Noël pour les soldats canadiens outre-mer se déroulait très différemment de ce qu’ils avaient connu jusque-là dans leurs foyers. Comme bien des denrées étaient rationnées, les cadeaux étaient souvent modestes. Il s’agissait d’articles utiles qu’il était facile d’envoyer par la poste, comme ce mouchoir. Le seul élément permettant à un soldat stationné sur le front de savoir que Noël existait encore était parfois une chanson chantée avec des camarades, une ration supplémentaire de nourriture ou encore une carte ou un colis envoyés par les siens, mais cela m'était toujours pas la case.

Les soldats stationnés en Grande-Bretagne, eux, avaient généralement droit à des vacances. Ils célébraient dans les casernes, assistaient à des offices religieux et allaient dans les cantines et dans les bals populaires. Des colis étaient échangés de part et d’autre de l’Atlantique et les cuisiniers préparaient des dîners de fêt Pour en lire plus
Noël pour les soldats canadiens outre-mer se déroulait très différemment de ce qu’ils avaient connu jusque-là dans leurs foyers. Comme bien des denrées étaient rationnées, les cadeaux étaient souvent modestes. Il s’agissait d’articles utiles qu’il était facile d’envoyer par la poste, comme ce mouchoir. Le seul élément permettant à un soldat stationné sur le front de savoir que Noël existait encore était parfois une chanson chantée avec des camarades, une ration supplémentaire de nourriture ou encore une carte ou un colis envoyés par les siens, mais cela m'était toujours pas la case.

Les soldats stationnés en Grande-Bretagne, eux, avaient généralement droit à des vacances. Ils célébraient dans les casernes, assistaient à des offices religieux et allaient dans les cantines et dans les bals populaires. Des colis étaient échangés de part et d’autre de l’Atlantique et les cuisiniers préparaient des dîners de fête pour la Noël.

Pour les membres du Service féminin de l’armée canadienne, des arbres de Noël avaient été dressés et les casernes étaient décorées. Il y avait aussi des fêtes pour les enfants chassés de leur foyer par les bombardements à Londres, et des jouets faits à la main et des sucreries étaient distribués.

Même si la guerre faisait encore rage, les soldats canadiens célébraient de leur mieux la Noël. Ainsi, le jour de Noël 1944, les Cameron Highlanders of Ottawa (MIT) ont organisé un dîner de Noël « quelque part en Hollande ». Sur le menu – soupe, truite, dinde, porc, petits pois, pommes de terre, pouding, tarte, fromage, craquelins, café, oranges, sucreries, cigares et bière – chaque mets portait un nom géographique correspondant aux villes et aux villages que le bataillon avait aidé à capturer ou les secteurs dans lesquels il s’était battu. Imprimé sur du papier envoyé par le YMCA canadien, le menu mentionnait aussi qu’il était inutile de laisser un pourboire.

© 2002, RCIP. Tous droits réservés.

Mouchoir de soie rose bordé de dentelle blanche

Mouchoir de soie rose bordé de dentelle blanche. Marqué au coin de l'insigne du Princess Patricia's Canadian Light Infantry (PPCLI) et portant l'inscription « Christmas in England, 1942 ».

Musée et archives régimentaires du Princess Patricia's Canadian Light Infantry
1942-12-25
© Musée et archives régimentaires du Princess Patricia's Canadian Light Infantry


Ce menu donne le détail d'un repas qui a été servi aux Cameron Highlanders en Hollande en 1944.

Ce menu donne le détail d'un repas qui a été servi aux Cameron Highlanders en Hollande en 1944. Les plats portaient les noms de villes et de villages que le régiment avait traversés au cours des derniers mois.

Ken Reynolds
1944-12-25
© Le Musée régimentaire, The Cameron Highlanders of Ottawa


Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :
  • comprendre la participation et le rôle des Forces canadiennes pendant la Seconde Guerre mondiale;
  • étudier les contributions, les sacrifices et les expériences vécues par les individus qui ont participé aux opérations militaires pendant la Seconde Guerre mondiale;
  • identifier les principaux endroits où se sont déroulées les opérations militaires auxquelles a pris part le Canada pendant la Seconde Guerre mondiale;
  • étudier les armes et la technologie employées par les soldats canadiens.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons