La Première Guerre mondiale a dispersé des populations massives, causant des changements sociaux dramatiques. Au lieu de vivre une vie confortable soutenue par le loyer des pensionnaires, ce qui lui aurait donné le temps voulu pour peindre, Emily s’est vue incapable de se permettre l’aide dont elle avait besoin pour diriger efficacement sa maison de pension et pour la première fois de sa vie, elle était assujettie aux caprices d’étrangers. Seule pour se débrouiller, Emily trouvait que ses jours comme locateur étaient éprouvants. Elle a capturé ces expériences dans son livre « House of all sorts ». Il a fallu quinze longues années éprouvantes avant que son travail soit reconnu publiquement et elle a recommencé à peindre avec ferveur.
La Première Guerre mondiale a dispersé des populations massives, causant des changements sociaux dramatiques. Au lieu de vivre une vie confortable soutenue par le loyer des pensionnaires, ce qui lui aurait donné le temps voulu pour peindre, Emily s’est vue incapable de se permettre l’aide dont elle avait besoin pour diriger efficacement sa maison de pension et pour la première fois de sa vie, elle était assujettie aux caprices d’étrangers. Seule pour se débrouiller, Emily trouvait que ses jours comme locateur étaient éprouvants. Elle a capturé ces expériences dans son livre « House of all sorts ». Il a fallu quinze longues années éprouvantes avant que son travail soit reconnu publiquement et elle a recommencé à peindre avec ferveur.

© 2007, Art Gallery of Greater Victoria. Tous droits réservés.

« Victoria avait prospéré, maintenant elle croulait. Nous n’avions pas vendu durant le boom, maintenant nous en étions obligés à cause de l’augmentation des taxes. Les acres de mon père ont été divisées en lots et vendues à perte – chaque sœur gardait un lot pour elle. Empruntant de l’argent, j’ai construit un appartement de quatre suites sur le mien. Une suite avait un studio convenable. Ici, j’avais l’intention de peindre, subsistant avec le loyer des trois autres suites. Aussitôt la maison terminée, la Première Guerre mondiale est arrivée. Les loyers ont chuté, le coût de la vie a augmenté. Je ne pouvais pas me permettre de l’aide.
Je dois être propriétaire, agente, locatrice et concierge. Je détestais être locateur… J’ai essayé de toutes les façons d’augmenter mes revenus. Petits fruits, poules, lapins, chiens – poterie… je ne peignais plus maintenant – je n’avais ni le temps ni le goût. Pendant environ quinz Pour en lire plus
« Victoria avait prospéré, maintenant elle croulait. Nous n’avions pas vendu durant le boom, maintenant nous en étions obligés à cause de l’augmentation des taxes. Les acres de mon père ont été divisées en lots et vendues à perte – chaque sœur gardait un lot pour elle. Empruntant de l’argent, j’ai construit un appartement de quatre suites sur le mien. Une suite avait un studio convenable. Ici, j’avais l’intention de peindre, subsistant avec le loyer des trois autres suites. Aussitôt la maison terminée, la Première Guerre mondiale est arrivée. Les loyers ont chuté, le coût de la vie a augmenté. Je ne pouvais pas me permettre de l’aide.
Je dois être propriétaire, agente, locatrice et concierge. Je détestais être locateur… J’ai essayé de toutes les façons d’augmenter mes revenus. Petits fruits, poules, lapins, chiens – poterie… je ne peignais plus maintenant – je n’avais ni le temps ni le goût. Pendant environ quinze ans, je n’ai pas peint ».1
1Emily Carr, Growing Pains – An Autobiography, (Toronto: Irwin Publishing, 1946), 230-232.
© 1946, Irwin Publishing. Tous droits réservés.

Un petit pot de faience peint selon le style des Premières nations et formé pour ressembler à un oiseau.

Un petit pot de faience peint selon le style des Premières nations et formé pour ressembler à un oiseau. Carr a créé de tels objets pour les vendre aux touristes afin d’augmenter ses revenus durant les années difficiles.

Emily Carr
Don de M. & Mme Leonard Osborne en mémoire d’Eryl Cianci
vers 1930
Victoria, Colombie-Britannique, CANADA
AGGV 1972.052.001
© 2007, Art Gallery of Greater Victoria. Tous droits réservés.


« Bien entendu, personne ne voulait acheter mes dessins. Je n’ai jamais essayé de peindre pour le plaire de toute façon, j’ai donc fait des choses horribles comme prendre des pensionnaires pour gagner ma vie, et le peu de temps que j’avais pour peindre, j’essayais de peindre de la façon moderne la plus méprisable, adorable et joyeuse. Une vie beaucoup plus plaisante que de satisfaire l’appétit des gens ».1
« Bien entendu, personne ne voulait acheter mes dessins. Je n’ai jamais essayé de peindre pour le plaire de toute façon, j’ai donc fait des choses horribles comme prendre des pensionnaires pour gagner ma vie, et le peu de temps que j’avais pour peindre, j’essayais de peindre de la façon moderne la plus méprisable, adorable et joyeuse. Une vie beaucoup plus plaisante que de satisfaire l’appétit des gens ».1
1Susan Crean (ed.), Opposite Contraries – The Unknown Journals of Emily Carr and Other Writings, (Vancouver: Douglas & McIntyre, 2003), 204-205.
© 2003, Douglas & McIntyre. Tous droits réservés.

Objectifs d'apprentissage

Lien au programme (C.-B.) – Sciences humaines 10/11; Histoire 12; Géographie 12; Arts visuels 9/10/11/12 (de nouveau, pertinent à un document du ministère de l’Éducation de la C.-B. intitulé Shared Learnings – Integrating Aboriginal Content K-12); Technologie de l’information 9/10

Objectifs d’apprentissage :
· À mesure que les élèves apprendront comment Carr a généré des revenus durant sa vie adulte (professeure d’art, artiste et locatrice), ils identifieront la nature changeante des familles et du rôle de la femme dans la société canadienne.
· Les élèves comprendront comment les personnes sur le marché du travail sont touchées par les cycles économiques.
· Les années avant et durant la Première Guerre mondiale et menant à la Dépression étaient financièrement éprouvantes pour plusieurs. Les élèves découvriront que la famille Carr a été obligée de diviser et de vendre la majorité de sa propriété et qu’Emily s’est fait construire une maison dans laquelle elle pourrait avoir des locataires pour gagner de l’argent. Cela permettra aux élèves de décrire le rôle de la femme en termes de changements sociaux, politiques et économiques au Canada.
· Les élèves évalueront les effets de la Grande Dépression sur le monde industrialisé.
· Après avoir vu les images de la poterie de Carr, les élèves compareront l’utilisation du matériel, des technologies et de processus dans l’art 3-D.
· Les élèves apprendront comment Emily a fait de la poterie avec de thèmes des Premières nations qui a été vendu partout au Canada. Comme ce n’était pas de l’art traditionnel pour les Premières nations du littoral de la Colombie-Britannique, les élèves verront comment l’art autochtone a influencé l’art non autochtone.
· Les élèves analyseront l’utilisation du matériel, des technologies et des processus dans des formes d’art autochtone choisies de la Colombie-Britannique. De plus, les élèves seront sensibilisés et ils analyseront des questions associées aux formes d’art autochtones en Colombie-Britannique.
· Étant donné que la poterie peinte n’était pas une forme d’art autochtone traditionnelle en Colombie-Britannique, les élèves analyseront les considérations éthiques et judiciaires associées à la conception des images.
· Les élèves analyseront et justifieront une position à propos de facteurs éthiques affectant la production d’images 2-D et 3-D.
· Les élèves prendront en considération pourquoi les Autochtones sont préoccupés par l’appropriation de leur culture.
· Cet exercice d’apprentissage permettra aux élèves de démontrer leur habilité à utiliser Internet pour obtenir, saisir et entreposer de l’information.
· Les élèves utiliseront les outils des technologies de l’information pour recueillir et organiser de l’information et produire des documents.
· En interagissant avec cet objet, les élèves feront preuve d’une sensibilisation envers l’impact des ressources électroniques sur l’éducation, les carriers et les loisirs.


Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons