Papillon du céleri [Papilio polyxenes asterius Stoll]

Papillon du céleri [Papilio polyxenes asterius Stoll]

Photos : Insectarium de Montréal

© Insectarium de Montréal.


Description : Grand papillon diurne noir tacheté de jaune et de bleu. Ses couleurs varient cependant beaucoup. Le jaune des taches est souvent remplacé par la couleur orange. Les taches jaunes et bleues sont quelques fois très petites. On peut différencier le sexe: la femelle porte plus de taches bleues et moins de jaunes que le mâle. La taille de ce papillon oscille entre 5 et 9,5 cm.

Cycle de vie : Les oeufs sont ronds et leur couleur varie de jaune à crème. Cette espèce hiverne au stade de chrysalide sur le sol ou près de celui-ci. Deux générations par an dans notre province.

Période d’activité : L’adulte vole de la mi-mai à août. La chenille est active de la fin juin à la mi-septembre.

Abondance : Commun certaines années.

Habitat et répartition : Champs, surtout près des cultures de carottes, et jardin Pour en lire plus
Description : Grand papillon diurne noir tacheté de jaune et de bleu. Ses couleurs varient cependant beaucoup. Le jaune des taches est souvent remplacé par la couleur orange. Les taches jaunes et bleues sont quelques fois très petites. On peut différencier le sexe: la femelle porte plus de taches bleues et moins de jaunes que le mâle. La taille de ce papillon oscille entre 5 et 9,5 cm.

Cycle de vie : Les oeufs sont ronds et leur couleur varie de jaune à crème. Cette espèce hiverne au stade de chrysalide sur le sol ou près de celui-ci. Deux générations par an dans notre province.

Période d’activité : L’adulte vole de la mi-mai à août. La chenille est active de la fin juin à la mi-septembre.

Abondance : Commun certaines années.

Habitat et répartition : Champs, surtout près des cultures de carottes, et jardins fleuris. À l’est des Rocheuses, du Canada jusqu’au nord de l’Amérique du Sud en passant par l’Amérique centrale.

Espèces similaires : Le Papillon queue-courte (P. brevicauda) se distingue, comme son nom l’indique, par une queue plus petite taille.

© 1999, RCIP. Tous droits réservés.

coliade du trèfle [Colias philodice philodice Godart]

Coliade du trèfle [Colias philodice philodice, Godart]

Photo : Insectarium de Montréal

© Insectarium de Montréal.


Description : Papillon jaune citron avec une bordure noire tachetée de jaune chez la femelle et unie chez le mâle. Il y a un point noir sur chacune des ailes antérieures et un point orange sur chaque aile postérieure. L’envergure varie de 3 à 5,5 cm.

Cycle de vie : Les oeufs sont pondus individuellement sur les feuilles de différentes légumineuses (Fabaceae), particulièrement le Trèfle (Trifolium). C’est au stade de chenille ou de chrysalide que l’insecte passe l’hiver. Trois générations par année au Québec.

Période d’activité : L’adulte vole de la fin mai à octobre. La chenille est active de juin à septembre.

Abondance : Très commun surtout à la fin de l’été.

Habitat et répartition : Champs, clairières fleuries, endroits humides Pour en lire plus
Description : Papillon jaune citron avec une bordure noire tachetée de jaune chez la femelle et unie chez le mâle. Il y a un point noir sur chacune des ailes antérieures et un point orange sur chaque aile postérieure. L’envergure varie de 3 à 5,5 cm.

Cycle de vie : Les oeufs sont pondus individuellement sur les feuilles de différentes légumineuses (Fabaceae), particulièrement le Trèfle (Trifolium). C’est au stade de chenille ou de chrysalide que l’insecte passe l’hiver. Trois générations par année au Québec.

Période d’activité : L’adulte vole de la fin mai à octobre. La chenille est active de juin à septembre.

Abondance : Très commun surtout à la fin de l’été.

Habitat et répartition : Champs, clairières fleuries, endroits humides et bordures de chemins. Le coliade du trèfle ne visite que l’est du continent. Au sud, il ne dépasse pas les frontières du Mexique.

Espèces similaires : Le coliade de la luzerne (Colias eurytheme) se distingue par sa coloration plus orangée, d’où le nom anglais « Orange Sulphur ». Le coliade intérieur (Colias interior) se reconnaît à la frange rose qui borde ses quatre ailes.

© 1999, RCIP. Tous droits réservés.

Monarque [danaus plexippus plexippus] (Linné)

Monarque [danaus plexippus plexippus] (Linné)

Photo : Insectarium de Montréal

© Insectarium de Montréal.


Description : Le monarque est le plus grand de nos papillons diurnes (envergure: 7,5 à 10 cm). Sa coloration orange, qui contraste avec les nervures noires, indique aux éventuels prédateurs que le monarque est vénéneux. Chez le mâle, chaque aile postérieure porte une tache noire (écailles odorifiques ou andocrinales) qui est absente chez la femelle. De plus, les nervures de la femelle sont plus larges que celles du mâle.

Cycle de vie : Le monarque arrive au Québec en juin. La femelle pond alors ses oeufs sur l’Asclépiade (Asclepias spp.), unique plante nourricière de la chenille. Cette dernière se développe en plus ou moins deux semaines avant de se transformer en chrysalide qui au bout d’une douzaine de jours deviendra un imago (adulte). Le papillon qui éclot à la fin de l’été migre vers le Mexique à l’automne et y passe l’hiver. Voir les questions sur le monarque dans la section Questions les plus Fréquemment Posées. Pour en lire plus
Description : Le monarque est le plus grand de nos papillons diurnes (envergure: 7,5 à 10 cm). Sa coloration orange, qui contraste avec les nervures noires, indique aux éventuels prédateurs que le monarque est vénéneux. Chez le mâle, chaque aile postérieure porte une tache noire (écailles odorifiques ou andocrinales) qui est absente chez la femelle. De plus, les nervures de la femelle sont plus larges que celles du mâle.

Cycle de vie : Le monarque arrive au Québec en juin. La femelle pond alors ses oeufs sur l’Asclépiade (Asclepias spp.), unique plante nourricière de la chenille. Cette dernière se développe en plus ou moins deux semaines avant de se transformer en chrysalide qui au bout d’une douzaine de jours deviendra un imago (adulte). Le papillon qui éclot à la fin de l’été migre vers le Mexique à l’automne et y passe l’hiver. Voir les questions sur le monarque dans la section Questions les plus Fréquemment Posées.

Période d’activité : Au Québec, on peut voir l’adulte de juin à septembre. La chenille est active du mois d’août au début du mois de septembre.

Abondance : Commun.

Habitat et répartition : Se retrouve un peu partout sauf dans les grandes forêts. Ce papillon est un migrateur bien connu. À partir de son domaine initial en Amérique, il est répandu en Indonésie, en Australie et aux Canaries. Il s’est récemment établi localement en Méditerrannée (observé en France).

Espèces similaires : Ressemble au vice-roi (Limenitis archippus), mais contrairement à lui, le monarque n’a pas de ligne noire qui traverse les ailes postérieures. Il s’en distingue aussi par deux rangées de taches blanches dans l’épaisse marge noire des ailes. De plus, il est plus grand de taille (7,5 à 10 cm au lieu de 6,5 à 7,5 cm pour le vice-roi).

© 1999, RCIP. Tous droits réservés.

Morio [Nymphalis antiopa antiopa] (Linnaeus)

Morio [Nymphalis antiopa antiopa] (Linné)

Photo : Insectarium de Montréal

© Insectarium de Montréal.


Description : Grand papillon brun-violet (envergure: 6 à 8 cm), avec une ligne de taches bleues bordées d’une ligne jaune. Il n’y a pas de dimorphisme sexuel.

Cycle de vie : Les oeufs sont pondus par groupes sur des arbres comme les saules (Salix sp.), les peupliers (Populus sp.), les ormes (Ulmus sp.), les bouleaux (Betula sp.) et les aulnes (Alnus sp.). Les chenilles vivent en colonie. C’est habituellement l’adulte qui passe l’hiver à l’abri, puis ressort tôt au printemps. La bande jaune devient alors blanche. Deux générations par an.

Période d’activité : L’adulte se rencontre du début avril à début octobre. La chenille est active au mois de juillet et août.

Abondance : Très commun.

Habitat et répartition: Lisières des forêts de feuillus, pr&egra Pour en lire plus
Description : Grand papillon brun-violet (envergure: 6 à 8 cm), avec une ligne de taches bleues bordées d’une ligne jaune. Il n’y a pas de dimorphisme sexuel.

Cycle de vie : Les oeufs sont pondus par groupes sur des arbres comme les saules (Salix sp.), les peupliers (Populus sp.), les ormes (Ulmus sp.), les bouleaux (Betula sp.) et les aulnes (Alnus sp.). Les chenilles vivent en colonie. C’est habituellement l’adulte qui passe l’hiver à l’abri, puis ressort tôt au printemps. La bande jaune devient alors blanche. Deux générations par an.

Période d’activité : L’adulte se rencontre du début avril à début octobre. La chenille est active au mois de juillet et août.

Abondance : Très commun.

Habitat et répartition: Lisières des forêts de feuillus, près des ruisseaux, des lacs et des chemins en forêt mixte et dans les parcs urbains. Partout en Amérique du Nord.

© 2009, CHIN-Canadian Heritage Information Network. Tous droits réservés.

Sphinx du peuplier  [Pachysphinx modesta] (Harris)

Sphinx du peuplier [Pachysphinx modesta/] (Harris)

Photo : Insectarium de Montréal

© Insectarium de Montréal.


Durant le jour, le sphinx du peuplier reste souvent endormi et inactif près des sources lumineuses qui l’attirent le soir. On peut alors profiter de son immobilité pour l’observer.

Description : Les ailes antérieures sont colorées de bandes qui alternent entre le gris et le brun. Les ailes postérieures sont teintées de rouge et la base d’un bleu-gris. Il est le plus grand (envergure : 9 à 14 cm) et le plus commun de nos sphinx.

Cycle de vie : La chenille femelle mature peut atteindre 9 cm de longueur. La chenille mâle est généralement plus petit (7,5 cm). La chenille se transforme en pupe à la fin de l’été. La chrysalide passe presque un an légèrement enterrée au pied de l’arbre nourricier de la chenille, le chêne. Une génération par an.

Période d’activité : Le sphinx de peuplier est un papillon crépusculaire, actif de juin à juillet alors qu Pour en lire plus
Durant le jour, le sphinx du peuplier reste souvent endormi et inactif près des sources lumineuses qui l’attirent le soir. On peut alors profiter de son immobilité pour l’observer.

Description : Les ailes antérieures sont colorées de bandes qui alternent entre le gris et le brun. Les ailes postérieures sont teintées de rouge et la base d’un bleu-gris. Il est le plus grand (envergure : 9 à 14 cm) et le plus commun de nos sphinx.

Cycle de vie : La chenille femelle mature peut atteindre 9 cm de longueur. La chenille mâle est généralement plus petit (7,5 cm). La chenille se transforme en pupe à la fin de l’été. La chrysalide passe presque un an légèrement enterrée au pied de l’arbre nourricier de la chenille, le chêne. Une génération par an.

Période d’activité : Le sphinx de peuplier est un papillon crépusculaire, actif de juin à juillet alors que la chenille l’est du mois d’août au début du mois de septembre.

Abondance : Commun.

Habitat et répartition : Forêts de feuillus et forêts mixtes. D’une côte à l’autre dans le sud du Canada, dans le sud des États-Unis jusqu’au Golfe dans l’Est; dans l’Ouest jusqu’au sud du Colorado dans les Rocheuses.

Espèces similaires : Aucune, il est la seule espèce du genre Pachysphinx.

© 1999, RCIP. Tous droits réservés.

Saturnie cécropia [Hyalophora cecropia] (Linné)

Saturnie cécropia [Hyalophora cecropia] (Linné)

Photo : Insectarium de Montréal

© Insectarium de Montréal.


Description : Espèce facilement reconnaissable. Le thorax est rouge et l’abdomen rayé de blanc et de rouge. Les ailes brun foncé sont parcourues de bandes blanches et rouge rosâtre. Les deux sexes se ressemblent beaucoup, mais le mâle a un abdomen plus mince et des antennes très plumeuses. La Saturnie cécropia est le plus grand papillon d’Amérique du Nord. Son envergure varie de 11 à 16 cm. La grande chenille, de 11 cm au dernier stade larvaire, est verte avec des protubérances en massue jaune vif sur le dos et des protubérances bleues ailleurs. Il y a aussi quatre tubercules rouges près de la tête.

Cycle de vie : La femelle pond ses oeufs, plus de 200, sur le feuillage de cerisiers (Prunus sp.), de pruniers (Prunus sp.), de pommiers (Malus sp.), de bouleaux (Betula sp.), de saules (Salix sp.), d’érables (Acer sp.) et de lilas (Syringa sp.). A la fin de l’été, la chenille tisse son cocon le long d’une ti Pour en lire plus
Description : Espèce facilement reconnaissable. Le thorax est rouge et l’abdomen rayé de blanc et de rouge. Les ailes brun foncé sont parcourues de bandes blanches et rouge rosâtre. Les deux sexes se ressemblent beaucoup, mais le mâle a un abdomen plus mince et des antennes très plumeuses. La Saturnie cécropia est le plus grand papillon d’Amérique du Nord. Son envergure varie de 11 à 16 cm. La grande chenille, de 11 cm au dernier stade larvaire, est verte avec des protubérances en massue jaune vif sur le dos et des protubérances bleues ailleurs. Il y a aussi quatre tubercules rouges près de la tête.

Cycle de vie : La femelle pond ses oeufs, plus de 200, sur le feuillage de cerisiers (Prunus sp.), de pruniers (Prunus sp.), de pommiers (Malus sp.), de bouleaux (Betula sp.), de saules (Salix sp.), d’érables (Acer sp.) et de lilas (Syringa sp.). A la fin de l’été, la chenille tisse son cocon le long d’une tige de la plante-hôte. L’adulte en sortira au printemps suivant. Une génération par année partout en Amérique.

Période d’activité : L’adulte est actif du mois de juin au début de juillet et la chenille de juillet à août.

Abondance : Commun.

Habitat et répartition : Répandu dans les forêts, les champs, les jardins et les aires ouvertes. Se voit souvent dans les villes et en périphérie. À l’est des montagnes Rocheuses, aux États-Unis, au sud du Canada ainsi qu’au Mexique.

Espèces similaires : La saturnie se différencie des autres papillons du même groupe par les lignes rouges qui traversent ses ailes.

© 1999, RCIP. Tous droits réservés.

Apantèse vierge [Apantesis virgo] (Linné)

Apantèse vierge [Apantesis virgo] (Linné)

Photo : Insectarium de Montréal

© Insectarium de Montréal.


Description : Ce papillon nocturne se reconnaît aisément à son carrelage noir et blanc. Des taches noires ressortent sur le rose des ailes postérieures. Il existe de grandes variations de parure.

Cycle de vie : La chenille de ce papillon mange uniquement des plantes herbacées. L’Apantèse ne compte génération par année.

Période d’activtité : L’Apanthèse adulte vole du mois de juin jusqu’à la mi-août. La chenille est active de mai à début juin et en septembre. L’insecte est au stade de chrysalide entre ces deux périodes.

Abondance : Commun.

Habitat et répartition : Forêts et milieux ouverts. On la trouve de la baie James, au Québec et en Ontario, jusqu’au Mexique.
Description : Ce papillon nocturne se reconnaît aisément à son carrelage noir et blanc. Des taches noires ressortent sur le rose des ailes postérieures. Il existe de grandes variations de parure.

Cycle de vie : La chenille de ce papillon mange uniquement des plantes herbacées. L’Apantèse ne compte génération par année.

Période d’activtité : L’Apanthèse adulte vole du mois de juin jusqu’à la mi-août. La chenille est active de mai à début juin et en septembre. L’insecte est au stade de chrysalide entre ces deux périodes.

Abondance : Commun.

Habitat et répartition : Forêts et milieux ouverts. On la trouve de la baie James, au Québec et en Ontario, jusqu’au Mexique.

© 1999, RCIP. Tous droits réservés.

Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :
  • reconnaître diverses espèces de papillons diurnes et nocturnes indigènes de Québec (et qu’on observe couramment à travers le Canada) ;
  • établir un rapport entre les groupements taxinomiques et les différences entre les espèces ;
  • se familiariser avec les expressions « période de vol » et « plante hôte » ;
  • développer un intérêt pour les sciences naturelles.