La période du carnaval est exceptionnelle, cyclique de par sa nature, et n’occupe pas seulement les quelques jours où sont présentés les spectacles. Il faut aussi compter la période après le carnaval pour se reposer et pour penser au carnaval suivant et la période avant le carnaval pour préparer le défilé imminent.
La période du carnaval est exceptionnelle, cyclique de par sa nature, et n’occupe pas seulement les quelques jours où sont présentés les spectacles. Il faut aussi compter la période après le carnaval pour se reposer et pour penser au carnaval suivant et la période avant le carnaval pour préparer le défilé imminent.

© 1999, RCIP. Tous droits réservés.

Pratique de samba

Pratique de samba

Liliane S. Guterres

© Liliane S. Guterres, Brazil


Pendant le défilé, l’émotion est à son comble. Cette journée-là, les membres vont enfin vivre ce qu’ils ont attendu pendant toute l’année. Les roulements de tambour, le cri guerrier qui annonce la musique thème, les feux d’artifice assourdissants, l’exaltation et la tension des membres : tout contribue à charger l’atmosphère d’une grande émotivité, qui se traduit souvent par les larmes que versent des participants au défilé. Quelle fierté ils éprouvent de participer au défilé et cet honneur rejaillit sur chacun.
Pendant le défilé, l’émotion est à son comble. Cette journée-là, les membres vont enfin vivre ce qu’ils ont attendu pendant toute l’année. Les roulements de tambour, le cri guerrier qui annonce la musique thème, les feux d’artifice assourdissants, l’exaltation et la tension des membres : tout contribue à charger l’atmosphère d’une grande émotivité, qui se traduit souvent par les larmes que versent des participants au défilé. Quelle fierté ils éprouvent de participer au défilé et cet honneur rejaillit sur chacun.

© 1999, RCIP. Tous droits réservés.

Choix de la samba

Des membres d'une école de samba choisissent un thème.

Liliane S. Guterres

© Liliane S. Guterres, Brazil


La première étape de la préparation d’un nouveau défilé consiste à choisir le thème du récit qui sera exécuté dans la rue. Les thèmes peuvent être très variés, mais ils tournent normalement autour de faits et de personnages historiques, de légendes et de mythes. Le récit sera raconté dans les paroles composées sur la musique de samba et mis en scène avec les costumes et les chars. La deuxième étape consiste à choisir la musique qui sera chantée pendant le défilé et qui devra intégrer tous les points importants du récit.

Une fois que le récit et la musique de samba ont été choisis, on peut passer à la conception des costumes et des chars ; ces travaux ont habituellement lieu en août, en septembre et en octobre. Les costumes et les chars doivent illustrer les divers épisodes du récit.

Chaque aile possède sa propre couturière. Les membres doivent acheter leurs costumes tandis que les personnages cél&egra Pour en lire plus
La première étape de la préparation d’un nouveau défilé consiste à choisir le thème du récit qui sera exécuté dans la rue. Les thèmes peuvent être très variés, mais ils tournent normalement autour de faits et de personnages historiques, de légendes et de mythes. Le récit sera raconté dans les paroles composées sur la musique de samba et mis en scène avec les costumes et les chars. La deuxième étape consiste à choisir la musique qui sera chantée pendant le défilé et qui devra intégrer tous les points importants du récit.

Une fois que le récit et la musique de samba ont été choisis, on peut passer à la conception des costumes et des chars ; ces travaux ont habituellement lieu en août, en septembre et en octobre. Les costumes et les chars doivent illustrer les divers épisodes du récit.

Chaque aile possède sa propre couturière. Les membres doivent acheter leurs costumes tandis que les personnages célèbres, les solistes, reçoivent les leurs de l’école. Les costumes sont fabriqués pendant les derniers mois avant le défilé. On emploie pour cela des tissus aux couleurs de l’école et ornés de broderies, des appliqués, des plumes, des paillettes ou tout autre objet pouvant accentuer l’effet d’éblouissement.

On commence à construire les chars en janvier dans un grand entrepôt (barracão) situé près du parcours du défilé. Les grandes écoles construisent six ou sept immenses chars en 30 à 45 jours.

Les chars sont fabriqués avec du métal doublé de bois. Ils sont décorés notamment avec du caoutchouc mousse, du polystyrène, de la peinture, du papier, des tissus, du plastique, des miroirs et de la fibre de verre.

En septembre, les écoles de samba commencent les répétitions avec la section des percussions et les solistes ; on prévoit aussi des répétitions pour le grand public afin qu’il apprenne à chanter la chanson thème. Les répétitions sont de grandes fêtes qui ont lieu dans la quadra, siège de l’école, où on s’amuse jusqu’aux petites heures du matin. On travaille de plus en plus sérieusement à mesure qu’approche le carnaval.

Pendant les trois dernières semaines avant le carnaval, les écoles répètent leur production en entier. La générale s’appelle la Muamba et inclut pratiquement toutes les personnes qui participeront au défilé officiel. On ne porte pas les costumes à cette répétition, mais les participants défilent dans les rues. La Muamba est importante parce qu’elle donne l’occasion aux habitants de se joindre aux membres des écoles de samba.

© 1999, RCIP. Tous droits réservés.

De la conception du costume à sa confection.

Beto Nascente

© Beto Nascente, Brazil


La Muamba

La Muamba est une répétition de l’ensemble de la parade du Carnaval.

Beto Nascente

© Beto Nascente, Brazil


Char de Carnaval

Char allégorique en construction.

Zoé Degani

© Zoé Degani, Brazil


L’école de samba dispose d’une heure pour présenter son défilé. Pendant ce temps, des juges notent le défilé sur une échelle de 0 à 10 en fonction de neuf éléments : prestation des percussions, qualité de la musique-thème, harmonie (synchronisation parfaite entre le rythme et la mélodie), originalité du récit, beauté des costumes, débit (caractère unique du spectacle, cohésion et progression des mouvements chorégraphiques), prestation du maître de bal et du porte-étendard, beauté des chars et, enfin, effet général.

Chaque année, l’école la mieux cotée d’un groupe est promue au groupe supérieur immédiat et l’école la moins bien cotée est reléguée au groupe inférieur immédiat.

Après la présentation de chaque école, on fait une pause de quinze minutes pendant laquelle on nettoie la rue ; et puis on recommence avec l’école suivante. L’hôtel d Pour en lire plus
L’école de samba dispose d’une heure pour présenter son défilé. Pendant ce temps, des juges notent le défilé sur une échelle de 0 à 10 en fonction de neuf éléments : prestation des percussions, qualité de la musique-thème, harmonie (synchronisation parfaite entre le rythme et la mélodie), originalité du récit, beauté des costumes, débit (caractère unique du spectacle, cohésion et progression des mouvements chorégraphiques), prestation du maître de bal et du porte-étendard, beauté des chars et, enfin, effet général.

Chaque année, l’école la mieux cotée d’un groupe est promue au groupe supérieur immédiat et l’école la moins bien cotée est reléguée au groupe inférieur immédiat.

Après la présentation de chaque école, on fait une pause de quinze minutes pendant laquelle on nettoie la rue ; et puis on recommence avec l’école suivante. L’hôtel de ville et l’association des sociétés de carnaval (Associação das Entidades Carnavalescas), la plus haute autorité des écoles de samba, sont responsables de l’administration du spectacle.

Remporter le concours du carnaval est un grand moment de joie et de liesse pour une école de samba. Cette réussite confirme que le spectacle a été le meilleur en ville. La victoire devient prétexte à une succession interminable de « parties ». Le coeur est à la fête, les membres se félicitent les uns et autres et se rappellent toutes sortes d’anecdotes.

© 1999, RCIP. Tous droits réservés.

L'école de samba

École de samba en pleine compétition.

Beto Nascente

© Beto Nascente, Brazil


Le nettoyage

Une équipe de nettoyage dégage les rues entre chaque présentation d’école de samba.

Ricardo Moraes

© Ricardo Moraes, Brazil


Une célébration

Vainqueurs célébrant leur victoire au Carnaval.

Paulino Menezes

© Paulino Menezes, Brazil


Somba

Brésil, montre-nous ton visage

Renatinho-Fofo-Lelê

© S. R. B. Imperadores Do Samba


Chanson

Ouvrez votre main et venez en ville. Laissez la gitane prédire votre avenir.

Custodio- nego Izolino Parodia

© A. R. C. Da Vila Do Iapi


Après le carnaval, on prévoit une période de repos. En effet, pendant les mois de mars, d’avril et de mai, on ne fait pas carnaval ; on se contente simplement de réfléchir au défilé de l’année suivante. Seulement les personnes les plus près de l’école de samba, comme les administrateurs et les membres des comités, continuent de se rencontrer à la quadra. Ce sont là des occasions mondaines importantes où on boit une bière et le célèbre chimarrão de Rio Grande do Sul, où on mange des grillades de boeuf à la mode churrasco et où on danse la samba. On se remémore les carnavals des années antérieures, les victoires et les défaites, les joies et les peines, et on crée une véritable légende autour de l’école de samba.
Après le carnaval, on prévoit une période de repos. En effet, pendant les mois de mars, d’avril et de mai, on ne fait pas carnaval ; on se contente simplement de réfléchir au défilé de l’année suivante. Seulement les personnes les plus près de l’école de samba, comme les administrateurs et les membres des comités, continuent de se rencontrer à la quadra. Ce sont là des occasions mondaines importantes où on boit une bière et le célèbre chimarrão de Rio Grande do Sul, où on mange des grillades de boeuf à la mode churrasco et où on danse la samba. On se remémore les carnavals des années antérieures, les victoires et les défaites, les joies et les peines, et on crée une véritable légende autour de l’école de samba.

© 1999, RCIP. Tous droits réservés.

Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :
  • raconter certaines traditions associées au carnaval brésilien de Porto Alegre ;
  • découvrir le rôle que jouent la musique et la danse dans la culture brésilienne ;
  • examiner des façons dont les arts sont influencés par les cultures locales et mondiales.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons