« L'unicité du Christ en tant que révélateur historique, en tant que Verbe fait chair, et en tant que mystère du Calvaire… » [nous oblige à affirmer que] « Dieu se révèle dans l'histoire, hors de l'Église aussi bien que dans l'Église. »

Archevêque Nathan Söderblom, Gifford Lectures, 1931

Pendant sa vie, l'influence de Jésus n'a guère débordé les frontières de la Galilée. Aujourd'hui, cependant, elle s'est étendue aux quatre coins du monde. Pendant des siècles, les missionnaires chrétiens se sont rendus aux confins du globe où ils ont répandu la Bonne Nouvelle du message chrétien à des millions de gens, fondé des établissements d'enseignement et établi des programmes d'alphabétisation, guéri les malades et réconforté les souffrants. On leur a aussi reproché leur participation aux entreprises coloniales qui ont, dans certains cas, brutalement éliminé le mode d Pour en lire plus
« L'unicité du Christ en tant que révélateur historique, en tant que Verbe fait chair, et en tant que mystère du Calvaire… » [nous oblige à affirmer que] « Dieu se révèle dans l'histoire, hors de l'Église aussi bien que dans l'Église. »

Archevêque Nathan Söderblom, Gifford Lectures, 1931

Pendant sa vie, l'influence de Jésus n'a guère débordé les frontières de la Galilée. Aujourd'hui, cependant, elle s'est étendue aux quatre coins du monde. Pendant des siècles, les missionnaires chrétiens se sont rendus aux confins du globe où ils ont répandu la Bonne Nouvelle du message chrétien à des millions de gens, fondé des établissements d'enseignement et établi des programmes d'alphabétisation, guéri les malades et réconforté les souffrants. On leur a aussi reproché leur participation aux entreprises coloniales qui ont, dans certains cas, brutalement éliminé le mode de vie d'autres cultures. Mais ce n'est pas seulement et peut-être même pas principalement en tant qu'inspirateur des missionnaires chrétiens que Jésus est devenu l'Homme qui appartient au Monde. C'est beaucoup plus à cause de la fascination qu'il exerce sur l'esprit humain et de sa capacité de l'inspirer que Jésus a transformé le paysage spirituel du monde. Nous devons donc revenir à l'apparent paradoxe auquel nous avons été confrontés au départ : la vie et les enseignements d'un paysan galiléen né il y a 2000 ans continuent d'informer et d'animer les courants spirituels à l'œuvre dans le monde d'aujourd'hui.

© 2000, RCIP. Tous droits réservés.

Jésus-Christ est le Dieu de cette Terre

Représentation de la conviction mormone selon laquelle Jésus est le Dieu de tout l'univers, puisqu'il s'est révélé lui-même et a révélé son message divin non seulement au Moyen-Orient dans l'Antiquité, mais par une série de théophanies dans les Amériques.

Minerva B. Kohlhepp Teichert (1888-1976).
Springville Museum of Art.
20e siècle
Huile sur planche
PMA:J99.1915.
© The Provincial Museum of Alberta.


« [les Chinois] pourraient certainement devenir chrétiens, puisque l’essence de leur doctrine ne contient rien de contraire à l’essence de la foi catholique… »

Matteo Ricci

Le travail missionnaire effectué en Chine au cours du XVI<sup>e</sup> siècle illustre à la fois le tragique manque de sensibilité envers une culture et la profonde appréciation à l’endroit d’un autre corps de traditions et de pratiques pouvant accompagner les activités d’évangélisation. La première vague de Jésuites arrivés en Chine a essayé d’apporter à l’Extrême-Orient le christianisme de la fin du Moyen-Âge, caractérisé par une allégeance stricte à la liturgie catholique romaine, l’interdiction d’utiliser la langue vernaculaire chinoise dans le culte et l’imposition du latin. Après l’arrivée de Matteo Ricci en 1582, cependant, les missions chrétiennes se sont montrées plus se Pour en lire plus
« [les Chinois] pourraient certainement devenir chrétiens, puisque l’essence de leur doctrine ne contient rien de contraire à l’essence de la foi catholique… »

Matteo Ricci

Le travail missionnaire effectué en Chine au cours du XVI<sup>e</sup> siècle illustre à la fois le tragique manque de sensibilité envers une culture et la profonde appréciation à l’endroit d’un autre corps de traditions et de pratiques pouvant accompagner les activités d’évangélisation. La première vague de Jésuites arrivés en Chine a essayé d’apporter à l’Extrême-Orient le christianisme de la fin du Moyen-Âge, caractérisé par une allégeance stricte à la liturgie catholique romaine, l’interdiction d’utiliser la langue vernaculaire chinoise dans le culte et l’imposition du latin. Après l’arrivée de Matteo Ricci en 1582, cependant, les missions chrétiennes se sont montrées plus sensibles à l’unicité de la culture chinoise. Ricci a revêtu l’habit d’un moine bouddhiste et, par la suite, la tenue d’un érudit de Confucius. Sa connaissance de la littérature et de l’histoire chinoises l’ont rendu célèbre; dans tout son travail il a cultivé un profond respect envers la tradition chinoise qui a nourri sa propre foi chrétienne.

© 2000, RCIP. Tous droits réservés.

Confucius

La ressemblance des pensées chrétienne et chinoise apparaît peut-être avec le plus d'évidence dans la Règle d'or de Jésus et la croyance de Confucius selon laquelle il ne faut pas faire aux autres ce que l'on ne veut pas que les autres nous fassent.

Artiste inconnu

PMA:J99.1982.
© The Provincial Museum of Alberta.


« Vous qui avez reçu l'Écriture ! n'exagérez pas en votre religion ! Ne dites de Dieu que la vérité ! L'oint Jésus, fils de Marie, est … un prophète de Dieu, son verbe qu'il jeta vers Marie, un esprit émanant de lui. Croyez en Dieu, en ses prophètes et ne parlez plus de trinité. »

Le Coran, sourate 4, 171

Dans le Coran, livre saint de l'Islam, Jésus fait l'objet de quatre-vingt-dix vers. Soixante-quatre d'entre eux parlent de l'histoire de la nativité. Ces passages sont empreints d'une aimable piété. Ils célèbrent la « miséricorde divine dans la naissance et la vocation » et nous donnent un aperçu des raisons profondes pour lesquelles le rôle de Marie et la nativité de Jésus sont vénérés dans l'Islam. Le Coran souligne que Jésus avait une mission particulière à remplir envers le peuple juif. Il fait partie d'une longue lignée de prophètes qui ont appelé la famille humaine à re Pour en lire plus
« Vous qui avez reçu l'Écriture ! n'exagérez pas en votre religion ! Ne dites de Dieu que la vérité ! L'oint Jésus, fils de Marie, est … un prophète de Dieu, son verbe qu'il jeta vers Marie, un esprit émanant de lui. Croyez en Dieu, en ses prophètes et ne parlez plus de trinité. »

Le Coran, sourate 4, 171

Dans le Coran, livre saint de l'Islam, Jésus fait l'objet de quatre-vingt-dix vers. Soixante-quatre d'entre eux parlent de l'histoire de la nativité. Ces passages sont empreints d'une aimable piété. Ils célèbrent la « miséricorde divine dans la naissance et la vocation » et nous donnent un aperçu des raisons profondes pour lesquelles le rôle de Marie et la nativité de Jésus sont vénérés dans l'Islam. Le Coran souligne que Jésus avait une mission particulière à remplir envers le peuple juif. Il fait partie d'une longue lignée de prophètes qui ont appelé la famille humaine à revenir au culte de Dieu. On a le sentiment que, dans la pensée islamique, seul Mahomet (570-632) en tant que véritable sceau des prophètes a une place universelle dans la famille des fidèles, parce qu'il appartient à tous les temps et à tous les lieux.

© 2000, RCIP. Tous droits réservés.

Qu'ran Sura 26 et 27

Le Coran contient plusieurs passages allouant Jésus, fils de Marie, comme l'un des prohètes qui font un appel aux familles pour un retour vers Dieu.

Qu'ran

PMA:J99.1983.
© The Provincial Museum of Alberta.


Nuit du Nord
nuit d'été où la lueur du soir se colore de rouge le matin,
L'amour de Dieu s'épanouit en une intense conscience du jour et du soleil,
À l'horizon qui couve cachée mais révélée simultanément l'angoisse subsiste.

Roger Vandersteene, o.m.i.

Roger Vandersteene est né à Marke, en Belgique, et est venu dans le Grand Nord canadien comme missionnaire oblat; il est arrivé à la mission Saint-Bernard, à Grouard (Alberta), le 13 novembre 1946. Pendant près de 30 ans il a vécut au milieu des Cris, étudiant leur langue et leurs traditions populaires, et a découvert la religion crie qui a inspiré ses créations poétiques et artistiques. Il a souvent répété que cette longue amitié avait transformé sa vie et sa fa&ccedi Pour en lire plus
Nuit du Nord
nuit d'été où la lueur du soir se colore de rouge le matin,
L'amour de Dieu s'épanouit en une intense conscience du jour et du soleil,
À l'horizon qui couve cachée mais révélée simultanément l'angoisse subsiste.

Roger Vandersteene, o.m.i.

Roger Vandersteene est né à Marke, en Belgique, et est venu dans le Grand Nord canadien comme missionnaire oblat; il est arrivé à la mission Saint-Bernard, à Grouard (Alberta), le 13 novembre 1946. Pendant près de 30 ans il a vécut au milieu des Cris, étudiant leur langue et leurs traditions populaires, et a découvert la religion crie qui a inspiré ses créations poétiques et artistiques. Il a souvent répété que cette longue amitié avait transformé sa vie et sa façon de comprendre. Vandersteene cherchait à édifier ce que certains ont appelé une nouvelle réalité religieuse, une Église crie puissante spirituellement qui ne se contente pas de réaliser la synthèse entre la tradition crie et le catholicisme, mais qui « autochtonise » la doctrine spirituelle crie dans le catholicisme, une merveilleuse formulation crie de la vie chrétienne. Un jeune missionnaire, collègue du père Vandersteene, fait remarquer que, selon ce dernier, si Jésus a pu s'incarner comme Juif et être le Fils de Dieu, il aurait pu tout aussi bien s'incarner comme Cri et être le Fils de Dieu. »

© 2000, RCIP. Tous droits réservés.

Création : Adam et Ève dans le jardin d'Éden

Le vocabulaire visuel de Vandersteene mêle les récits bibliques au riche symbolisme et aux sensuels paysages naturels des Cris.

Roger Vandersteine

Huile sur toile
PMA:J99.1975.
© The Provincial Museum of Alberta.


« Partant de là, il s’en alla dans le territoire de Tyr. Étant entré dans une maison, il ne voulait pas que personne le sût, mais il ne put rester ignoré. Car aussitôt une femme, dont la petite fille avait un esprit impur, entendit parler de lui et vint se jeter à ses pieds. »

Mc 7, 24-25

« Ce Christ n’est pas le mien, il ne fait qu’habiter avec moi », affirme Aida, en arrangeant les offrandes de fleurs et les photos autour d’une sculpture de Jésus. Cette statue, qui est appuyée contre le mur à côté de son divan, est apparue dans sa maison il y a de nombreuses années. Quand on demande à Aida et à d’autres personnes qui parlent de la statue pourquoi et comment elle est arrivée là, ils disent que c’est un mystère. Le mystère entourant son apparition et sa capacité à briller, aussi bien dans les pièces sombres que dans les moments sombres de l’expérience humaine, expliquent peut-être qu’ell Pour en lire plus
« Partant de là, il s’en alla dans le territoire de Tyr. Étant entré dans une maison, il ne voulait pas que personne le sût, mais il ne put rester ignoré. Car aussitôt une femme, dont la petite fille avait un esprit impur, entendit parler de lui et vint se jeter à ses pieds. »

Mc 7, 24-25

« Ce Christ n’est pas le mien, il ne fait qu’habiter avec moi », affirme Aida, en arrangeant les offrandes de fleurs et les photos autour d’une sculpture de Jésus. Cette statue, qui est appuyée contre le mur à côté de son divan, est apparue dans sa maison il y a de nombreuses années. Quand on demande à Aida et à d’autres personnes qui parlent de la statue pourquoi et comment elle est arrivée là, ils disent que c’est un mystère. Le mystère entourant son apparition et sa capacité à briller, aussi bien dans les pièces sombres que dans les moments sombres de l’expérience humaine, expliquent peut-être qu’elle soit devenue célèbre à Guadalajara, au Mexique, mais ce sont les miracles qui sont survenus après qu’on lui eut fait des offrandes qui ont transformé le salon de cette pieuse femme de 92 ans en véritable lieu de pèlerinage. Aida a un nombre intarissable de récits miraculeux à raconter sur la façon dont l’esprit qui investit cette statue a répondu non seulement à ses prières mais aussi aux prières de voisins et d’étrangers venus demander les faveurs de la statue. C’est ainsi qu’Aida s’est trouvée mêlée à une foule d’expériences individuelles du divin. Manifestées dans la clarté et la conviction avec laquelle elle en parle, ces expériences sont une concrétisation sans cesse croissante de sa foi qu’elles alimentent. Chacune des personnes qui franchit le seuil de sa porte pour solliciter l’intervention divine et qui offre sa douleur, sa souffrance, sa passion et son émerveillement, fait partie de l’histoire d’Aida par des événements importants dont le Christ, qui a trouvé un lieu de repos dans la maison d’Aida, et donc Aida elle-même, deviennent les participants.

© 2000, RCIP. Tous droits réservés.

Aida Villarreal et le Christ mystérieux

Aida pose à côté de la statue du Christ qui est arrivée à sa maison, il y a une trentaine d'années, et qui fait maintenant l'objet d'un pèlerinage local.

The Provincial Museum of Alberta

Photographie
PMA:J99.2032
© The Provincial Museum of Alberta.


Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :
  • décrire à l’aide d’exemples, comment le Christ a apporté un sens dans différents endroits et temps, dans le monde moderne ;
  • identifier le Christ et son rôle dans la tradition musulmane.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons