre Row" à Granville en 1951. Photo Artray Studio, Bibliothèque Municipale de Vancouver 81525A

Museum of Vancouver

© 2012, Museum of Vancouver. Tous droits réservés.


Granville en 1960

Granville en 1960. Photo Ken Oakes, Vancouver Sun

Museum of Vancouver

© 2012, Museum of Vancouver. Tous droits réservés.


Vancouver Block 1912

Le 21 août 1912, la construction du Vancouver Block était presque achevée. Quand le centre de Vancouver s'écarta de Hastings, le Vancouver Block concourut à faire de Granville le centre d'affaires de la ville. Photo W.J. Cairns, Archives de la Ville de Vancouver Bu P502.1

Museum of Vancouver

© 2012, Museum of Vancouver. Tous droits réservés.


"Theatre Row"

Le "Theatre Row" sur Granville.

Museum of Vancouver

© 2012, Museum of Vancouver. Tous droits réservés.


Vancouver Block

Le néon du Vancouver Block.

Museum of Vancouver

© 2012, Museum of Vancouver. Tous droits réservés.


Bill Pechet nous parle des motivations derrière la conception de l'installation lumière du Great White Way.

NARRATEUR
Bill Pechet nous parle des motivations derrière la conception de l’installation lumière du Great White Way.

BILL PECHET
Et bien, je crois que la chose la plus importante à propos de de la rue Granville c’est qu’elle constituait l’épicentre - et c’est encore le cas aujourd’hui en fait - de la vie, en quelque sorte, culturelle et nocturne de la ville.

Et donc, quand on a commencé le projet, euh, on a regardé beaucoup de photos
historiques. Euh, certaines étaient en noir et blanc, et celles d’Herzog étaient en
couleur, bien sûr. Euh, nous avons compris qu’une des choses que nous pouvions
faire, dans le cadre du réaménagement de la rue, était d’évoquer euh, cette énergie qui provenait de l’éclairage.

En mélangeant les couleurs, on obtient du blanc. Et c’est une des raisons pour
lesquelles nous avons choisi le blanc. Mais en même temps, on a obtenu une couleur blanche avec un quotien de Calvin élevé qui pouvait fixer la couleur en donnant une touche nostalgique au blanc, pas du tout le genre de blanc froid qu’on trouve dans les éclairages contemporains.

NARRATEUR
Pour Bill, il était important que le Great White Way s’intègre avec la lumière et
l’architecture existantes au niveau de la rue Granville.

BILL PECHET
En un sens, on essayait de faire une installation aussi banale que possible pour que, quoi qu’on installe, ça ne vienne pas rivaliser avec la signalisation existante. Du coup, la forme du tube est très simple. Et, en un sens, ça ne se rattache pas à une période de design en particulier. Euh, de loin, ça pourrait ressembler à un tube fluorescent. Ou bien, de près, cela peut cohabiter avec une enseigne plus colorée.

Museum of Vancouver

© 2012, Museum of Vancouver. Tous droits réservés.


Kevin Dale McKeown se souvient d'une visite de ses parents qui venaient voir le Great White Way pour la première fois.

NARRATEUR
Kevin Dale McKeown se souvient d’une visite récente de ses parents qui venaient voir le Great White Way pour la première fois.

KEVIN DALE MCKEOWN
Mes parents ont plus de quatre-vingt-dix ans.

Il y a de ça quelques semaines, un soir, on a eu l’occasion d’aller en ville. Du coup, on a décidé de passer par le pont de Granville, parce que papa et maman n’avaient pas encore vu les éclairages verticaux.

Et on voulait aller voir ça. Ça fait un sacré effet de prendre le pont et de descendre la rue Granville. Et maman, oh ils étaient tous les deux très impressionnés, et maman m’a dit, "Ca alors, c’est exactement comme avant".

Vous voyez, on se croirait, enfin, dans la grand-rue, dans le cœur de la ville qu’on avait perdu depuis tellement d’années, et là on le retrouve.

NARRATEUR
Nous venons d’entendre le point de vue d’un Kevin Dale McKeown reconnaissant de la réémergence des lumières et de la vie dans la rue Granville, par le biais de l’installation du Great White Way en 2010. Tout le monde ne partage pas son enthousiasme immédiat pour cette nouvelle installation éclairée. L’historien de la ville, John Atkin, ne partage pas cette opinion.

JOHN ATKIN
Le Great White Way était une sorte d’accident parce que tout l’éclairage de la rue
fusionnait pour créer, à une certaine distance, cette bande blanche de lumière. Je ne suis pas entièrement convaincu par l’idée objective que c’est la lumière blanche qui fait le Great White Way. Ce qui me préoccupe un peu, c’est qu’autant de lumière pose une barrière à l’installation de nouvelles enseignes dans la rue et à leur contribution éventuelle à l’ensemble.

Je pense que j’en aurais enlevé une sur deux pour ne pas avoir un ensemble aussi
marqué, parce qu’il me semble que cela va à l’encontre de certaines idées autour de, comment dire, autour du caractère aléatoire des enseignes sur les bâtiments et cette idée d’une construction plus organique des choses.

Museum of Vancouver

© 2012, Museum of Vancouver. Tous droits réservés.


Objectifs d'apprentissage

Cette activité de La Ville Illuminée s’intéresse à la relation entre les néons et l’identité civique. A travers des entretiens originaux, les élèves apprendront pourquoi Vancouver fit un accueil chaleureux aux néons dans les années 1920, et comment plus tard ceux-ci firent l’objet d’une limitation, de façon à comprendre de quelle manière l’architecture suscite un certain nombre de présupposés sur l’identité collective. Après avoir analysé une source primaire et un article de journal, les élèves seront amenés à se forger leur propre opinion sur la relation entre les néons et l’identité et devront écrire un texte décrivant cette opinion du point de vue d’un personnage marchant le long du Great White Way.

Objectifs d’apprentissage:

- Familiariser les élèves avec l’action collective urbaine
- Etablir des liens entre architecture et identité civique
- Faire preuve des connaissances concernant un éventail de facteurs déterminants pour l’identité civique canadienne et qui incluent la culture, la communauté, l’environnement et la géographie
- Analyser et évaluer l’information issue d’une source secondaire, un article de journal par exemple
- Démontrer de bonnes compétences de recherches, notamment par l’accès à des informations visuelles et auditives et de sources primaires et leur évaluation afin de se former une opinion critique
- Ecrire un texte imaginaire qui représente de façon réfléchie la ville selon différents points de vue en fonction de la position sociale

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons