Le monde spirituel des Haïdas est peuplé de nombreuses créatures marines, nommées Tsagan xaaydagaay, les gens du Monde sous-marin.

Dans le monde terrestre, les créatures de l’eau apparaissent sous la forme du flétan, des requins, des otaries et d’autres poissons et mammifères marins.

Dans le monde spirituel, par contre, elles revêtent une forme humaine.

Sgaana xaaydagaay, le peuple de l’Épaulard, rassemble des créatures qui sont parmi les plus puissantes de l’océan.

De nombreuses légendes racontent comment les ancêtres revêtaient la peau des épaulards pour pénétrer dans le royaume des esprits, où le peuple de l’Épaulard et les humains se rencontrent pour communiquer et festoyer.
Le monde spirituel des Haïdas est peuplé de nombreuses créatures marines, nommées Tsagan xaaydagaay, les gens du Monde sous-marin.

Dans le monde terrestre, les créatures de l’eau apparaissent sous la forme du flétan, des requins, des otaries et d’autres poissons et mammifères marins.

Dans le monde spirituel, par contre, elles revêtent une forme humaine.

Sgaana xaaydagaay, le peuple de l’Épaulard, rassemble des créatures qui sont parmi les plus puissantes de l’océan.

De nombreuses légendes racontent comment les ancêtres revêtaient la peau des épaulards pour pénétrer dans le royaume des esprits, où le peuple de l’Épaulard et les humains se rencontrent pour communiquer et festoyer.

© 1998, RCIP. Tous droits réservés.

Épaulard

Épaulards. Sculpture de cèdre jaune.

Sculpture: Robert Davidson
Collection of Old Massett Village Council

© Collection of Old Massett Village Council


Épaulard

Épaulard, dessin au crayon.

Tom Price
Musée royal de Colombie-Britannique

CPN 16561
© Musée royal de Colombie-Britannique


Sculpture

Transformation Épaulard/humain ; sculpture de bois.

Photo : Musée canadien des civilisations

VII-B-1654 (S94-6774)
© Musée canadien des civilisations


Sculpture

Transformation Épaulard/humain. Sculpture d'argillite.

Sculpture par Christian White
Photo: Haida Gwaii Museum, Qay llnagaay

Nb1.567
© Haida Gwaii Museum at Qay llnagaay


Un modèle de mât sculpté dans le cèdre jaune par Robert Davidson montre l’Épaulard sous deux formes.

À la base du mât se trouve l’Épaulard sous forme animale comme dans notre monde ; au-dessus, il a sa forme humaine, comme dans le monde des esprits ; la queue est commune. Au-dessus d’eux est sculpté l’Oiseau-tonnerre.
Un modèle de mât sculpté dans le cèdre jaune par Robert Davidson montre l’Épaulard sous deux formes.

À la base du mât se trouve l’Épaulard sous forme animale comme dans notre monde ; au-dessus, il a sa forme humaine, comme dans le monde des esprits ; la queue est commune. Au-dessus d’eux est sculpté l’Oiseau-tonnerre.

© 1998, RCIP. Tous droits réservés.

mât d'un baliene

Variations sur le mythe de l'Épaulard ; un des trois modèles de mâts sculptés dans le cèdre jaune.

Robert Davidson
Collection du Conseil du village d'Old Massett

© Collection du Conseil du village d'Old Massett


Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :
  • résumer le mythe haïda de l’orque-épaulard, en mots et en images ;
  • nommer des éléments de l’art haïda, en insistant sur son importance pour la culture haïda ;
  • nommer au moins un artiste haïda contemporain, et faire référence à l’une de ses œuvres.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons