Ammonite

Les ammonites ont disparu inexplicablement à la fin du Crétacé.

Musée du Séminaire de Sherbrooke

© Musée du Séminaire de Sherbrooke. Tous droits réservés.


Certains individus réussissent à attirer l’attention malgré leur apparente banalité. C’est le cas de l’ammonite. Ce mollusque marin muni d’une coquille qui s’enroule sur elle-même bénéficie de la plus grande attention des scientifiques. Les ammonites ont connu une évolution assez rapide pour permettre un découpage très fin de l’histoire du globe et les différentes familles qui les composent sont généralement bien localisées dans l’échelle des temps géologiques. De plus, elles ont été entraînées par les courants dans tous les océans du monde, ce qui permet de raccorder chronologiquement des territoires géographiques très éloignés.

Les ammonites sont aujourd’hui disparues, mais leurs cousins, les nautiles, apparus il y a 300 millions d’années, existent toujours. Pourtant, ils ne semblent pas mieux adaptés que ne l’étaient les ammonites. Ils sont simplement plus chanceux !
Certains individus réussissent à attirer l’attention malgré leur apparente banalité. C’est le cas de l’ammonite. Ce mollusque marin muni d’une coquille qui s’enroule sur elle-même bénéficie de la plus grande attention des scientifiques. Les ammonites ont connu une évolution assez rapide pour permettre un découpage très fin de l’histoire du globe et les différentes familles qui les composent sont généralement bien localisées dans l’échelle des temps géologiques. De plus, elles ont été entraînées par les courants dans tous les océans du monde, ce qui permet de raccorder chronologiquement des territoires géographiques très éloignés.

Les ammonites sont aujourd’hui disparues, mais leurs cousins, les nautiles, apparus il y a 300 millions d’années, existent toujours. Pourtant, ils ne semblent pas mieux adaptés que ne l’étaient les ammonites. Ils sont simplement plus chanceux !

© 2001, CHIN. Tous droits réservés.

La vie est apparue dans les mers il y a 3800 millions d’années. Au Crétacé, les espèces de vie marine continuent d’apparaître et certains organismes terminent leur évolution. Pourtant, cette période n’est pas banale : elle est l’occasion d’une véritable révolution marine !

Des mollusques déclenchent l’attaque en s’armant d’outils pour transpercer les coquilles. Les crabes, homards, langoustes et autres types de crustacés modernes atteignent leur plein développement et poursuivent l’assaut. Les requins, apparus il y a plus de 400 millions d’années, connaissent leur plus grande évolution. La diversification des poissons osseux (téléostéens) et le développement de reptiles prédateurs menacent de détruire des familles entières d’organismes marins.
La vie est apparue dans les mers il y a 3800 millions d’années. Au Crétacé, les espèces de vie marine continuent d’apparaître et certains organismes terminent leur évolution. Pourtant, cette période n’est pas banale : elle est l’occasion d’une véritable révolution marine !

Des mollusques déclenchent l’attaque en s’armant d’outils pour transpercer les coquilles. Les crabes, homards, langoustes et autres types de crustacés modernes atteignent leur plein développement et poursuivent l’assaut. Les requins, apparus il y a plus de 400 millions d’années, connaissent leur plus grande évolution. La diversification des poissons osseux (téléostéens) et le développement de reptiles prédateurs menacent de détruire des familles entières d’organismes marins.

© 2001, RCIP. Tous droits réservés.

Homard

Le homard a atteint sa pleine évolution au Crétacé.

Musée du Séminaire de Sherbrooke

© Musée du Séminaire de Sherbrooke. Tous droits réservés.


Bivalves

Les prédateurs affectent les populations moins évoluées. Certains invertébrés marins entrent en profond déclin et d’autres s’enfoncent de plus en plus profondément dans les sédiments.

Musée du Séminaire de Sherbrooke

© Musée du Séminaire de Sherbrooke. Tous droits réservés.


Certaines populations développent des moyens de défense appropriés. Chez un type particulier de bivalve, les inocérames, la coquille atteint des dimensions allant jusqu’à deux mètres. La construction de récifs permet aussi d’échapper à la prédation. Mais c’est l’oursin de mer qui présente la mutation la plus remarquable de la fin de cette époque. D’ailleurs, la plupart des familles d’oursins de mer qui y sont apparues existent encore et leur mode de vie a à peine changé.
Certaines populations développent des moyens de défense appropriés. Chez un type particulier de bivalve, les inocérames, la coquille atteint des dimensions allant jusqu’à deux mètres. La construction de récifs permet aussi d’échapper à la prédation. Mais c’est l’oursin de mer qui présente la mutation la plus remarquable de la fin de cette époque. D’ailleurs, la plupart des familles d’oursins de mer qui y sont apparues existent encore et leur mode de vie a à peine changé.

© 2001, RCIP. Tous droits réservés.

Les oursins de mer

Les oursins de mer sont recouverts de plaques rigides qui font office de squelette externe.

Musée du Séminaire de Sherbrooke

© Musée du Séminaire de Sherbrooke. Tous droits réservés.


Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :
  • être amené à éprouver un enthousiasme et un intérêt durables à l’endroit de l’étude des sciences ;
  • décrire certains animaux marins invertébrés du Crétacé ainsi que leur écologie ;
  • décrire comment l’évolution a influé sur les espèces invertébrées du Crétacé, et fournir des exemples.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons