Les crèches spectacles sont des crèches montées et jouées en public, qui se sont appelées, selon le genre, l’époque ou la région : crèches publiques, crèches parlantes, pastorales, crèches bisontines.

Il n’y a pas de filiation directe entre les drames liturgiques médiévaux et le théâtre populaire de la crèche, dont les plus anciennes manifestations remontent à la fin du XVIIIe siècle.

L’origine en est plutôt les recueils de Noël qui se multiplient dès le XVIe siècle, dans lesquels certains cantiques font dialoguer deux ou plusieurs partenaires. Ces recueils comportaient des éléments pour l’interprétation de saynètes dans lesquelles les bergers avaient un rôle important. Les pastorales en sont issues.
Les crèches spectacles sont des crèches montées et jouées en public, qui se sont appelées, selon le genre, l’époque ou la région : crèches publiques, crèches parlantes, pastorales, crèches bisontines.

Il n’y a pas de filiation directe entre les drames liturgiques médiévaux et le théâtre populaire de la crèche, dont les plus anciennes manifestations remontent à la fin du XVIIIe siècle.

L’origine en est plutôt les recueils de Noël qui se multiplient dès le XVIe siècle, dans lesquels certains cantiques font dialoguer deux ou plusieurs partenaires. Ces recueils comportaient des éléments pour l’interprétation de saynètes dans lesquelles les bergers avaient un rôle important. Les pastorales en sont issues.

© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

La crèche bisontine est une crèche spectacle de marionnettes qui a pris son essor à la fin de l’Ancien Régime. À Besançon, à la veille de la Révolution, un montreur de marionnettes monta un spectacle populaire en ajoutant aux personnages traditionnels de la crèche des personnages types de la société locale. Le personnage satirique Barbizier incarnait une résistance des Francs-Comtois à la politique d’assimilation menée par la France, une lutte contre les abus du pouvoir et de la richesse. Il devint ainsi le porte-parole de l’identité culturelle régionale.

Interdite pendant la Révolution, la crèche bisontine perdit progressivement son caractère de critique sociale pour devenir un spectacle pour enfants à la fin du XIXe siècle. Le texte, transmis oralement, fut fixé en 1865 par l’Abbé Bailly; quelques années plus tard fut monté un spectacle où des jeunes gens prirent les rôles traditionnels des marionnettes.

La crèche bisontine est toujours jouée de nos jours.
La crèche bisontine est une crèche spectacle de marionnettes qui a pris son essor à la fin de l’Ancien Régime. À Besançon, à la veille de la Révolution, un montreur de marionnettes monta un spectacle populaire en ajoutant aux personnages traditionnels de la crèche des personnages types de la société locale. Le personnage satirique Barbizier incarnait une résistance des Francs-Comtois à la politique d’assimilation menée par la France, une lutte contre les abus du pouvoir et de la richesse. Il devint ainsi le porte-parole de l’identité culturelle régionale.

Interdite pendant la Révolution, la crèche bisontine perdit progressivement son caractère de critique sociale pour devenir un spectacle pour enfants à la fin du XIXe siècle. Le texte, transmis oralement, fut fixé en 1865 par l’Abbé Bailly; quelques années plus tard fut monté un spectacle où des jeunes gens prirent les rôles traditionnels des marionnettes.

La crèche bisontine est toujours jouée de nos jours.

© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Personnages de la crèche bizontine

Personnages de la crèche bisontine provenant du couvent de la Providence. Ces marionnettes servaient au spectacle de la crèche bisontine.

Photo : Jean Paul Tupin, Musée Comtois, France
La Providence, Musée Comtois, La Citadelle de Besançon, France
19e siècle
© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.


Marionnette de la crèche bizontine

Personnage de la crèche bisontine provenant du couvent de la Providence. Cette marionnette servait au spectacle de la crèche bisontine.

Photo : Jean Paul Tupin, Musée Comtois, France
La Providence, Musée Comtois, La Citadelle de Besançon, France
19e siècle
© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.


En Franche-Comté et en Provence, les crèches parlantes sont issues en partie de cette tradition de jouer la Nativité. Les premières crèches spectacles étaient des crèches mécaniques. Au début du XIXe siècle, les crèches de marionnettes se répandirent et développèrent des spectacles où les prouesses de la machinerie et les situations fantaisistes primaient sur le religieux. Les pastorales détrônèrent ce type de théâtre populaire. La plus célèbre des pastorales a été écrite en 1844 en langue provençale par Antoine Maurel et est, depuis, jouée tous les ans.

La coutume de la crèche familiale naît ensuite à Marseille au début du XIXe siècle, avec les santonniers créant leurs petits santons d’argiles. Tout un peuple de personnages non bibliques apparaît autour de Jésus : ce sont les personnages du petit peuple de Marseille. À l’exception de la Vierge, de saint Joseph et des rois mages, les santons portent le costume du pays marseillais.
En Franche-Comté et en Provence, les crèches parlantes sont issues en partie de cette tradition de jouer la Nativité. Les premières crèches spectacles étaient des crèches mécaniques. Au début du XIXe siècle, les crèches de marionnettes se répandirent et développèrent des spectacles où les prouesses de la machinerie et les situations fantaisistes primaient sur le religieux. Les pastorales détrônèrent ce type de théâtre populaire. La plus célèbre des pastorales a été écrite en 1844 en langue provençale par Antoine Maurel et est, depuis, jouée tous les ans.

La coutume de la crèche familiale naît ensuite à Marseille au début du XIXe siècle, avec les santonniers créant leurs petits santons d’argiles. Tout un peuple de personnages non bibliques apparaît autour de Jésus : ce sont les personnages du petit peuple de Marseille. À l’exception de la Vierge, de saint Joseph et des rois mages, les santons portent le costume du pays marseillais.

© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.

Crèche de provence

Crèche de provence

Photo : MNATP
Collection : Musée national des arts et traditions populaires
20e siècle
© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.


Santons de Thérèse Neuveu

Santons de Thérèse Neuveu

Photo : Museon Arlaten, Arles, France
Collection : Museon Arlaten, Arles, France
20e siècle
© 1995, RCIP-Réseau canadien d'information sur le patrimoine. Tous droits réservés.


Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :
  • découvrir comment les gens, les événements et les idées du passé ont une incidence sur le présent;
  • décrire l’évolution des traditions de Noël, en fournissant des exemples;
  • comparer les traditions de Noël d’une culture à l’autre.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons