Le carnaval au Brésil est une fête nationale qui dure quatre jours et dont les formes varient selon les régions. Le carnaval de Porto Alegre, ville située dans l’extrême sud du pays, traduit de fortes influences noires même si la région est souvent associée à l’immigration européenne.

La présente exposition a été conçue comme un tremplin vers le carnaval de Porto Alegre et porte surtout sur le monde des écoles de samba. Ces écoles rassemblent des carnavaliers à l’occasion d’une activité culturelle annuelle qui, dans les interactions sociales qu’elle suscite, affermit le sentiment d’appartenance bien au-delà des quelques jours que dure le carnaval.
Le carnaval au Brésil est une fête nationale qui dure quatre jours et dont les formes varient selon les régions. Le carnaval de Porto Alegre, ville située dans l’extrême sud du pays, traduit de fortes influences noires même si la région est souvent associée à l’immigration européenne.

La présente exposition a été conçue comme un tremplin vers le carnaval de Porto Alegre et porte surtout sur le monde des écoles de samba. Ces écoles rassemblent des carnavaliers à l’occasion d’une activité culturelle annuelle qui, dans les interactions sociales qu’elle suscite, affermit le sentiment d’appartenance bien au-delà des quelques jours que dure le carnaval.

© 1999, RCIP. Tous droits réservés.

Le carnaval au Brésil

Le carnaval est une fête nationale.

Oscar Garrido

© Oscar Garrido


Danse

O barão de catas altas

Le baron de Hautes Catas

Museu de Porto Alegre Joaquim José Felizardo

© 1998, Museu de Porto Alegre Joaquim José Felizardo


Le carnaval, au fil des ans, a intégré des éléments de cultures diverses, créant un heureux mélange de traits, de formes d’expression et de symbolismes différents. Aujourd’hui, les défilés des écoles de samba sont la principale manifestation du carnaval de Porto Alegre.

Entrudo
Le carnaval de Porto Alegre a vu le jour au XVIIIe siècle avec l’entrudo, une farce importée par les Portugais des Açores, le jeu consistant à se lancer les uns aux autres des pétards de farine, d’eau et de limão de cheiro. À la fin du XIXe siècle, deux sociétés de carnaval existaient déjà. Une rivalité entre les deux groupes a longtemps dominé le carnaval de la ville. Le corso, défilé de chars serpentant les rues de Porto Alegre, était une joyeuse manifestatio Pour en lire plus
Le carnaval, au fil des ans, a intégré des éléments de cultures diverses, créant un heureux mélange de traits, de formes d’expression et de symbolismes différents. Aujourd’hui, les défilés des écoles de samba sont la principale manifestation du carnaval de Porto Alegre.

Entrudo
Le carnaval de Porto Alegre a vu le jour au XVIIIe siècle avec l’entrudo, une farce importée par les Portugais des Açores, le jeu consistant à se lancer les uns aux autres des pétards de farine, d’eau et de limão de cheiro. À la fin du XIXe siècle, deux sociétés de carnaval existaient déjà. Une rivalité entre les deux groupes a longtemps dominé le carnaval de la ville. Le corso, défilé de chars serpentant les rues de Porto Alegre, était une joyeuse manifestation qui faisait le plaisir des citoyens mieux nantis de la ville.

© 1999, RCIP. Tous droits réservés.

Jornal O Século

Jornal O Século, 1881.

Araujo Guerra

© Araujo Guerra


C’est au début du XXe siècle que le carnaval du peuple est véritablement descendu dans la rue. Les habitants des divers quartiers organisaient leurs propres fêtes, montaient des tribunes pour les musiciens, décoraient et éclairaient les rues, organisaient des concours et remettaient des prix. D’innombrables fanfares et Cordões (groupes de personnes portant le même costume) défilaient dans les rues pour chanter et danser pendant les quatre jours de réjouissances.
C’est au début du XXe siècle que le carnaval du peuple est véritablement descendu dans la rue. Les habitants des divers quartiers organisaient leurs propres fêtes, montaient des tribunes pour les musiciens, décoraient et éclairaient les rues, organisaient des concours et remettaient des prix. D’innombrables fanfares et Cordões (groupes de personnes portant le même costume) défilaient dans les rues pour chanter et danser pendant les quatre jours de réjouissances.

© 1999, RCIP. Tous droits réservés.

Revista do Globo

Revista do Globo, num. 842, vol. XXXV, mars 1963

João Vieira e Thales Farias

© João Vieira e Thales Farias


La naissance du carnaval du peuple de Porto Alegre est associée à la culture des quartiers noirs de la ville. Ces quartiers connaissaient des frontières spatiales et culturelles bien définies et suscitaient un véritable sentiment d’appartenance chez les habitants. Dans les ruelles du centre-ville et dans les quartiers avoisinants, les citoyens d’origine africaine célébraient le carnaval à leur façon, introduisant de nouveaux rythmes et de nouvelles danses.
La naissance du carnaval du peuple de Porto Alegre est associée à la culture des quartiers noirs de la ville. Ces quartiers connaissaient des frontières spatiales et culturelles bien définies et suscitaient un véritable sentiment d’appartenance chez les habitants. Dans les ruelles du centre-ville et dans les quartiers avoisinants, les citoyens d’origine africaine célébraient le carnaval à leur façon, introduisant de nouveaux rythmes et de nouvelles danses.

© 1999, RCIP. Tous droits réservés.

Traditions noires

Revista do Globo, num. 477, vol. XXI, février 1949.

Flávio Damm

© Flávio Damm, Brazil


Une des personnalités les plus importantes du carnaval est le Roi Momo. Au début du carnaval, soit habituellement en février, il reçoit les clés de la ville des mains du maire de Porto Alegre, cérémonie symbolisant le pouvoir dont il est investi pendant les quatre jours du carnaval. Vincente Rao a été le roi Momo le plus populaire.
Une des personnalités les plus importantes du carnaval est le Roi Momo. Au début du carnaval, soit habituellement en février, il reçoit les clés de la ville des mains du maire de Porto Alegre, cérémonie symbolisant le pouvoir dont il est investi pendant les quatre jours du carnaval. Vincente Rao a été le roi Momo le plus populaire.

© 1999, RCIP. Tous droits réservés.

Le roi Momo

Le roi Momo à la tête du carnaval.

Museu Joaquim José Felizardo

© Museu Joaquim José Felizardo, Brazil


Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :
  • décrire les origines du carnaval brésilien de Porto Alegre ;
  • raconter certaines traditions associées au carnaval brésilien de Porto Alegre ;
  • explorer le rôle que jouent la musique et la danse dans la culture brésilienne.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons