Nous savons tout faire de nos mains. Les femmes haïdas pratiquent traditionnellement la vannerie, qui, née de la nécessité, est maintenant une forme d’art. L’écorce de cèdre et les racines d’épinette servaient à confectionner de nombreux objets usuels comme des chapeaux, des vêtements, des paniers, des couvertures et des tapis. L’écorce de cèdre servait même à faire des lignes à pêcher et des filets.
Nous savons tout faire de nos mains. Les femmes haïdas pratiquent traditionnellement la vannerie, qui, née de la nécessité, est maintenant une forme d’art. L’écorce de cèdre et les racines d’épinette servaient à confectionner de nombreux objets usuels comme des chapeaux, des vêtements, des paniers, des couvertures et des tapis. L’écorce de cèdre servait même à faire des lignes à pêcher et des filets.

© 2000, RCIP. Tous droits réservés.

Panier

Gros plan sur les paniers servant à la récolte des coquillages.

Photo : Musée canadien des civilisations.

© Musée canadien des civilisations


Corde

Ficelle en fibre de cèdre utilisée comme ligne de pêcher.

Photo : Musée royal de Colombie-Britannique

© Musée royal de Colombie-Britannique


animation

Haïdas portant divers types de coiffes.

Conseil du village de Old Massett

© Conseil du village de Old Massett


Avec le développement du commerce, les contenants de métal et les tissus ont remplacé la vannerie traditionnelle. Aujourd’hui, les pièces de vannerie, plutôt que des objets usuels, sont des œuvres d’art recherchées des Haïdas comme des collectionneurs ; c’est surtout le cas des chapeaux de racine d’épinette.
Avec le développement du commerce, les contenants de métal et les tissus ont remplacé la vannerie traditionnelle. Aujourd’hui, les pièces de vannerie, plutôt que des objets usuels, sont des œuvres d’art recherchées des Haïdas comme des collectionneurs ; c’est surtout le cas des chapeaux de racine d’épinette.

© Conseil du village de Old Massett

fabrication du chapeau

Florence Davidson confectionne un chapeau de racine d’épinette.

Photo: Ulli Steltzer
vers 1976
© Ulli Steltzer


Exposition de paniers et de chapeaux contemporains au Musée de Haida Gwaii.

Photo : Lucille Bell
vers 1997
© Lucille Bell


Objectifs d'apprentissage

L’apprenant va :
  • décrire la vannerie traditionnelle haïda ;
  • expliquer comment le commerce changea les traditions de la vannerie haïda ;
  • développer une appréciation esthétique d’objets d’art en trois dimensions.

Page d'accueil du Centre des enseignants | Trouvez des ressources d'apprentissage et des plans de leçons