Habitat
Le moqueur chat se reproduit à partir du sud de la partie continentale de la Colombie-Britannique, de la moitié sud des provinces des Prairies, du sud de l’Ontario, du sud-ouest du Québec, du Nouveau-Brunswick, de l’île-du-Prince-Édouard et de la Nouvelle-Écosse, jusqu’à l’État de Washington, l’est de l’Oregon, l’Utah et l’est du Texas; vers l’est, jusqu’à la côte de l’Atlantique. Il passe l’hiver surtout sur la frange côtière du golfe du Mexique et dans l’est du Mexique, vers le sud, jusqu’au Panama et les îles des Caraïbes.

Répartition en Colombie-Britannique
Sur la côte : oiseau migratoire et visiteur estival rare dans le bas de la vallée du Fraser, la vallée de la Squamish, la vallée Pemberton et la vallée de la Bella Coola; occasionnel ailleurs sur la côte.

À l’intérieur : oiseau migrateur et visiteur d’été rare dans le sud de l’intérieur, les montagnes du sud de l’intérieur et les écoprovinces du centre de l’intérieur. Cependant, il est assez commun dans la vallée de l’Okanagan et Pour en lire plus
Habitat
Le moqueur chat se reproduit à partir du sud de la partie continentale de la Colombie-Britannique, de la moitié sud des provinces des Prairies, du sud de l’Ontario, du sud-ouest du Québec, du Nouveau-Brunswick, de l’île-du-Prince-Édouard et de la Nouvelle-Écosse, jusqu’à l’État de Washington, l’est de l’Oregon, l’Utah et l’est du Texas; vers l’est, jusqu’à la côte de l’Atlantique. Il passe l’hiver surtout sur la frange côtière du golfe du Mexique et dans l’est du Mexique, vers le sud, jusqu’au Panama et les îles des Caraïbes.

Répartition en Colombie-Britannique
Sur la côte : oiseau migratoire et visiteur estival rare dans le bas de la vallée du Fraser, la vallée de la Squamish, la vallée Pemberton et la vallée de la Bella Coola; occasionnel ailleurs sur la côte.

À l’intérieur : oiseau migrateur et visiteur d’été rare dans le sud de l’intérieur, les montagnes du sud de l’intérieur et les écoprovinces du centre de l’intérieur. Cependant, il est assez commun dans la vallée de l’Okanagan et dans les environs du lac Williams; plus au nord, visiteur d’été occasionnel dans l’intérieur subboréal et les écoprovinces des plaines boréales; occasionnel en hiver dans le sud de l’intérieur; accidentel dans les montagnes du sud de l’intérieur.

Reproduction
En été, l’espèce est plus nombreuse dans la vallée de l’Okanagan du sud de l’intérieur. Des nids ont été trouvés dans des buissons naturels et des habitats aménagés par l’homme, principalement des jardins, des vergers, des vignobles, des haies et des terres agricoles non cultivées. Dans la vallée de l’Okanagan, les sites naturels se retrouvent dans les endroits humides et les zones riveraines. Les populations sont petites et locales à l’échelle de la Colombie-Britannique; les couples sont largement éparpillés dans les habitats appropriés. Les nids sont habituellement constitués d’un enchevêtrement de matières végétales grossières. La cuvette du nid est recouverte d’herbes fines, de fibres végétales et d’autres matières douces. Certains couples, du moins dans la vallée de l’Okanagan, produisent deux nichées. On ne connaît pas le pourcentage de secondes nichées qui ont suivi une première nichée perdue. Les 122 nids observés contenaient de 1 à 6 œufs; plus souvent de 4 à 5.

Remarques
On dit que le moqueur chat a détruit plusieurs œufs d’autres espèces placés près de son nid.

Copyright © 2003, Royal British Columbia Museum Corporation (RBCM). Tous droits réservés.

Numéro de bande : M6.007(05a)
Observations au sujet de l'enregistrement : 15 ips, Nagra IIIB, réflecteur parabolique de 40 po, microphone AKG, 50 pi de distance, peut-être moins, chants insuffisants.
Durée : 1:15
Description du lieu : Marécages
Nom du lieu : Marais du chemin Island, Okanagan (Colombie-Britannique)
Remarques générales : Du matin jusqu’à tard. Plusieurs moqueurs chats dans le marécage. Bruits de fond : chat, circulation automobile, abeille, réflecteur parabolique.
Date : 1966/06/11
Technicienne : Grace Bell
Numéro de bande : M6.007(05a)
Observations au sujet de l'enregistrement : 15 ips, Nagra IIIB, réflecteur parabolique de 40 po, microphone AKG, 50 pi de distance, peut-être moins, chants insuffisants.
Durée : 1:15
Description du lieu : Marécages
Nom du lieu : Marais du chemin Island, Okanagan (Colombie-Britannique)
Remarques générales : Du matin jusqu’à tard. Plusieurs moqueurs chats dans le marécage. Bruits de fond : chat, circulation automobile, abeille, réflecteur parabolique.
Date : 1966/06/11
Technicienne : Grace Bell

Copyright © 2003, Royal British Columbia Museum Corporation (RBCM). Tous droits réservés.

Habitat
Se reproduit de l’ouest et du nord de l’Alaska, du nord du Yukon et du nord-ouest et de l’ouest du Mackenzie vers le sud, jusqu’au nord de la Californie, et vers l’est, de l’Oregon, de l’État de Washington et de l’Idaho jusqu’au nord-ouest du Montana. Elle passe l’hiver sur la côte, du sud de l’Alaska et de la Colombie-Britannique jusqu’à la péninsule Baja California.

Répartition en Colombie-Britannique
Sur la côte : résident, oiseau migratoire et visiteur estival assez commun dans la Georgia Depression, sur la côte et dans les écoprovinces des montagnes, dont l’ouest de l’île de Vancouver et les îles de la Reine-Charlotte; assez commun à très commun localement dans la Georgia Depression pendant l’hiver et visiteur hivernal assez commun ailleurs.

À l’intérieur : oiseau migratoire et visiteur estival assez commun à localement commun dans le sud de l’intérieur et les écoprovinces des montagnes du sud de l’intérieur; visiteur hivernal rare à assez commun à ces endroits; oiseau migrateur et visiteur es Pour en lire plus
Habitat
Se reproduit de l’ouest et du nord de l’Alaska, du nord du Yukon et du nord-ouest et de l’ouest du Mackenzie vers le sud, jusqu’au nord de la Californie, et vers l’est, de l’Oregon, de l’État de Washington et de l’Idaho jusqu’au nord-ouest du Montana. Elle passe l’hiver sur la côte, du sud de l’Alaska et de la Colombie-Britannique jusqu’à la péninsule Baja California.

Répartition en Colombie-Britannique
Sur la côte : résident, oiseau migratoire et visiteur estival assez commun dans la Georgia Depression, sur la côte et dans les écoprovinces des montagnes, dont l’ouest de l’île de Vancouver et les îles de la Reine-Charlotte; assez commun à très commun localement dans la Georgia Depression pendant l’hiver et visiteur hivernal assez commun ailleurs.

À l’intérieur : oiseau migratoire et visiteur estival assez commun à localement commun dans le sud de l’intérieur et les écoprovinces des montagnes du sud de l’intérieur; visiteur hivernal rare à assez commun à ces endroits; oiseau migrateur et visiteur estival rare à assez commun localement dans l’écoprovince du centre de l’intérieur; rare à cet endroit en hiver; oiseau migratoire et visiteur d’été rare dans l’intérieur subboréal, la taïga des plaines et les écoprovinces du nord des montagnes boréales, où il peut être rare ou absent en hiver.

Reproduction
La grive à collier se reproduit sur un vaste territoire dans les parties sud de la province, de la côte ouest de l’île de Vancover vers l’est, jusqu’aux Rocheuses; vers le nord, dans les hautes altitudes de l’intérieur, jusqu’à la latitude de Quesnel (53°N). Plus au nord, les rapports font état d’une nidification plus rare et dispersée. La plupart des habitats de nidification se situent dans les forêts, notamment des forêts de conifères, des forêts mixtes et des forêts à feuilles caduques. La plupart des nids sont aménagés dans des arbres, notamment des conifères, des arbres à feuilles caduques, des buissons et des vignes. Les nids situés dans les arbres et les buissons se trouvent sur les branches, habituellement près du tronc ou en haut de l’arbre. Le nid est une cuvette grossière d’herbe, de mousse et de radicelles sur une base de brindilles. L’intérieur est habituellement recouvert d’herbes fines, et aussi de feuilles et  d’écorce de cèdre rouge déchiquetée. Les couvées varient de 1 à 5 œufs, le plus souvent 3.

Copyright © 2003, Royal British Columbia Museum Corporation (RBCM). Tous droits réservés.

Grive à collier

Grive à collier

Le Royal British Columbia Museum
Réseau canadien d'information sur le patrimoine

Copyright © 2003, Royal British Columbia Museum Corporation (RBCM). Tous droits réservés.


Chant

Le Royal British Columbia Museum
Réseau canadien d'information sur le patrimoine

Copyright © 2003, Royal British Columbia Museum Corporation (RBCM). Tous droits réservés.


Sonogramme

Sonogramme du chant de la grive à collier

Le Royal British Columbia Museum
Réseau canadien d'information sur le patrimoine

Copyright © 2003, Royal British Columbia Museum Corporation (RBCM). Tous droits réservés.


Numéro de bande : M6.047(08a)
Observations au sujet de l’enregistrement : 15 ips, Nagra IIIB, microphone AKG, réflecteur parabolique manuel de 20 po
Durée : 03:04
Description du lieu : 6 h 30 – 7 h 30. Jardin. Les trilles sont en fleurs. Beaucoup de frimas. Pas de vent, environ 35°F.
Nom du lieu : 742, rue St-Patrick, Victoria (Colombie-Britannique)
Remarques générales : Il penche la tête vers l’arrière, le bec vers le ciel. Il se tient dans un pommier, à 6 pieds du sol. Plumage superbe. Il y a un bruant fauve sous lui. Il y en a plusieurs dans le jardin. Mauvais temps typique de l’hiver. Ils aiment les pommes. Bruits de fond : mouettes, thyromanes, bruants fauves, circulation automobile.
Date : 1960/03/23
Technicienne : Grace Bell
Numéro de bande : M6.047(08a)
Observations au sujet de l’enregistrement : 15 ips, Nagra IIIB, microphone AKG, réflecteur parabolique manuel de 20 po
Durée : 03:04
Description du lieu : 6 h 30 – 7 h 30. Jardin. Les trilles sont en fleurs. Beaucoup de frimas. Pas de vent, environ 35°F.
Nom du lieu : 742, rue St-Patrick, Victoria (Colombie-Britannique)
Remarques générales : Il penche la tête vers l’arrière, le bec vers le ciel. Il se tient dans un pommier, à 6 pieds du sol. Plumage superbe. Il y a un bruant fauve sous lui. Il y en a plusieurs dans le jardin. Mauvais temps typique de l’hiver. Ils aiment les pommes. Bruits de fond : mouettes, thyromanes, bruants fauves, circulation automobile.
Date : 1960/03/23
Technicienne : Grace Bell

Copyright © 2003, Royal British Columbia Museum Corporation (RBCM). Tous droits réservés.

Objectifs d'apprentissage

L’apprenant :

  • se familiarisera avec l’apparence, le chant, l’écologie et les groupements taxonomiques des espèces d’oiseaux du Canada, surtout ceux de la Colombie-Britannique;
  • comprendra l’importance des notes de terrain en écologie et connaîtra l’information que contient habituellement ce genre de notes.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons