Une comparaison entre la vie de Carr et celle de van Gogh révèle certaines similitudes, malgré la distance de temps et d’espace entre eux. Les deux étaient des personnes intensément motivées, les deux étaient isolées de leurs pairs et les deux n’aimaient rien de mieux que de travailler seul en plein air. Étant donné la similitude de leurs styles de travail, il n’est peut-être pas surprenant de voir que les deux montraient des principes fondamentaux semblables dans leur art. Le style mûri de Carr était la récapitulation de tout ce qu’elle avait appris – de capter une unité de mouvement qui passait entre et au travers de toutes les choses.
Une comparaison entre la vie de Carr et celle de van Gogh révèle certaines similitudes, malgré la distance de temps et d’espace entre eux. Les deux étaient des personnes intensément motivées, les deux étaient isolées de leurs pairs et les deux n’aimaient rien de mieux que de travailler seul en plein air. Étant donné la similitude de leurs styles de travail, il n’est peut-être pas surprenant de voir que les deux montraient des principes fondamentaux semblables dans leur art. Le style mûri de Carr était la récapitulation de tout ce qu’elle avait appris – de capter une unité de mouvement qui passait entre et au travers de toutes les choses.

© 2007, Art Gallery of Greater Victoria. Tous droits réservés.

Une peinture à l’huile abstraite de grands arbres minces contre un ciel bleu, brillant, riche et vivant

Une peinture à l’huile abstraite de grands arbres contre un ciel bleu, brillant, riche et vivant.

Emily Carr
Le legs Thomas Gardiner Keir
vers 1936
Victoria, Colombie-Britannique, CANADA
CANADA Île de Vancouver et environs, Colombie-Britannique, Île de Vancouver et environs, CANADA
AGGV 1994.055.002
© 2007, Art Gallery of Greater Victoria. Tous droits réservés.


« Je me suis réveillée ce matin avec une « unité de mouvement » dans une image forte dans ma pensée. Je crois que van Gogh a eu cette idée. Je ne m’étais pas rendu compte que c’est ce qu’il recherchait jusqu’à tout récemment, donc je n’ai pas eu cette idée à cause de lui.. Je la vois très fortement sur la plage et les falaises. Je l’ai ressentie dans les bois, mais je n’ai pas vraiment réalisé ce que je ressentais. Maintenant, il me semble que la première chose à saisir dans votre agencement est la direction de votre mouvement principal, le balayage de tout en un seul mouvement. On doit faire attention à la transition d’une courbe de direction à une autre, il faut varier la longueur de la vague d’espace, mais il faut la faire continuer, un passage dans lequel l’œil et l’esprit voyagent jusqu’à la pensée. Pendant longtemps, j’ai essayé d’obtenir ces mouvements des parties. Maintenant, je vois qu’il y a un seul mouvement. Il oscille Pour en lire plus
« Je me suis réveillée ce matin avec une « unité de mouvement » dans une image forte dans ma pensée. Je crois que van Gogh a eu cette idée. Je ne m’étais pas rendu compte que c’est ce qu’il recherchait jusqu’à tout récemment, donc je n’ai pas eu cette idée à cause de lui.. Je la vois très fortement sur la plage et les falaises. Je l’ai ressentie dans les bois, mais je n’ai pas vraiment réalisé ce que je ressentais. Maintenant, il me semble que la première chose à saisir dans votre agencement est la direction de votre mouvement principal, le balayage de tout en un seul mouvement. On doit faire attention à la transition d’une courbe de direction à une autre, il faut varier la longueur de la vague d’espace, mais il faut la faire continuer, un passage dans lequel l’œil et l’esprit voyagent jusqu’à la pensée. Pendant longtemps, j’ai essayé d’obtenir ces mouvements des parties. Maintenant, je vois qu’il y a un seul mouvement. Il oscille et ondule. Il peut être lent ou rapide, mais c’est seulement un mouvement déferlant dans l’espace, mais toujours en mouvement ~ rochers, mer, ciel, un mouvement continue ».
1Emily Carr, Hundreds and Thousands, (Vancouver: Douglas & McIntyre, 2006), 154.
© 2006, Douglas & McIntyre. Tous droits réservés.

Vers la mer et la rive au loin, on voit des montagnes, des nuages dans le ciel avec des ondulations représentant le mouvemen

En regardant la mer et la rive au loin par-dessus les sommets, on peut voir des sortes de lignes ondulées représentant ce que Carr appelait « unité de mouvement ».

Emily Carr
Don anonyme
vers 1936
CANADA Île de Vancouver et environs, Colombie-Britannique, Île de Vancouver et environs, CANADA
Victoria, Colombie-Britannique, CANADA
AGGV 1977.162.001
© 2007, Art Gallery of Greater Victoria. Tous droits réservés.


Kerry Mason, érudit d’Emily Carr, évoque son évolution artistique en soulignant sa formation, ses techniques, ses influe

Kerry Mason, spécialiste d’Emily Carr, parle de l’évolution de Carr en tant qu’artiste en soulignant des aspects de sa formation, de ses techniques ainsi que de ses influences et en faisant référence à plusieurs peintures de l’Art Gallery of Greater Victoria.

Bonjour, je m’appelle Kerry Mason. J’enseigne l’histoire et les arts à l’Université de Victoria. Ma spécialité est Emily Carr et l’art du littoral du nord-ouest.

Pour cette brève vidéo, je vais me concentrer sur un chapitre de la vie et des œuvres fascinantes d’Emily Carr, sa période de maturité. Cette période commence avec la participation d’Emily Carr à l’Exhibition of West Coast Art en décembre 1927, où elle a rencontré le Groupe des Sept, et se termine à sa mort le 2 mars 1945.

Du Groupe des Sept, Lawren Harris, en particulier, a eu beaucoup d’influence sur elle. Elle disait que les peintures de Harris parlaient à son âme. Harris l’a encouragé à simplifier ses formes, à éliminer les non essentiels et à exagérer l’important. Son enthousiasme pour le travail de Carr a augmenté la confiance de celle-ci. Le soutien et l’encouragement de tous les membres du Groupe des Sept l’ont aidé à la propulser vers les sommets qu’elle a atteints.

À la fin des années 1920, Carr a également été influencée par l’abstractionniste états-unien Mark Tobey, qui partageait son enthousiasme pour Braque, Picasso et le cubisme en général. Avec Tobey, Carr s’est concentrée à créer davantage de contrastes dans ses œuvres et elle a également expérimenté avec la division du sujet en formes géométriques.

Deux œuvres de l’Art Gallery of Greater Victoria qui ont précédé la période de maturité de Carr illustrent les thèmes et les styles ainsi que les sujets de ses œuvres ultérieures.

Totem Walk, Sitka, une aquarelle de 1907, faite lors de son voyage en Alaska, est un exemple de l’ancien style académique représentationnel de Carr et aussi un exemple de deux des thèmes principaux dans les œuvres de Carr, qui ont atteint leur pleine expression dans sa « période de maturité » : les Premières nations et les paysages de forêt.

Dans Brittany Coast, nous voyons une magnifique aquarelle dans laquelle Carr a adopté le postimpressionnisme dans ses coups de pinceau vigoureux, dans ses couleurs vibrantes et sa réalisation de la couleur. Dans le style Fauve, elle est passée d’une étude détaillée et réaliste à une réaction émotionnelle et spontanée.

Les leçons apprises en France ont fait surface beaucoup plus tard dans les peintures exubérantes de Carr de Broom au parc Beacon Hill, ainsi que dans les peintures du ciel telles que Sea and Sky, qui ont été peintes dans les quinze dernières années de sa vie. Above the Gravel Pit est une autre peinture à l’huile sur papier où nous pouvons voir ses coups de pinceau rapides, son indifférence pour les détails et la manifestation suprême de l’émotion dans la composition énergétique. Ces peintures de 1930 à 1945 sont des peintures spirituelles. Plusieurs sont des expressions extatiques du lien personnel de Carr ave Dieu. Pour Carr, la nature était la manifestation de Dieu et les peintures du ciel et des paysages de forêt de sa période de maturité en sont des célébrations.

La mort d’Emily Carr à 73 ans a marqué le passage d’une femme courageuse et pleine de vie dont les talents vivent dans l’héritage de ses écrits et de son art. À sa mort, Emily Carr était reconnue comme une des principales artistes et écrivaines du Canada. Aujourd’hui, sa réputation en tant qu’une des plus grandes artistes du Canada continue de croître.

Art Gallery of Greater Victoria
Kerry Mason, instructeur de l’histoire dans l’art, Université de Victoria
1927 - 1945
FRANCE
Colombie-Britannique, CANADA
ÉTATS-UNIS
© 2007, Art Gallery of Greater Victoria. Tous droits réservés.


Kerry Mason, érudit d’Emily Carr, évoque son évolution artistique en soulignant sa formation, ses techniques, ses influe

Kerry Mason, spécialiste d’Emily Carr, parle de l’évolution de Carr en tant qu’artiste en soulignant des aspects de sa formation, de ses techniques ainsi que de ses influences et en faisant référence à plusieurs peintures de l’Art Gallery of Greater Victoria.

Bonjour, je m’appelle Kerry Mason. J’enseigne l’histoire et les arts à l’Université de Victoria. Ma spécialité est Emily Carr et l’art du littoral du nord-ouest.

Pour cette brève vidéo, je vais me concentrer sur un chapitre de la vie et des œuvres fascinantes d’Emily Carr, sa période de maturité. Cette période commence avec la participation d’Emily Carr à l’Exhibition of West Coast Art en décembre 1927, où elle a rencontré le Groupe des Sept, et se termine à sa mort le 2 mars 1945.

Du Groupe des Sept, Lawren Harris, en particulier, a eu beaucoup d’influence sur elle. Elle disait que les peintures de Harris parlaient à son âme. Harris l’a encouragé à simplifier ses formes, à éliminer les non essentiels et à exagérer l’important. Son enthousiasme pour le travail de Carr a augmenté la confiance de celle-ci. Le soutien et l’encouragement de tous les membres du Groupe des Sept l’ont aidé à la propulser vers les sommets qu’elle a atteints.

À la fin des années 1920, Carr a également été influencée par l’abstractionniste états-unien Mark Tobey, qui partageait son enthousiasme pour Braque, Picasso et le cubisme en général. Avec Tobey, Carr s’est concentrée à créer davantage de contrastes dans ses œuvres et elle a également expérimenté avec la division du sujet en formes géométriques.

Deux œuvres de l’Art Gallery of Greater Victoria qui ont précédé la période de maturité de Carr illustrent les thèmes et les styles ainsi que les sujets de ses œuvres ultérieures.

Totem Walk, Sitka, une aquarelle de 1907, faite lors de son voyage en Alaska, est un exemple de l’ancien style académique représentationnel de Carr et aussi un exemple de deux des thèmes principaux dans les œuvres de Carr, qui ont atteint leur pleine expression dans sa « période de maturité » : les Premières nations et les paysages de forêt.

Dans Brittany Coast, nous voyons une magnifique aquarelle dans laquelle Carr a adopté le postimpressionnisme dans ses coups de pinceau vigoureux, dans ses couleurs vibrantes et sa réalisation de la couleur. Dans le style Fauve, elle est passée d’une étude détaillée et réaliste à une réaction émotionnelle et spontanée.

Les leçons apprises en France ont fait surface beaucoup plus tard dans les peintures exubérantes de Carr de Broom au parc Beacon Hill, ainsi que dans les peintures du ciel telles que Sea and Sky, qui ont été peintes dans les quinze dernières années de sa vie. Above the Gravel Pit est une autre peinture à l’huile sur papier où nous pouvons voir ses coups de pinceau rapides, son indifférence pour les détails et la manifestation suprême de l’émotion dans la composition énergétique. Ces peintures de 1930 à 1945 sont des peintures spirituelles. Plusieurs sont des expressions extatiques du lien personnel de Carr ave Dieu. Pour Carr, la nature était la manifestation de Dieu et les peintures du ciel et des paysages de forêt de sa période de maturité en sont des célébrations.

La mort d’Emily Carr à 73 ans a marqué le passage d’une femme courageuse et pleine de vie dont les talents vivent dans l’héritage de ses écrits et de son art. À sa mort, Emily Carr était reconnue comme une des principales artistes et écrivaines du Canada. Aujourd’hui, sa réputation en tant qu’une des plus grandes artistes du Canada continue de croître.

Art Gallery of Greater Victoria
Kerry Mason, instructeur de l’histoire dans l’art, Université de Victoria
1927 - 1945
Colombie-Britannique, CANADA
FRANCE
ÉTATS-UNIS
© 2007, Art Gallery of Greater Victoria. Tous droits réservés.


Objectifs d'apprentissage

Lien au programme (C.-B.) – Arts de la langue anglaise ; Sciences humaines 10/11; Civilisations comparatives 12; Arts visuels 9/10/11/12; Technologie de l’information 9/10

Objectifs d’apprentissage :
· Les élèves compareront les thèmes, les buts et l’attrait de diverses communications – biographie, autobiographie, journal intime, récit, etc.
· Les élèves prendront connaissance de la nouvelle approche que Carr a utilisée dans ses peintures et ils examineront la relation entre l’utilisation de stratégies de développement d’images particulières ainsi que l’atmosphère et le message prévus.
· Les élèves évalueront les compétences et les techniques associées à l’utilisation de matériaux et de processus particuliers dans une œuvre donnée.
· Les élèves évalueront comment le contenu et la forme influencent le contexte personnel, historique, social et culturel et comment ils sont influencés par ceux-ci.
· Les élèves analyseront le rôle de divers artistes et de l’art visuel dans le reflet, le maintien et la contestation des croyances et des traditions de la société.
· L’expérimentation de Carr avec le mouvement dans ses peintures a attiré plusieurs comparaisons avec van Gogh. Dans cet objet d’apprentissage, les élèves visionneront une peinture et ils expliqueront comment l’interaction entre l’art et les artistes dans différents contextes peut affecter leur style, leur but et leur signification.
· Les élèves apprécieront comment l’art communique la culture.
· Cet exercice d’apprentissage permettra aux élèves de démontrer leur habilité à utiliser Internet pour obtenir, saisir et entreposer de l’information.
· Les élèves utiliseront les outils des technologies de l’information pour recueillir et organiser de l’information et produire des documents.
· En interagissant avec cet objet, les élèves feront preuve d’une sensibilisation envers l’impact des ressources électroniques sur l’éducation, les carriers et les loisirs.


Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons