Sur le sol canadien - l’épopée de la chaussure dans le Canada d’autrefois Pour voir davantage du Musée virtuel du Canada
ExpositionChaussures mémorables

LES KAMIKS DES INUITS
LES MOCASSINS DES PREMIÈRES NATIONS
DES STYLES CHANGEANTS - LE RÔLE DE LA TRAITE ET DES VOYAGEURS
DES CHAUSSURES POUR UNE TERRE NOUVELLE
LA CHAUSSURE CANADIENNE À L’ÈRE DE L’ARTISANAT
LA FABRICATION DES CHAUSSURES
LES CORDONNIERS AMBULANTS
LES CHAUSSURES CACHÉES
LES MAÎTRES ARTISANS
CHAUSSURES ET BOTTES DE PLEIN AIR
CHAUSSURES ET BOTTES DE TOUS LES JOURS
QUELLES CHAUSSURES PORTER?
CHAUSSURES ET BOTTES HABILLÉES
LA CHAUSSURE CANADIENNE À L’ÈRE DE LA MÉCANISATION
La fabrication des chaussures

Pour les pionniers vivant dans de petites exploitations agricoles réparties de part et d’autre de vastes territoires ruraux dans l’est du Canada, les chaussures étaient difficiles à se procurer. Il fallait s’en faire envoyer d’Europe ou s’en faire fabriquer par un cordonnier. Les chaussures étant alors relativement coûteuses, il valait la peine de payer le cordonnier afin de réparer celles abîmées. Toutefois, seules quelques communautés dont la population était suffisamment dense pouvaient se permettre d’avoir leur propre cordonnier.

Section suivante >>
EnglishCarte du siteRemerciementsVos commentaires© Musée Bata de la chaussure, 2005. Tous droits réservés