Le voyage que les Canadiens de race noire ont entrepris au XVIIIe siècle, un périple marqué par de nouvelles lois, des actions héroïques et un travail acharné et déterminé, n’est pas arrivé à terme. Permettez-nous de vous présenter quelques-uns des Canadiens de race noire qui sont chefs de file et décideurs dans le Canada d’aujourd’hui.
Le voyage que les Canadiens de race noire ont entrepris au XVIIIe siècle, un périple marqué par de nouvelles lois, des actions héroïques et un travail acharné et déterminé, n’est pas arrivé à terme. Permettez-nous de vous présenter quelques-uns des Canadiens de race noire qui sont chefs de file et décideurs dans le Canada d’aujourd’hui.

© 2008, Musée virtuel du Canada. Tous droits réservés.

Son Excellence la très honorable Michaëlle Jean, gouverneure générale du Canada

Son Excellence la très honorable Michaëlle Jean a été nommée gouverneure générale du Canada en 2005. Née en Haïti, elle est venue au Canada avec sa famille quand elle était jeune fille. La gouverneure générale a fait allusion à ses ancêtres esclaves dans le discours d'installation le 27 septembre 2005. « Je sais à quel point [la] liberté est précieuse et quel héritage fabuleux elle représente pour chaque enfant et chaque citoyen de ce pays. Moi dont les ancêtres étaient des esclaves, moi qui suis issue d'une civilisation longtemps réduite aux chuchotements et aux cris de la douleur, j'en connais le prix et je reconnais en elle notre plus grand trésor collectif.»

Sgt. Eric Jolin
Rideau Hall

Ontario, CANADA
Photograph
© 2008, Rideau Hall. Tous droits réservés.


L'honorable Mayann E. Francis, lieutenante-gouverneure de la Nouvelle-Écosse

L'honorable Mayann E. Francis n'est que la deuxième femme, et la première Canadienne noire, à occuper le rang de lieutenante-gouverneure de la Nouvelle-Écosse. Elle a été nommée en 2006. Dans un discours dans le cadre de la Journée des droits de la personne, le 10 décembre 2006, elle a dit : « Face aux questions de discrimination qui nous interpellent, nous devons nous poser deux questions. D'abord, « Comment transformer la situation? » et puis, « Comment laisser un héritage d'espoir à la prochaine génération? » La réponse à ces deux interrogations est la suivante : Faisons nôtres l'amour, le respect et la dignité; laissons-les rayonner et laissons-les nous aider à nous prendre en main. »

Mayann E. Francis, ONS

Photograph
© 2008, Mayann E. Francis. Tous droits réservés.


L'honorable Anne C. Cools, première sénatrice Noire du Canada

L'honorable Anne C. Cools a commencé sa carrière politique en tant qu'étudiante en 1969, quand elle a participé à une célèbre manifestation assise de dix jours pour protester contre le racisme à la Sir George Williams Univerity (par la suite l'Université Concordia). Elle a déménagé à Toronto dans les années 1970, où elle a fondé le premier refuge pour femmes battues en 1974, et elle a participé activement au mouvement pour aider les femmes battues. En 1984, elle a été nommée première sénatrice Noire du Canada. Aujourd'hui, la sénatrice Cools continue d'être une commentatrice au franc parler sur plusieurs aspects de la vie et du droit au Canada, et une contributrice dynamique au débat public.

Anne C. Cools

Photograph
© 2008, Anne C. Cools. Tous droits réservés.


En 2007, Jean Augustine a été nommée au nouveau poste de commissaire à l'équité de la province de l'Ontario.

Jean Augustine a été députée libérale au Parlement pour Etobicoke-Lakeshore de 1993 à 2005; il s'agit de la première femme Noire à être élue à la Chambre des communes. En 1995, c'est sa motion au Parlement qui a mené à l'établissement du Mois de l'histoire des Noirs. À titre de secrétaire d'État au multiculturalisme, elle a partagé sa détermination à continuer de construire une société équitable au Canada. « La loi canadienne », a-t-elle dit, « place tous les Canadiens et Canadiennes sur un même pied d'égalité. Mais, il est devenu évident que nous devons surmonter divers obstacles avant que chaque citoyen et citoyenne se sente véritablement accepté et inclus et avant que nous atteignions notre objectif d'équité. » En 2007, Jean Augustine a été nommée au nouveau poste de commissaire à l'équité de l'Ontario.

Jean Augustine

Photograph
© 2008, Jean Augustine. Tous droits réservés.


Le sénateur Donald H. Oliver a été nommé au Sénat du Canada en 1990, après une brillante carrière en affaires et en droit.

Le sénateur Donald Oliver, neveu de la chanteuse renommée Portia White et éminent avocat d'Halifax avant d'être nommé au Sénat en 1990, a dévoué la majeure partie de son énergie à garantir des droits égaux pour tous les Canadiens. Il s'est adressé au Sénat en 2007 au sujet de la Déclaration des droits de l'homme de 1948. « Il est essentiel », a-t-il dit, « que les droits de l'homme soient protégés par un régime de droit pour que l'homme ne soit pas contraint, en suprême recours, à la révolte contre la tyrannie et l'oppression. » Honorables sénateurs, j'insiste auprès des membres de cette Chambre de confirmer la vision décrite par les rédacteurs de la Déclaration en appuyant les droits égaux et inaliénables de toutes les personnes et en les protégeant par l'exécution de la règle de droit. »

Senator Donald Oliver

Photograph
© 2008, Donald Oliver. Tous droits réservés.


L'honorable Juanita Westmoreland-Traoré est juge à la Cour du Québec depuis 1991.

En 1991, Juanita Westmoreland-Traoré, après une brillante carrière en enseignement, en droit légal et en droits de la personne, est devenue la première Canadienne Noire à être nommée juge dans la province du Québec. Elle a commencé à pratiquer le droit à Québec en 1970, et en 1985, elle est devenue la première présidente du Conseil des communautés culturelles et de l'immigration du Québec. À ce titre, elle a travaillé à établir des ponts entre les diverses communautés du Québec. En 2005, l'Association du Barreau canadien lui a décerné le Prix « Les Assises » pour la profondeur de son engagement à mettre fin à la discrimination au Canada.

Juanita Westmoreland-Traoré

Photograph
© 2008, Juanita Westmoreland-Traoré. Tous droits réservés.


En 2005, Keith Forde a été nommé adjoint au chef de police du service de police de Toronto.

L'adjoint au chef de police Keith Forde du service de police de Toronto est le premier membre d'une minorité visible à occuper ce poste. Sa responsabilité particulière est l'emploi, un domaine où M. Forde voit un grand potentiel pour atténuer les tensions raciales à Toronto. Un projet nommé Expérience de travail dans les services policiers pour les jeunes, par exemple, amène maintenant 100 jeunes Canadiens dans la force policière chaque année en tant qu'employés d'été. L'adjoint au chef de police Keith Forde dit que le projet amène de bonnes nouvelles dans les communautés qui ont toujours connu des relations tendues avec la force policière . « Je crois vraiment », a-t-il dit. « que les répercussions de ce programme ne seront pas mesurables. »

Deputy Police Chief Keith Forde

Photograph
© 2008, Toronto Police Service. Tous droits réservés.


Marcie Ien, présentatrice de nouvelles pour Canada AM

La presse a un grand pouvoir de forger l'opinion dans le monde d'aujourd'hui. Jeune journaliste en 1995, Marcie a obtenu le Prix des directeurs de l'information en radio-télévision du Canada pour une série documentaire sur le chemin de fer clandestin. Plus récemment, elle a travaillé à titre de présentatrice de nouvelles pour Canada AM. En 2001, elle s'est adressée à un forum organisé par l'Association des étudiants en droit noirs à l'Université York, leur parlant du besoin de s'assurer que les enjeux des Noirs ne sont pas négligés dans les médias canadiens. Elle a pris conscience du « silence » dans les nouvelles, a-t-elle dit, quand elle était journaliste à Halifax, où elle a perçu l'espoir qu'elle représentait pour les membres de la communauté noire. « Ils m'ont vue comme une journaliste venue les aider, venue parler des enjeux des Noirs », a-t-elle dit.

CTV

Photograph
© 2008, CTV. Tous droits réservés.


Le juge Selwyn Romilly, premier Noir nommé à la Cour suprême de la Colombie-Britannique

En 1995, le juge Selwyn Romilly est devenu le premier Noir à être nommé à la Cour suprême de la Colombie-Britannique. Dans un discours en 2006, il s'est rappelé son patrimoine à Trinité-et-Tobago et la devise de ce pays, « Discipline, production et tolérance », comme source d'inspiration continue. « La plus grande gloire de la vie », a-t-il dit, citant les paroles de Nelson Mandela, « n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever chaque fois que nous tombons. »

Selwyn Romilly

Photograph
© 2008, Selwyn Romilly. Tous droits réservés.


Un ancien lieutenant-gouverneur de l'Ontario, Lincoln Alexander

Lincoln McCauley Alexander a été nommé lieutenant-gouverneur de l'Ontario en 1985, après une brillante carrière en droit et en politique. En 2007, il a publié ses mémoires, « Go To School, You're a Little Black Boy. » Dans ce livre, il a écrit que sa réussite dans la vie était en grande partie attribuable à l'insistance de sa mère qu'il reçoive une bonne éducation. C'était la seule façon, disait-elle, que le fils d'un porteur ferroviaire Noire et d'une bonne pourrait s'élever dans le monde. « Étant donné que j'avais cinq ans », dit M. Alexander, « ma mère disait toujours, " Linc, tu es un petit garçon Noir, alors tu dois rester à l'école." » M. Alexander a été le premier membre de sa famille être diplômé de l'université et, en 1968, le premier Canadien noir à être élu à la Chambre des communes du Canada.

Dundern Press

Photograph
© 2008, Hamilton Spectator. Tous droits réservés.


La gouverneure générale du Canada évoque l'origine africaine de sa propre famille.

En 2007, son Excellence la très honorable Michaëlle Jean, gouverneure générale du Canada, a voyagé en Afrique, et s'est arrêtée en Algérie, au Mali, au Ghana, en Afrique du Sud et au Maroc. Au cours de son voyage, elle s'est rappelé les origines de sa propre famille, dont les membres étaient esclaves, enlevés et envoyés dans les Caraïbes.

I would like to begin on a personal note in saying how meaningful it is for me to be here in South Africa. Because, you know, for as long as I can remember, I have looked forward to the day when I could make a pilgrimage to the cradle of humanity, this land, this land of freedom. And your history is very much part of my memory. It has really helped a young Black woman of the Americas become the person I am today. As you said, Mr. President, my ancestors were torn from their lives, stripped of themselves, of their languages, of their names, of their history, deprived of their basic dignity as women and men. They were reduced to slavery and deported to the Americas. I am very proud to say that I was born in Haiti, where after more than three centuries of dehumanizing trade, the slaves were the first to break their chains.

Francais (traduction):

J’aimerais, avant tout, vous exprimer toute l’émotion que je ressens à me trouver ici, en Afrique du Sud. En effet, comme vous le savez, je caressais depuis toujours ce rêve de venir un jour en pèlerinage sur cette terre qui est le berceau de l’humanité, sur cette terre de liberté. Votre histoire est inscrite dans ma mémoire. C’est votre histoire qui a aidé une jeune femme noire des Amériques à devenir la personne que je suis aujourd’hui. Comme vous l’avez mentionné, Monsieur le Président, mes ancêtres ont été arrachés à leur vie, dépossédés d’eux-mêmes, de leur langue, de leur nom, de leur mémoire, de leur histoire, de leur digne condition de femmes et d’hommes, pour être réduits en esclavage et déportés vers les Amériques. Je suis très fière de dire que je suis née en Haïti, là où, au bout de plus de trois siècles de traite infâme, les esclaves ont été les premiers à briser leurs chaînes.

Sgt Eric Jolin
Bureau du governeur général, Rideau Hall

© 2008, Sgt Eric Jolin, Rideau Hall. Tous droits réservés.


Objectifs d'apprentissage

Les élèves reconnaîtront les chefs de file noirs d’aujourd’hui qui poursuivent, dans la tradition de leurs ancêtres, la lutte pour les questions de justice sociale et d’équité au Canada.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons