Après plus de 40 années d'existence le Tournoi international de hockey Pee-Wee de Québec demeure toujours un lieu de rencontres inoubliables et de souvenirs mémorables où des milliers de joueurs âgés entre 12 et 13 ans viennent défendre les couleurs de leur équipe. Les grands noms du hockey tels Brad Park, Guy Lafleur, les frères Gretzky et Howe, Mario Lemieux, Eric Lindros et plusieurs autres ont, au cours de leur carrière, participé à cet événement. D’autres, comme Jean Béliveau, Maurice Richard et Gordie Howe ont pris place dans les gradins.

En 1960, vingt-huit équipes canadiennes et américaines participaient au premier Tournoi international de hockey Pee-Wee de Québec. Aujourd’hui, plus d’une centaine d’équipes provenant de quinze pays défilent sur la glace du Colisée Pepsi.

C’est dans un esprit de convivialité que le père Bolbuc décide, en 1959, de créer un tournoi de hockey Pee-Wee à Québec. Fatigué de traîner se Pour en lire plus
Après plus de 40 années d'existence le Tournoi international de hockey Pee-Wee de Québec demeure toujours un lieu de rencontres inoubliables et de souvenirs mémorables où des milliers de joueurs âgés entre 12 et 13 ans viennent défendre les couleurs de leur équipe. Les grands noms du hockey tels Brad Park, Guy Lafleur, les frères Gretzky et Howe, Mario Lemieux, Eric Lindros et plusieurs autres ont, au cours de leur carrière, participé à cet événement. D’autres, comme Jean Béliveau, Maurice Richard et Gordie Howe ont pris place dans les gradins.

En 1960, vingt-huit équipes canadiennes et américaines participaient au premier Tournoi international de hockey Pee-Wee de Québec. Aujourd’hui, plus d’une centaine d’équipes provenant de quinze pays défilent sur la glace du Colisée Pepsi.

C’est dans un esprit de convivialité que le père Bolbuc décide, en 1959, de créer un tournoi de hockey Pee-Wee à Québec. Fatigué de traîner ses troupes à Goderich en Ontario, il tient à ce que la Vieille Capitale soit, l’année suivante, l’hôte d’une telle rencontre sportive. Le tournoi est alors intégré aux festivités du Carnaval de Québec qui a lieu au mois de février.

Un des premiers joueurs à participer au tournoi et à atteindre les sommets du hockey professionnel au sein de la Ligue nationale est Brad Park. En 1962, le petit Guy Lafleur fait son apparition sur la patinoire du Colisée. Pendant trois années consécutives (1962-1964), il est la vedette du tournoi Pee-Wee et récolte un total de 64 buts.

Depuis, il détient la meilleure performance individuelle du tournoi Pee-Wee de Québec. Dix ans plus tard, au cours d’une seule participation, Wayne Gretzky réussit à déjouer le gardien de but 26 fois. En 1984, Manon Rhéaume est la première fille à défendre le filet de son équipe. « Je voulais y aller au tournoi Pee-Wee, j’étais heureuse de réaliser mon objectif, après, je voulais jouer dans le double AA, puis les Olympiques, j’avais eu cette vision ». (RDS, Le Hockey sans limites) En 1989, au grand étonnement de tous, la Russie et le Japon participent au tournoi.

En 1975, le père Bolduc cède le flambeau à Alex Légaré qui assura la direction de l’organisation jusqu’en 1999. Un point important figure alors à l’ordre du jour : innover. Le tournoi doit attirer de nouvelles équipes et un plus grand nombre de spectateurs. Deux ans plus tard, les parties de hockey ne sont plus disputées dans le cadre du Carnaval de Québec. En 1980, M. Légaré instaure la Coupe Amérique et, l’année suivante, la Coupe Québec s’ajoute aux rencontres de la Classe internationale et de la Coupe Internationale.

En 1960, ils sont près de 20 000 spectateurs à encourager les petits favoris du tournoi, et en février 2000, plus de 600 000. Comment de jeunes joueurs peuvent-ils soulever autant de passion et d’émotions ? Le secret d’une telle longévité et d’un tel engouement chez les amateurs réside dans l’esprit même du tournoi.

L’initiative d’organisateurs chevronnés et la collaboration de nombreux bénévoles ont contribué à la renommée mondiale du Tournoi international de hockey Pee-Wee de Québec.

© 2001, RCIP. Tous droits réservés

Équipe de Rockland

Équipe de Rockland (Québec), en 1962. Guy Lafleur, 4e joueur à partir de la gauche, sur la 2e rangée.

RCIP

© Photo : Neuville Bazin. Archives nationales du Québec à Québec


Hockey mineur

Hockey mineur.

RCIP

© Archives du Temple de la renommée du hockey


Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :

  • étudier le rôle que le hockey joue dans l’identité canadienne;
  • explorer l’histoire du hockey au Canada;
  • être en mesure d’identifier les personnes importantes qui ont participé au hockey au Canada;
  • explorer l’évolution du hockey non professionnel au Canada;
  • explorer les principales ligues d’amateurs, les principaux tournois et prix pouvant être décernés aux athlètes, hommes et femmes.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons