Habitat
Il se reproduit de l’Alaska vers l’est, dans presque tout le nord du Canada, sauf dans les îles de l’extrême Arctique, le long de la côte de la baie d’Hudson, et vers le sud jusqu’aux Maritimes, de même que très localement sur la côte de la Colombie-Britannique vers le sud jusqu’à Vancouver. Il passe l’hiver du centre de la Californie et de la Caroline du Sud jusqu’au sud de l’Amérique du Sud.

Répartition en Colombie-Britannique
Oiseau migratoire de commun à localement abondant et visiteur d’été sur la côte. Oiseau migratoire de localement commun à très commun dans les terres intérieures; visiteur assez commun dans les montagnes du nord. Très rare sur la côte en hiver.

Reproduction
Le lieu de nidification change selon la situation géographique. Sur les îles de la Reine-Charlotte, la plupart des nids sont aménagés dans une rangée de billots de bois de grève semi-permanente déposée sur les dunes de sable bien au-dessus de la ligne de marée haute d’été. Les nids de plage sont aménagés dans des creux peu profonds pratiqu Pour en lire plus
Habitat
Il se reproduit de l’Alaska vers l’est, dans presque tout le nord du Canada, sauf dans les îles de l’extrême Arctique, le long de la côte de la baie d’Hudson, et vers le sud jusqu’aux Maritimes, de même que très localement sur la côte de la Colombie-Britannique vers le sud jusqu’à Vancouver. Il passe l’hiver du centre de la Californie et de la Caroline du Sud jusqu’au sud de l’Amérique du Sud.

Répartition en Colombie-Britannique
Oiseau migratoire de commun à localement abondant et visiteur d’été sur la côte. Oiseau migratoire de localement commun à très commun dans les terres intérieures; visiteur assez commun dans les montagnes du nord. Très rare sur la côte en hiver.

Reproduction
Le lieu de nidification change selon la situation géographique. Sur les îles de la Reine-Charlotte, la plupart des nids sont aménagés dans une rangée de billots de bois de grève semi-permanente déposée sur les dunes de sable bien au-dessus de la ligne de marée haute d’été. Les nids de plage sont aménagés dans des creux peu profonds pratiqués dans le sable. L’intérieur des nids est recouvert de morceaux d’algues, d’herbes, de coquilles de palourdes ou de petites pierres. Dans le nord-ouest, les nids sont construits près de l’eau, sur les bords des lacs, sur des pentes comportant peu de végétation, sur des bords de rivière et dans des habitats fabriqués par l’homme tels que les abords de routes en gravier et des clairières. Dans ces habitats, les nids sont habituellement juxtaposés à un objet comme une pierre ou des végétaux, ou encore dans des endroits ouverts directement sur la terre fraîche, un tas de lichen ou une butte basse. Les couvées contiennent de 2 à 4 œufs, mais la plupart en contiennent quatre.

Copyright © 2003, Royal British Columbia Museum Corporation (RBCM). Tous droits réservés.

Pluvier semipalmé

Pluvier semipalmé (Charadrius semipalmatus)

Le Royal British Columbia Museum
Réseau canadien d'information sur le patrimoine

Copyright © 2003, Royal British Columbia Museum Corporation (RBCM). Tous droits réservés.


Chant du pluvier semipalmé

Le Royal British Columbia Museum
Réseau canadien d'information sur le patrimoine

Copyright © 2003, Royal British Columbia Museum Corporation (RBCM). Tous droits réservés.


Sonogramme

Sonogramme du chant du pluvier semipalmé

Le Royal British Columbia Museum
Réseau canadien d'information sur le patrimoine

Copyright © 2003, Royal British Columbia Museum Corporation (RBCM). Tous droits réservés.


Numéro de bande : M6.087(03a)
Observations au sujet de l’enregistrement : 15 ips, microphone à 100 pieds de l’enregistreuse, 15-20 pieds de l’oiseau. Le micro était placé sur un morceau de bois sur le sol, face à l’oiseau.
Durée : Non disponible
Description du lieu : Chaud, légère brise
Nom du lieu : Albert Head Lagoon, Victoria (Colombie-Britannique)
Remarques générales : Un pluvier semipalmé unique, léthargique et fatigué a ramassé lentement quelque chose à manger dans un étang de la taille d’une mare d’eau, suffisamment près pour être observé et enregistré. Après avoir pris son bain et bu, il s’est lissé les plumes, a dormi, s’est réveillé et a chanté. Ses mouvements de tête semblaient s’accélérer pendant son bain, mais le rythme n’était pas synchronisé. Le bas de sa tête était beaucoup plus blanc après son bain.
Date : 1960/09/15
Technicienne : Grace Bell
Numéro de bande : M6.087(03a)
Observations au sujet de l’enregistrement : 15 ips, microphone à 100 pieds de l’enregistreuse, 15-20 pieds de l’oiseau. Le micro était placé sur un morceau de bois sur le sol, face à l’oiseau.
Durée : Non disponible
Description du lieu : Chaud, légère brise
Nom du lieu : Albert Head Lagoon, Victoria (Colombie-Britannique)
Remarques générales : Un pluvier semipalmé unique, léthargique et fatigué a ramassé lentement quelque chose à manger dans un étang de la taille d’une mare d’eau, suffisamment près pour être observé et enregistré. Après avoir pris son bain et bu, il s’est lissé les plumes, a dormi, s’est réveillé et a chanté. Ses mouvements de tête semblaient s’accélérer pendant son bain, mais le rythme n’était pas synchronisé. Le bas de sa tête était beaucoup plus blanc après son bain.
Date : 1960/09/15
Technicienne : Grace Bell

Copyright © 2003, Royal British Columbia Museum Corporation (RBCM). Tous droits réservés.

Habitat
Il se reproduit dans le sud de l’Alaska et au Canada, sur une bande qui s’étend de l’est du centre-sud de la Colombie-Britannique jusqu’au Labrador. Il passe l’hiver dans le sud des États-Unis jusqu’en Amérique du Sud, surtout, et aussi dans le nord de la côte du Pacifique, jusqu’au sud du détroit de Géorgie.

Répartition en Colombie-Britannique
Oiseau migratoire de rare à très commun localement presque partout en province. Visiteur d’été rare dans le centre des terres intérieures. Visiteur d’hiver rare dans les basses-terres du Fraser; assez commun le long de la côte sud-est de l’île de Vancouver.

Reproduction
Le grand chevalier se reproduit dans des terres marécageuses et boisées à une altitude variant de 900 à 1 220 m. Il préfère les forêts mixtes ouvertes ou peu boisées où se trouvent des sous-bois bas et épars, près de terrains marécageux, de p Pour en lire plus
Habitat
Il se reproduit dans le sud de l’Alaska et au Canada, sur une bande qui s’étend de l’est du centre-sud de la Colombie-Britannique jusqu’au Labrador. Il passe l’hiver dans le sud des États-Unis jusqu’en Amérique du Sud, surtout, et aussi dans le nord de la côte du Pacifique, jusqu’au sud du détroit de Géorgie.

Répartition en Colombie-Britannique
Oiseau migratoire de rare à très commun localement presque partout en province. Visiteur d’été rare dans le centre des terres intérieures. Visiteur d’hiver rare dans les basses-terres du Fraser; assez commun le long de la côte sud-est de l’île de Vancouver.

Reproduction
Le grand chevalier se reproduit dans des terres marécageuses et boisées à une altitude variant de 900 à 1 220 m. Il préfère les forêts mixtes ouvertes ou peu boisées où se trouvent des sous-bois bas et épars, près de terrains marécageux, de prés humides ou de tourbières. Il utilise aussi les arêtes et les clairières dans les forêts. Les nids sont extrêmement difficiles à trouver. La plupart des nids sont partiellement camouflés par de la végétation et d’autres débris. Les neuf couvées observées contenaient de 3 à 4 œufs.

Copyright © 2003, Royal British Columbia Museum Corporation (RBCM). Tous droits réservés.

Grand chevalier

Grand chevalier (Tringa melanoleuca)

Le Royal British Columbia Museum
Réseau canadien d'information sur le patrimoine

Copyright © 2003, Royal British Columbia Museum Corporation (RBCM). Tous droits réservés.


Chant du grand chevalier

Le Royal British Columbia Museum
Réseau canadien d'information sur le patrimoine

Copyright © 2003, Royal British Columbia Museum Corporation (RBCM). Tous droits réservés.


Sonogramme

Sonogramme du chant du grand chevalier

Le Royal British Columbia Museum
Réseau canadien d'information sur le patrimoine

Copyright © 2003, Royal British Columbia Museum Corporation (RBCM). Tous droits réservés.


Numéro de bande : M6.058(17c)
Observations au sujet de l'enregistrement : 15 ips, Nagra IIIB, réflecteur, microphone AKG
Durée : 00:39
Description du lieu : 6 h 45, calme, tranquille, ensoleillé
Nom du lieu : Cattle Point, Victoria (Colombie-Britannique)
Remarques générales : Cinq sujets dans une anse située entre des pierres et laissée humide et boueuse lorsque la marée s’est retirée. Je les ai surpris apparaissant dans le haut d’une colline et ils se sont approchés en vol et en chantant. Je les ai quittés dans les Kildeers, faibles et à bout. Bruits de fond : mouettes sur un nid à environ 0,25 mille des îles Chain, Kildeer.
Date : 1964/08/17
Technicienne : Grace Bell
Numéro de bande : M6.058(17c)
Observations au sujet de l'enregistrement : 15 ips, Nagra IIIB, réflecteur, microphone AKG
Durée : 00:39
Description du lieu : 6 h 45, calme, tranquille, ensoleillé
Nom du lieu : Cattle Point, Victoria (Colombie-Britannique)
Remarques générales : Cinq sujets dans une anse située entre des pierres et laissée humide et boueuse lorsque la marée s’est retirée. Je les ai surpris apparaissant dans le haut d’une colline et ils se sont approchés en vol et en chantant. Je les ai quittés dans les Kildeers, faibles et à bout. Bruits de fond : mouettes sur un nid à environ 0,25 mille des îles Chain, Kildeer.
Date : 1964/08/17
Technicienne : Grace Bell

Copyright © 2003, Royal British Columbia Museum Corporation (RBCM). Tous droits réservés.

Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :

  • se familiariser avec l’apparence, le chant, l’écologie et les groupements taxonomiques des espèces d’oiseaux du Canada, surtout ceux de la Colombie-Britannique;
  • comprendre l’importance des notes de terrain en écologie et connaître l’information que contient habituellement ce genre de notes.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons