Sur le sol canadien - l’épopée de la chaussure dans le Canada d’autrefois Pour voir davantage du Musée virtuel du Canada
ExpositionChaussures mémorables

LES KAMIKS DES INUITS
LES MOCASSINS DES PREMIÈRES NATIONS
DES STYLES CHANGEANTS - LE RÔLE DE LA TRAITE ET DES VOYAGEURS
DES CHAUSSURES POUR UNE TERRE NOUVELLE
DES CHAUSSURES NAUFRAGÉES
LE STYLE DES COLONIES - LES CHAUSSURES D’IMPORTATION
LES CORDONNIERS LOYALISTES
LES CHAUSSURES MILITAIRES
LA CHAUSSURE CANADIENNE À L’ÈRE DE L’ARTISANAT
LA CHAUSSURE CANADIENNE À L’ÈRE DE LA MÉCANISATION
L’arrivée des Loyalistes, Henry Sandham, 1783
L’arrivée des Loyalistes, Henry Sandham, 1783 66k
Les cordonniers loyalistes

Après la révolution américaine, un certain nombre d’Américains, appelés Loyalistes, émigrèrent des États-Unis jusqu’au Canada, et s’installèrent dans des villes telles que Saint John, au Nouveau-Brunswick et Kingston, dans l’Ontario actuel. Nombre de ces Loyalistes étaient assez prospères et pouvaient se permettre des chaussures aussi élégantes que celles-ci. Les Loyalistes comptaient aussi parmi eux un nombre considérable de cordonniers; 43 à Saint John, rien que pour l’année 1785. Ces artisans immigrés sont à l’origine de la création de l’industrie de la chaussure au Canada.

Section suivante >>
Cliquer sur l'image pour actionner
Chaussures pour femme Chaussures américaines pour enfant
Chaussures pour femme Chaussures américaines pour enfant
EnglishCarte du siteRemerciementsVos commentaires© Musée Bata de la chaussure, 2005. Tous droits réservés