Il y a bien longtemps, dans une famille haïda du village de Yan, vivait un garçon du nom de Sta-th. Il appartenait au clan de l’Aigle, et portait autour du cou une sculpture représentant l’Aigle.

La mère de Sta-th s’appelait Koon-jaat. Elle appartenait aussi au clan de l’Aigle, et en portait l’effigie au sommet de son chapeau.

Le père de Sta-th s’appelait An-o-wat. An-o-wat était d’un autre clan, celui du Corbeau, et il portait l’emblème du Corbeau sur ses vêtements.

Il y a bien longtemps, dans une famille haïda du village de Yan, vivait un garçon du nom de Sta-th. Il appartenait au clan de l’Aigle, et portait autour du cou une sculpture représentant l’Aigle.

La mère de Sta-th s’appelait Koon-jaat. Elle appartenait aussi au clan de l’Aigle, et en portait l’effigie au sommet de son chapeau.

Le père de Sta-th s’appelait An-o-wat. An-o-wat était d’un autre clan, celui du Corbeau, et il portait l’emblème du Corbeau sur ses vêtements.


© Rosa Bell

dessin

Un famille Haïda

Illustration de Christian White

© Christian White


Un jour, alors qu’An-o-wat réparait la pirogue de pêche, Sta-th s’approcha pour aider son père. Quand le bateau fut prêt, An-o-wat se mit à le tirer vers l’eau. « Père, demanda Sta-th, puis-je t’accompagner? »

An-o-wat répondit : « Oui, je vais t’emmener. Nous irons jusqu’à la pointe Rose. Je veux voir s’il reste des trous à réparer dans la pirogue. »

Sta-th sauta dans l’embarcation. C’était une belle journée pour aller sur l’eau.
Un jour, alors qu’An-o-wat réparait la pirogue de pêche, Sta-th s’approcha pour aider son père. Quand le bateau fut prêt, An-o-wat se mit à le tirer vers l’eau. « Père, demanda Sta-th, puis-je t’accompagner? »

An-o-wat répondit : « Oui, je vais t’emmener. Nous irons jusqu’à la pointe Rose. Je veux voir s’il reste des trous à réparer dans la pirogue. »

Sta-th sauta dans l’embarcation. C’était une belle journée pour aller sur l’eau.

© Rosa Bell

dessin

An-o-wat réparait la pirogue de pêche.

Illustration de Christian White

© Christian White


La mer était très calme, et la pirogue fendait l’eau sans bruit. An-o-wat constata avec plaisir qu’il n’y avait plus de trous dans la coque, et que la pirogue était prête pour la pêche.

Lorsqu’ils arrivèrent à la pointe Rose, le soleil déclinait. Ils voulaient rentrer avant la nuit, et prirent le chemin du retour.

Sta-th était fasciné par la mer. Penché sur le plat-bord, il admirait le bleu-vert de l’eau limpide. Il voyait des crabes, de jolies étoiles de mer, et çà et là des méduses lumineuses.

Soudain, Sta-th s’écria : « Père, arrête! Regarde dans l’eau. »
La mer était très calme, et la pirogue fendait l’eau sans bruit. An-o-wat constata avec plaisir qu’il n’y avait plus de trous dans la coque, et que la pirogue était prête pour la pêche.

Lorsqu’ils arrivèrent à la pointe Rose, le soleil déclinait. Ils voulaient rentrer avant la nuit, et prirent le chemin du retour.

Sta-th était fasciné par la mer. Penché sur le plat-bord, il admirait le bleu-vert de l’eau limpide. Il voyait des crabes, de jolies étoiles de mer, et çà et là des méduses lumineuses.

Soudain, Sta-th s’écria : « Père, arrête! Regarde dans l’eau. »

© Rosa Bell

dessin

La pirogue fendait l'eau sans bruit.

Illustration de Christian White

© Christian White


Sta-th montre du doigt quelque chose au fond.

Plongeant le regard dans l’eau, le père et le fils virent le plus beau des villages. Il ressemblait à leur village, avec ses longues maisons et ses nombreuses pirogues. Mais il avait, en plus, d’immenses mâts ornés de magnifiques sculptures.

Ils restèrent longtemps à contempler le village, et An-o-wat observa attentivement les mâts. Il vit un corbeau et un aigle sculptés, et aussi un ours et une baleine.

Il fit bientôt trop sombre pour voir quoi que ce soit. Père et fils décidèrent de garder pour eux leur découverte, car ils pensaient qu’on ne les croirait pas.
Sta-th montre du doigt quelque chose au fond.

Plongeant le regard dans l’eau, le père et le fils virent le plus beau des villages. Il ressemblait à leur village, avec ses longues maisons et ses nombreuses pirogues. Mais il avait, en plus, d’immenses mâts ornés de magnifiques sculptures.

Ils restèrent longtemps à contempler le village, et An-o-wat observa attentivement les mâts. Il vit un corbeau et un aigle sculptés, et aussi un ours et une baleine.

Il fit bientôt trop sombre pour voir quoi que ce soit. Père et fils décidèrent de garder pour eux leur découverte, car ils pensaient qu’on ne les croirait pas.

© Rosa Bell

dessin

Sta-th montre du doigt quelque chose au fond.

Illustration de Christian White

© Christian White


Le lendemain, An-o-wat et Sta-th allèrent dans la forêt. Ils cherchaient un grand cèdre, car An-o-wat voulait ériger un mât comme ceux du village sous-marin, et le montrer aux habitants de Yan, qui seraient obligés de croire à leur récit.

Enfin, ils trouvèrent un beau cèdre.

An-o-wat et Sta-th commencèrent à sculpter le tronc. An-o-wat plaça un corbeau au sommet. Puis il sculpta un gros ours et un épaulard. Ce soir-là, Koon-jaat put partager leur secret.

Chaque jour, ils travaillaient avec ardeur à leur mât, mais il leur fallut des jours et des jours pour l’achever.

Enfin arriva le grand jour : ils étaient prêts à amener leur mât au village.
Le lendemain, An-o-wat et Sta-th allèrent dans la forêt. Ils cherchaient un grand cèdre, car An-o-wat voulait ériger un mât comme ceux du village sous-marin, et le montrer aux habitants de Yan, qui seraient obligés de croire à leur récit.

Enfin, ils trouvèrent un beau cèdre.

An-o-wat et Sta-th commencèrent à sculpter le tronc. An-o-wat plaça un corbeau au sommet. Puis il sculpta un gros ours et un épaulard. Ce soir-là, Koon-jaat put partager leur secret.

Chaque jour, ils travaillaient avec ardeur à leur mât, mais il leur fallut des jours et des jours pour l’achever.

Enfin arriva le grand jour : ils étaient prêts à amener leur mât au village.

© Rosa Bell

dessin

An-o-wat et Sta-th commencèrent à sculpter le tronc.

Illustration de Christian White

© Christian White


An-o-wat réunit toute sa famille : ses frères et ses sœurs, ses tantes et ses oncles, et ses grands-parents. Tous vinrent pour entendre ce qu’avait à leur dire An-o-wat.

An-o-wat leur raconta l’histoire. Sta-th leur expliqua ce qu’il avait vu au fond de la mer. Puis An-o-wat leur montra le mât.

An-o-wat réunit tout le village. Tout le monde jugea que le clan de l’Aigle devrait ériger le mât. An-o-wat et sa famille devraient payer les membres du clan.
An-o-wat réunit toute sa famille : ses frères et ses sœurs, ses tantes et ses oncles, et ses grands-parents. Tous vinrent pour entendre ce qu’avait à leur dire An-o-wat.

An-o-wat leur raconta l’histoire. Sta-th leur expliqua ce qu’il avait vu au fond de la mer. Puis An-o-wat leur montra le mât.

An-o-wat réunit tout le village. Tout le monde jugea que le clan de l’Aigle devrait ériger le mât. An-o-wat et sa famille devraient payer les membres du clan.

© Rosa Bell

dessin

An-o-wat réunit tout le village.

Illustration de Christian White

© Christian White


dessin

Tout le monde jugea que le clan de l'Aigle devrait ériger le mât.

Illustration de Christian White

© Christian White


An-o-wat demanda l’aide du clan de l’Aigle pour tirer le mât jusqu’au village. Tous les habitants de Yan assistèrent dans la liesse à l’opération.

Le lendemain, An-o-wat et Sta-th revêtirent leurs plus beaux habits. Ils étaient fiers de leur travail, et invitèrent beaucoup de gens à venir admirer le mât sculpté.

An-o-wat et sa famille accueillirent leurs invités sur la plage avec un chant de bienvenue.

Les invités arrivèrent de partout sur l’archipel. Ils venaient voir le premier mât totémique.
An-o-wat demanda l’aide du clan de l’Aigle pour tirer le mât jusqu’au village. Tous les habitants de Yan assistèrent dans la liesse à l’opération.

Le lendemain, An-o-wat et Sta-th revêtirent leurs plus beaux habits. Ils étaient fiers de leur travail, et invitèrent beaucoup de gens à venir admirer le mât sculpté.

An-o-wat et sa famille accueillirent leurs invités sur la plage avec un chant de bienvenue.

Les invités arrivèrent de partout sur l’archipel. Ils venaient voir le premier mât totémique.

© Rosa Bell

dessin

An-o-wat demanda l'aide du clan de l'Aigle pour tirer le mât jusqu'au village.

Illustration de Christian White

© Christian White


dessin

Tous sont en admiration devant le mât totémique.

Illustration de Christian White

© Christian White


Bientôt les membres du clan de l’Aigle dressèrent le mât.

Tous se réunirent alors pour un festin dans la longue maison. La famille d’An-o-wat offrit des présents au clan de l’Aigle.

Ils offrirent des chants et des danses, des tambours et des hochets, et aussi des pirogues et des peaux.
Bientôt les membres du clan de l’Aigle dressèrent le mât.

Tous se réunirent alors pour un festin dans la longue maison. La famille d’An-o-wat offrit des présents au clan de l’Aigle.

Ils offrirent des chants et des danses, des tambours et des hochets, et aussi des pirogues et des peaux.

© Rosa Bell

dessin

Les membres du clan de l'Aigle dressèrent le mât.

Illustration de Christian White

© Christian White


dessin

Tous se réunirent alors pour un festin dans la longue maison.

Illustration de Christian White

© Christian White


Les chants et les danses se prolongèrent tard dans la nuit.

Le soleil se levait quand les invités partirent. Chacun pensait à ce qu’il pourrait sculpter.

C’est depuis ce temps-là que le peuple haïda sculpte des mâts totémiques, car c’est là l’histoire du premier mât sculpté.
Les chants et les danses se prolongèrent tard dans la nuit.

Le soleil se levait quand les invités partirent. Chacun pensait à ce qu’il pourrait sculpter.

C’est depuis ce temps-là que le peuple haïda sculpte des mâts totémiques, car c’est là l’histoire du premier mât sculpté.

© Rosa Bell

dessin

Le soleil se levait

Illustration de Christian White

© Christian White


Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :
  • raconter l’histoire du premier mât totémique en mots et en images ;
  • résumer un des mythes haïdas ;
  • admirer le côté artistique du mât totémique, et l’importance qu’il a dans la culture haïda.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons